Un rideau de verdure pour l'Afrique

Publié par Adrien le 13/10/2020 à 13:00
Source: ASP
Environ 45 % du continent africain est touché par la désertification. Pour la stopper, un projet colossal a été mis en place: ériger une grande muraille verte.


L'initiative, lancée par l'Union africaine en 2007, prévoit la plantation (Une plantation est une exploitation agricole en monoculture de cultures à forte valeur...) d'arbres à travers le continent (Le mot continent vient du latin continere pour « tenir ensemble », ou continens...), c'est-à-dire sur une distance de 8400 km. S'il est complété, ce mur (Un mur est une structure solide qui sépare ou délimite deux espaces.) de verdure s'étendrait donc de l'océan Atlantique (L'océan Atlantique est l'un des cinq océans de la Terre. Sa superficie de...) à la mer Rouge (La mer Rouge (arabe : ????? ?????? Bahr el-Ahmar) est une mer intra continentale de l'océan...) et traverserait 11 pays (Pays vient du latin pagus qui désignait une subdivision territoriale et tribale d'étendue...), souligne la Convention sur la lutte contre la désertification (La désertification est un phénomène naturel ou non qui a pour origine des variations...) des Nations Unies.

Surtout, cette structure végétale pourrait rendre au sol du Sahel sa fertilité (Pour le sens commun, la fertilité désigne à la fin du XXe siècle la...). Le Sahel, zone de transition entre le désert (Le mot désert désigne aujourd’hui une zone stérile ou peu propice à la...) du Sahara et les savanes du Soudan, est en effet particulièrement affecté par la progression du désert, ce qui en fait l'un des endroits les plus pauvres du monde (Le mot monde peut désigner :). On estime que 135 millions de personnes ont de la difficulté à s'y nourrir en raison de la dégradation de leurs terres.

Le 7 septembre, le premier rapport sur l'avancement de la grande muraille (Une muraille est un mur de grande hauteur destiné à protéger un ensemble de...) verte a été publié. On y apprend que 17,8 millions d'hectares ont été restaurés jusqu'à présent, la vaste majorité en Éthiopie. Le projet (Un projet est un engagement irréversible de résultat incertain, non reproductible a...) a également bien progressé au Sénégal et au Nigeria. Enfin, la contribution du Soudan, du Burkina Faso, du Mali et du Niger est jugée encourageante, bien que plus modeste. L'initiative a aussi mené à la création de 335 000 emplois.

Toutefois, l'objectif de restaurer 100 millions d'hectares d'ici 2030 est loin d'être atteint. Pour y arriver, il faudrait accélérer la cadence et restaurer 8,2 millions d'hectares par année (Une année est une unité de temps exprimant la durée entre deux occurrences d'un évènement lié...). Le rythme actuel est plutôt de 1,9 million (Un million (1 000 000) est l'entier naturel qui suit neuf cent quatre-vingt-dix-neuf...) d'hectares par an.

Une approche efficace ?

Selon le Groupe des négociateurs-experts africains, la surface (Une surface désigne généralement la couche superficielle d'un objet. Le terme a...) du Sahara a augmenté de 10 % pendant le 20e siècle (Un siècle est maintenant une période de cent années. Le mot vient du latin saeculum, i, qui...). La grande muraille verte a-t-elle stoppé sa progression jusqu'à présent, demande le New Scientist ? Non, répond Deborah Goffner, une chercheuse qui a étudié le projet.

La scientifique (Un scientifique est une personne qui se consacre à l'étude d'une science ou des sciences et qui...) souligne certaines lacunes de l'initiative. Notamment, le choix des plantes utilisées pour reboiser le Sahel n'est pas toujours basé sur des arguments solides. Par exemple, certaines régions ont opté pour l'eucalyptus (Les eucalyptus, (du grec εὐ-eu: bien, et...), parce qu'il pousse (Pousse est le nom donné à une course automobile illégale à la Réunion.) rapidement. Le problème est qu'il ne contribuera pas à augmenter le rendement du sol. Par ailleurs, les espèces optimales peuvent être très différentes d'un endroit à l'autre. Ainsi, le taux de survie des acacias varie de 20 % à... 90 % selon les régions.

De plus, le financement n'est pas à la hauteur (La hauteur a plusieurs significations suivant le domaine abordé.) du projet. À ce jour (Le jour ou la journée est l'intervalle qui sépare le lever du coucher du Soleil ; c'est la...), 8 milliards de dollars ont été investis. Selon le rapport, pour atteindre les objectifs de 2030, il faudra débourser 3,6 à 4,3 milliards de dollars américains par an, pour un total ( Total est la qualité de ce qui est complet, sans exception. D'un point de vue comptable, un...) de 36 à 43 milliards.

Mais les experts s'entendent sur l'importance de continuer le projet. Ne rien faire n'est pas une option, souligne Deborah Goffner. D'ailleurs, d'autres régions du monde ont adopté une stratégie (La stratégie - du grec stratos qui signifie « armée » et ageîn qui signifie...) similaire. C'est notamment le cas de la Chine, qui prévoit de travailler jusqu'en 2050 sur sa propre muraille de verdure pour stopper la progression du désert de Gobi.
Cet article vous a plu ? Vous souhaitez nous soutenir ? Partagez-le sur les réseaux sociaux avec vos amis et/ou commentez-le, ceci nous encouragera à publier davantage de sujets similaires !
Page générée en 0.115 seconde(s) - site hébergé chez Contabo
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique