L'astronaute de l'ESA André Kuipers passera 6 mois à bord de l'ISS à partir de 2011
Publié par Michel le 07/08/2009 à 00:00
Source: ESA
Illustration: ESA - GCTC, 2009
L'ESA vient d'annoncer, à l'issue de la dernière réunion du Comité multilatéral "activités de l'équipage" de la Station spatiale internationale (ISS) tenue à Houston, que l'astronaute européen qui prendra part à l'Expédition 30/31 à destination de l'ISS en 2011 sera le Néerlandais André Kuipers. En conséquence, comme le Directeur général de l'ESA Jean-Jacques Dordain l'a déjà déclaré à plusieurs reprises, c'est un astronaute (Un astronaute est le nom donné à une personne qui voyage ou ayant voyagé dans l'espace. Le terme désigne généralement un professionnel, pilote ou passager d'un véhicule spatial. Youri Gagarine est...) de nationalité allemande qui participera à l'occasion de vol suivante pour un Européen dans le cadre d'une mission de 6 mois (Le mois (Du lat. mensis «mois», et anciennement au plur. «menstrues») est une période de temps arbitraire.) à bord de l'ISS. L'ESA prévoit d'obtenir l'accord des partenaires ISS pour que cette occasion de vol se concrétise sur la période 2013-2014.


André Kuipers

André Kuipers devrait s'envoler à destination de l'ISS en décembre 2011 à bord d'un vaisseau Soyouz (Soyouz (du russe Союз, Union) désigne une famille de vaisseaux spatiaux habités soviétiques , puis russes après...) et y rester jusqu'en juin 2012 en tant que membre de l'équipage international qui comprend 6 astronautes. Il s'agira (Agira est une commune italienne de la province d'Enna dans la région Sicile en Italie.) de son second séjour à bord de la Station, après la mission Delta d'avril 2004 qui avait duré 11 jours (Le jour ou la journée est l'intervalle qui sépare le lever du coucher du Soleil ; c'est la période entre deux nuits, pendant laquelle les rayons du Soleil...). Cette dernière, parrainée par le gouvernement des Pays-Bas, avait également fait appel au Soyouz.

L'astronaute européen, qui a déjà servi de doublure à Frank De Winne dans le cadre de la mission OasISS actuellement en cours (Expédition 20/21), suivra un entraînement axé sur les activités robotiques et une éventuelle sortie dans l'espace (EVA).

"Je suis très enthousiaste à l'idée de me préparer à une mission aussi passionnante et impatient de retourner dans l'espace. Je suis fier d'appartenir à une organisation (Une organisation est) comme l'ESA qui a réussi à obtenir une occasion de vol de longue durée chaque année (Une année est une unité de temps exprimant la durée entre deux occurrences d'un évènement lié à la révolution de la Terre autour du Soleil.) quatre ans d'affilée. Il s'agit d'un élément essentiel pour l'expérience et les connaissances que peuvent acquérir les astronautes européens" explique André Kuipers, dont l'entraînement va reprendre très bientôt.

"Je suis ravie de l'esprit de coopération et de l'entente qui règnent entre l'ESA, la NASA (La National Aeronautics and Space Administration (« Administration nationale de l'aéronautique et de l'espace ») plus connue sous son abréviation NASA,...) et tous les partenaires internationaux, et je me réjouis de ce nouveau résultat positif" déclare Simonetta Di Pippo, Directrice des Vols habités à l'ESA. "André Kuipers possède de solides compétences, un excellent niveau de préparation et un degré (Le mot degré a plusieurs significations, il est notamment employé dans les domaines suivants :) d'entraînement très poussé. Son rôle dans l'Expédition montrera une fois encore que l'ESA fait partie du cercle (Un cercle est une courbe plane fermée constituée des points situés à égale distance d'un point nommé centre. La valeur de cette distance est appelée rayon du cercle. Celui-ci étant infiniment variable,...) restreint des agences spatiales partenaires les plus fiables. Nous envisageons avec de plus en plus de confiance le rôle de l'Europe (L’Europe est une région terrestre qui peut être considérée comme un continent à part entière, mais aussi comme l’extrémité occidentale du continent...) dans les vols habités et l'exploration (L'exploration est le fait de chercher avec l'intention de découvrir quelque chose d'inconnu.), à l'heure (L’heure est une unité de mesure du temps. Le mot désigne aussi la grandeur elle-même, l'instant (l'« heure qu'il est »), y compris en sciences (« heure solaire »...) actuelle comme à l'avenir. Notre programme de missions à destination de l'ISS et d'utilisation de cette dernière est très riche et le restera dans la mesure où nous préparons avec conviction des projets et la prolongation de la durée de vie (La vie est le nom donné :) de la Station. C'est l'une des réussites du programme de vols habités et d'exploration de l'ESA, qui constitue le meilleur moyen d'assurer la continuité (En mathématiques, la continuité est une propriété topologique d'une fonction. En première approche, une fonction est continue si,...) entre les astronautes européens actuellement en fonction et les six nouveaux membres du Corps des astronautes européens dont l'entraînement débutera le 1er septembre prochain".

Le Corps des astronautes de l'ESA participe activement à l'exploitation de l'ISS: Frank de Winne (Belgique) est actuellement à bord de la Station dont il prendra le commandement en octobre. Il sera rejoint par Christer Fuglesang (Suède) qui conduira la mission Alissé dans le cadre du vol STS-128 programmé au plus tôt pour le 25 août. Paolo Nespoli (Italie) a commencé son entraînement pour une mission de longue durée à bord de la Station fin 2010. Quant à Roberto Vittori (Italie), il attend que soit confirmée son affectation (En algorithmique (informatique), une affectation est une opération qui permet d'attribuer une valeur à une variable.) à une occasion de vol réservée à l'Agence spatiale italienne (L'Agence spatiale italienne (en italien Agenzia Spaziale Italiana ou ASI ) a été créée en 1988 pour promouvoir, coordonner et diriger les activités spatiales de l'Italie.) à bord de la navette (Une navette spatiale, dans le domaine de l'astronautique, est un véhicule aérospatial réutilisable conçu pour assurer la desserte des stations spatiales en orbite basse mais pouvant aussi assurer...) de la NASA, éventuellement au cours du second semestre de 2010.
Page générée en 0.414 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique