Baignade: faut-il vraiment attendre 2 heures après le repas pour éviter la noyade ?

Publié par Adrien le 01/08/2021 à 09:00
Source: ASP
À peine la dernière bouchée avalée, nous nous élançons vers la piscine. Mais une recommandation prononcée jadis par nos parents nous arrête: ne va pas te baigner après avoir mangé, tu vas te noyer ! Certains recommandaient de patienter 30 minutes ( Forme première d'un document : Droit : une minute est l'original d'un...), d'autres jusqu'à deux heures (L'heure est une unité de mesure  :).


Photo: Marko Milvojevic / Pixnio

L'origine de la rumeur

Selon cette croyance, le sang (Le sang est un tissu conjonctif liquide formé de populations cellulaires libres, dont le...) qui est dirigé vers notre système digestif (Le système digestif est l'ensemble des organes qui chez les animaux a pour rôle d'assurer...) priverait les muscles des bras et des jambes d'un afflux sanguin dont ils ont besoin (Les besoins se situent au niveau de l'interaction entre l'individu et l'environnement. Il est...) pour nager ou flotter. Si nos membres ne reçoivent pas un assez grand débit (Un débit permet de mesurer le flux d'une quantité relative à une unité de temps au travers...) sanguin, il y aurait donc risque de noyade (Une noyade est une mort par immersion prolongée dans un liquide, généralement de...).

Les faits

Il est vrai que le processus de digestion (La digestion est le processus au cours duquel un organisme vivant reçoit du milieu...) monopolise une certaine quantité (La quantité est un terme générique de la métrologie (compte, montant) ; un scalaire,...) de sang pour activer les mécanismes permettant de diriger le repas vers l'estomac (L’estomac (en grec ancien στόμαχος) est la...) et l'intestin (L'intestin est la partie du système digestif qui s'étend de la sortie de l'estomac à...) et procéder à la transformation des molécules dont nos organes ont besoin. Cependant, le corps possède assez de sang pour assurer le bon fonctionnement de chacune de ses parties, ont conclu les chercheurs depuis longtemps. Par exemple, l'Académie (Une académie est une assemblée de gens de lettres, de savants et/ou d'artistes reconnus par leurs...) américaine de pédiatrie (La pédiatrie est une branche spécialisée de la médecine qui étudie le...) et la Croix-Rouge américaine en sont arrivées à ce constat dès 2011.

Autrement dit, la digestion ne monopolise pas assez de sang pour empêcher les muscles des bras et des jambes de fonctionner normalement. D'ailleurs, aucun cas de noyade lié au fait d'avoir mangé juste avant n'a été répertorié dans la littérature scientifique (Un scientifique est une personne qui se consacre à l'étude d'une science ou des sciences et qui...).

Le danger le plus souvent signalé est celui d'une crampe (Une crampe est une contracture violente, involontaire, passagère et douloureuse, visible et...) musculaire -mais pas une crampe telle qu'elle paralyserait le nageur et l'enverrait au fond de la piscine. Outre cela, des brûlements d'estomac ou des vomissements peuvent survenir lors d'un entraînement particulièrement intense. Le contenu de l'assiette peut aussi influencer le niveau d'énergie (Dans le sens commun l'énergie désigne tout ce qui permet d'effectuer un travail, fabriquer de la...) et de confort après le repas. Ainsi, un repas riche en gras et en sucres raffinés risque d'accroître l'inconfort en créant une sensation de ballonnement et en augmentant la pression (La pression est une notion physique fondamentale. On peut la voir comme une force rapportée...) dans la poitrine.

Au-delà de la baignade

Mais ce sont là des symptômes qui ne sont pas propres à la natation. La plupart des sportifs ont l'habitude de cette douleur (La douleur est la sensation ressentie par un organisme dont le système nerveux détecte un...): un point (Graphie) dans le ventre, juste sous les côtes, qui se déclare pendant un exercice physique (L'exercice physique est une activité physique pratiquée en principe...). Les scientifiques nomment cette sensation Exercise-related transient abdominal pain (ETAP). Selon une étude menée en 2015 auprès de 1000 sportifs, 75% des nageurs ont eu cette sensation physique (La physique (du grec φυσις, la nature) est étymologiquement la...) désagréable au cours de l'année (Une année est une unité de temps exprimant la durée entre deux occurrences d'un évènement lié...) précédente. Cette douleur abdominale (Une douleur abdominale peut être l'un des symptômes associés à des troubles...) surviendrait plus fréquemment chez les jeunes sportifs, particulièrement chez les moins de 20 ans.

Les activités physiques qui impliquent des torsions du tronc (Un tronc peut être :) sont particulièrement susceptibles d'entraîner cet inconfort, dont l'équitation, la course (Course : Ce mot a plusieurs sens, ayant tous un rapport avec le mouvement.) et la nage.

Pour prévenir cette sensation désagréable, les chercheurs recommandent donc d'éviter d'ingurgiter de grandes quantités de nourriture au moins deux heures avant un tel exercice physique.

Verdict

Même s'il peut être inconfortable de se baigner avec l'estomac plein, sauter dans la piscine moins de deux heures après un repas n'augmente pas le risque de noyade. Toutefois, selon le type d'exercice physique pratiqué, un temps (Le temps est un concept développé par l'être humain pour appréhender le...) d'attente permettrait d'éviter les malaises intestinaux et les crampes.
Cet article vous a plu ? Vous souhaitez nous soutenir ? Partagez-le sur les réseaux sociaux avec vos amis et/ou commentez-le, ceci nous encouragera à publier davantage de sujets similaires !
Page générée en 0.164 seconde(s) - site hébergé chez Contabo
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique