Encore un retour sur Terre mouvementé pour un Soyouz

Publié par Michel le 22/04/2008 à 00:00
Source: Universe Today
Illustration: NASA/Bill Ingalls
La capsule russe Soyouz, ramenant la première astronaute sud-coréenne sur Terre, a subi une rentrée "balistique" samedi dernier, et s'est posé à 400 kilomètres du point d'atterrissage prévu. C'est la deuxième fois de suite que ce type d'incident se produit (voir notre news (NeWS est un système de fenêtrage conçu par James Gosling (qui a contribué à Java) et introduit par Sun Microsystems à la...)). Les astronautes ont supporté des forces atteignant jusqu'à 10 G tandis que la capsule prenait une trajectoire (La trajectoire est la ligne décrite par n'importe quel point d'un objet en mouvement, et notamment par son centre de gravité.) très raide lors d'une traversée de l'atmosphère (Le mot atmosphère peut avoir plusieurs significations :) qui a duré trois d'heures (L'heure est une unité de mesure  :) et demi. Les trois membres d'équipage sont heureusement sains et saufs. Mais comment expliquer cet événement ? Pourquoi la capsule s'est-elle posée si loin du site prévu et avec 20 minutes ( Forme première d'un document : Droit : une minute est l'original d'un acte. Cartographie géologique ; la minute...) de retard ? Un changement non autorisé du plan de vol (Le plan de vol est un document déposé par le pilote avant le vol auprès de l'autorité assurant le contrôle de la circulation aérienne. Il permet d'initier le...) ou une vieille superstition navale...?


Peggy Whitson, commandant de l'expédition 16 sur l'ISS,
lors de son arrivée à la Cité (La cité (latin civitas) est un mot désignant, dans l’Antiquité avant la création des États, un groupe d’hommes sédentarisés libres (pouvant avoir des esclaves),...) des Etoiles

Le TMA-11 russe a atterri dans la steppe kazakhe samedi matin. A bord, la première astronaute (Un astronaute est le nom donné à une personne qui voyage ou ayant voyagé dans l'espace. Le terme désigne généralement un professionnel, pilote ou passager d'un véhicule spatial. Youri...) de la Corée du Sud (Le sud est un point cardinal, opposé au nord.), Yi So-yeon, le cosmonaute russe Yuri Malenchenko et l'américaine Peggy Whitson, Cette dernière totalise 377 jours (Le jour ou la journée est l'intervalle qui sépare le lever du coucher du Soleil ; c'est la période entre deux nuits, pendant laquelle les rayons du Soleil éclairent le ciel. Son début (par rapport à...) passés autour (Autour est le nom que la nomenclature aviaire en langue française (mise à jour) donne à 31 espèces d'oiseaux qui, soit appartiennent...) de la Terre (La Terre est la troisième planète du Système solaire par ordre de distance croissante au Soleil, et la quatrième par taille et par masse...) à bord de l'ISS. Yi So-yeon est restée 11 jours sur la station après un lancement impeccable de Soyouz (Soyouz (du russe Союз, Union) désigne une famille de vaisseaux spatiaux habités soviétiques , puis russes après l'éclatement de l'URSS, conçue au début des années 1960....) TMA-12 (voir notre news). Cependant les choses ont semblé mal tourner lorsque le trio s'est séparé de la station pour revenir sur Terre.

Selon la BBC, les responsables russes ont accusé l'équipage d'avoir procédé à un changement du plan de vol juste avant la rentrée. Ce changement n'aurait pas été communiqué au contrôle (Le mot contrôle peut avoir plusieurs sens. Il peut être employé comme synonyme d'examen, de vérification et de maîtrise.) de mission qui supposait que le plan original se poursuivait. La conséquence de ces modifications fut un angle (En géométrie, la notion générale d'angle se décline en plusieurs concepts apparentés.) de rentrée plus raide que la normale (cad. une rentrée balistique), entrainant la capsule à des centaines de kilomètres (Le mètre (symbole m, du grec metron, mesure) est l'unité de base de longueur du Système international. Il est défini comme la distance parcourue par la lumière dans le vide en...) de sa trajectoire prévue. Les hélicoptères ont mis 25 minutes pour arriver sur le site d'atterrissage (L’atterrissage désigne, au sens étymologique, le fait de rejoindre la terre ferme. Le terme recouvre cependant des notions différentes suivant qu'il est employé dans le...) où l'équipage les attendait sous une température (La température est une grandeur physique mesurée à l'aide d'un thermomètre et étudiée en thermométrie. Dans la vie courante, elle est reliée aux sensations de froid et de chaud,...) de 6°C.

Cependant, selon certaines sources, les officiels n'ont pas fait que se plaindre du manque de communication (La communication concerne aussi bien l'homme (communication intra-psychique, interpersonnelle, groupale...) que l'animal (communication intra- ou inter- espèces) ou la machine (télécommunications, nouvelles technologies...), ainsi que leurs...) entre la capsule et le contrôle de mission. Dans une déclaration controversée, Anatoly Perminov, responsable principal de l'Agence Spatiale (Une agence spatiale est un organisme d'État ayant pour but d'étudier l'Espace et de développer et gérer des programmes spatiaux) Fédérale, se fait l'écho d'une superstition navale archaïque selon laquelle un équipage à majorité féminine portait malheur et accuse le commandant Peggy Whitson d'être responsable de la modification du plan de vol.

"Vous savez en Russie, il existe certains mauvais présages au sujet de cette sorte de chose, mais grâce à Dieu tout (Le tout compris comme ensemble de ce qui existe est souvent interprété comme le monde ou l'univers.) s'est finalement bien terminé. Naturellement à l'avenir, nous nous efforcerons de nous assurer d'une façon ou d'une autre que le nombre (La notion de nombre en linguistique est traitée à l’article « Nombre grammatical ».) de femmes ne dépasse pas [ le nombre d'hommes ]." - Anatoly Perminov

Bien entendu, cette déclaration a provoqué un certain émoi ! Un journaliste (Un journaliste est une personne dont l'activité professionnelle est le journalisme. On parle également de reporter (de l'anglais : report, rapporter) car il rapporte des faits dans l'objectif d'informer le public. Un...) a demandé des éclaircissements et Perminov a continué: "Ce n'est pas de la discrimination. Je prétends juste que lorsqu'il y a une majorité de femmes, certains types de comportements irrationnels ou autres se produisent, c'est tout ce que je dis. "

Il semblerait donc que certains responsables d'agence spatiale croient toujours en d'antiques superstitions navales, mais espérons que cela n'influencera pas les futures participations féminines au programme spatial russe.

Cet article vous a plu ? Vous souhaitez nous soutenir ? Partagez-le sur les réseaux sociaux avec vos amis et/ou commentez-le, ceci nous encouragera à publier davantage de sujets similaires !
Page générée en 0.516 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique