Le réchauffement climatique aurait commencé en 1860, et serait bien plus avancé qu'estimé

Publié par Adrien le 12/02/2024 à 13:10
Source: Nature Climate Change
...
Restez toujours informé: suivez-nous sur Google Actualités (icone ☆)

La science climatique a franchi une nouvelle étape avec une étude récente analysant les éponges de la mer des Caraïbes pour mieux comprendre l'évolution des températures globales depuis l'ère industrielle. Cette recherche, publiée début février dans le journal Nature Climate Change, avance que le seuil critique de réchauffement de 2°C pourrait être atteint dès la fin des années 2020, révisant ainsi les projections actuelles de près de deux décennies.


Données issues de l'Ensemble de Données Complet International Océan-Atmosphère pour chaque période de 20 ans depuis 1860. Le coloriage indique le pourcentage (Un pourcentage est une façon d'exprimer une proportion ou une fraction dans un ensemble. Une...) de mois avec au moins une mesure dans une surface de 2° de latitude par 2° de longitude (La longitude est une valeur angulaire, expression du positionnement est-ouest d'un point sur Terre...). Notez les observations (L’observation est l’action de suivi attentif des phénomènes, sans volonté de les...) très éparses, en particulier des régions ENSO critiques dans le centre de l'océan Pacifique (L'océan Pacifique, qui s'étend sur une surface de 180 000 000 km², est l'océan le...) de 1860 à 1899, avec encore peu d'observations pour les océans du Sud jusqu'en 1980.

Les scientifiques, en scrutant une espèce d'éponge, Ceratoporella nicholsoni, célèbre pour son exosquelette (Un exosquelette ou squelette externe, par opposition à endosquelette, est une...) dur comme de la roche et sa longévité (La longévité d'un être vivant est la durée de vie pour laquelle il est...) millénaire (Un millénaire est une période de mille années, c'est-à-dire de dix siècles.), ont découvert des enregistrements de températures marines s'étalant sur 300 ans. Ces éponges, en incorporant le strontium (Le strontium est un élément chimique, de symbole Sr et de numéro atomique 38. Le...) et le carbonate de calcium (Le carbonate de calcium (CaCO3) est composé d'un ion carbonate (CO32-) et d'un ion calcium...) de l'eau de mer (L'eau de mer est l'eau salée des mers et des océans de la Terre.), modifient le ratio de strontium à calcium dans leur squelette (Le squelette est une charpente animale rigide servant de support pour les muscles. Il est à la...) en fonction de la température (La température est une grandeur physique mesurée à l'aide d'un thermomètre et...) de l'océan. Cette méthode, semblable à la lecture des anneaux d'un arbre, a permis de produire un historique des températures, suggérant que le réchauffement a débuté dès les années 1860, soit quarante ans plus tôt que les estimations du Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat (GIEC).

Cette révélation a suscité un vif débat parmi la communauté scientifique, certains experts critiquant la méthode et les conclusions de l'étude. Les sceptiques pointent du doigt l'hypothèse selon laquelle les températures enregistrées par les éponges proviendraient de profondeurs principalement affectées par le chauffage (Le chauffage est l'action de transmettre de l'énergie thermique à un objet, un...) solaire, sans tenir compte du mélange complexe des océans, qui varie considérablement en température.

Malgré les controverses, cette recherche souligne l'urgence d'agir face au réchauffement climatique (Le réchauffement climatique, également appelé réchauffement planétaire, ou...). En effet, le dépassement (Un dépassement est le fait de rouler pendant un instant, en général relativement...) du seuil de 2°C est considéré comme critique, risquant d'entraîner des changements climatiques dévastateurs et irréversibles. Ce constat renforce la nécessité d'accélérer les efforts de réduction des émissions de gaz à effet de serre (L'effet de serre est un processus naturel qui, pour une absorption donnée d'énergie...) pour limiter le réchauffement global, conformément à l'Accord de Paris de 2015.

Cette étude met en lumière le défi que représente la détermination d'une ligne de base préindustrielle précise, cruciale pour mesurer l'ampleur du réchauffement climatique post-industriel. Elle contribue également à enrichir le puzzle climatique mondial, offrant une perspective unique sur l'évolution des températures océaniques et soulignant l'importance de diversifier les sources d'informations climatiques.
Page générée en 0.134 seconde(s) - site hébergé chez Contabo | English version
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
A propos - Informations légales | Partenaire: HD-Numérique