Les bactéries de l'Arctique, indice de la vie sur Mars

Publié par Adrien le 16/11/2010 à 12:00
Source: BE Canada numéro 375 (12/11/2010) - Ambassade de France au Canada / ADIT - http://www.bulletins-electroniques.com/ ... /65070.htm
Illustration: NASA / GSFC
Des microbiologistes canadiens s'intéressant à une source d'eau salée dans les régions glacées de l'Arctique y ont trouvé des bactéries se nourrissant de méthane qui pourraient nous renseigner sur l'existence de vie sur Mars.


Des bactéries (Les bactéries (Bacteria) sont des organismes vivants unicellulaires procaryotes, caractérisées...) mangeuses de méthane (Le méthane est un hydrocarbure de formule brute CH4. C'est le plus simple composé de la...) ont été découvertes de manière inattendue à la source de Lost Hammer, sur l'île (Une île est une étendue de terre entourée d'eau, que cette eau soit celle d'un cours d'eau, d'un...) Axel Heiberg, dans le Nunavut. Mr. Lyle Whyte (microbiologiste de l'Université McGill (L’Université McGill, située à Montréal au Québec, est une des...) qui pilote le projet), qui qualifie la source de Lost Hammer d'environnement (L'environnement est tout ce qui nous entoure. C'est l'ensemble des éléments naturels et...) le plus froid (Le froid est la sensation contraire du chaud, associé aux températures basses.) et salin qu'il ait jamais rencontré, y a découvert deux types de bactéries qui se nourrissent du méthane et ne respirent pas d'oxygène (L’oxygène est un élément chimique de la famille des chalcogènes, de...). Selon Dale Andersen (scientifique de l'Institut (Un institut est une organisation permanente créée dans un certain but. C'est...) SETI, en Californie), cette découverte laisse croire que des bactéries analogues pourraient exister sur la planète rouge (Planète rouge (Red Planet) est un film américain réalisé par Antony Hoffman,...), étant donné les similitudes entre l'environnement martien (Martien est un nom générique qui désigne plusieurs types de créatures...) et de l'Arctique (L’Arctique est la région entourant le pôle nord de la Terre, à l’intérieur et aux...) canadien. En effet, des données (Dans les technologies de l'information (TI), une donnée est une description élémentaire, souvent...) récentes recueillies par la NASA (La National Aeronautics and Space Administration (« Administration nationale de...) indiquent qu'il existe des poches de méthane et d'eau (L’eau est un composé chimique ubiquitaire sur la Terre, essentiel pour tous les...) gelée sur Mars, et que les températures y approchent celles relevées dans la source de Lost Hammer.

Le microbiologiste Charles Greer y voit quant à lui un intérêt environnemental pour la planète (Une planète est un corps céleste orbitant autour du Soleil ou d'une autre étoile de...) Terre (La Terre est la troisième planète du Système solaire par ordre de distance...). Son travail, en tant que spécialiste du rôle des microorganismes dans la restauration des sols et des eaux contaminés, a consisté à identifier le type et à définir les attributs de ces bactéries qui prolifèrent dans les environnements uniques et les conditions extrêmes tels que c'est le cas à la source Lost Hammer. "A mesure que la température (La température est une grandeur physique mesurée à l'aide d'un thermomètre et...) augmente, le pergélisol fond dans le Nord (Le nord est un point cardinal, opposé au sud.). Si le sol en venait à se saturer d'eau, le carbone (Le carbone est un élément chimique de la famille des cristallogènes, de symbole C,...) prisonnier du pergélisol devrait libérer du méthane au lieu du dioxyde de carbone (Le dioxyde de carbone, communément appelé gaz carbonique ou anhydride carbonique, est un...), explique M. Greer. Or, le méthane est un gaz (Un gaz est un ensemble d'atomes ou de molécules très faiblement liés et...) à effet de serre (L'effet de serre est un processus naturel qui, pour une absorption donnée d'énergie...) beaucoup plus puissant que le dioxyde de carbone, car il retient la chaleur (Dans le langage courant, les mots chaleur et température ont souvent un sens équivalent :...) davantage."

Mr. Greer et son équipe orientent leurs recherches sur l'activité (Le terme d'activité peut désigner une profession.) de ces microorganismes à des températures inférieures au point (Graphie) de congélation (On appelle congélation toutes technique visant à faire passer un produit à...) et sur l'éventuelle augmentation d'activité lorsque la température s'élèvera. "Les microorganismes qui consomment le méthane pourraient jouer un rôle particulier en réduisant les émissions de méthane et leur incidence sur le changement climatique, surtout si nous arrivons à en accentuer l'activité", conclut M. Greer.
Cet article vous a plu ? Vous souhaitez nous soutenir ? Partagez-le sur les réseaux sociaux avec vos amis et/ou commentez-le, ceci nous encouragera à publier davantage de sujets similaires !
Page générée en 0.262 seconde(s) - site hébergé chez Contabo
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique