Des systèmes triples expliqueraient le mystère des étoiles vampires

Publié par Adrien le 28/11/2023 à 13:00
Source: Monthly Notices of the Royal Astronomical Society
...
Restez toujours informé: suivez-nous sur Google Actualités (icone ☆)

Une récente étude menée par Jonathan Dodd, doctorant, et le Professeur René Oudmaijer de l'Université de Leeds, pourrait bouleverser notre compréhension des étoiles Be, un sous-groupe des étoiles B, parmi les plus communes de l'Univers. Leurs travaux ont été publiés dans la revue Monthly Notices of the Royal Astronomical Society.


Vue d'artiste d'une étoile (Une étoile est un objet céleste émettant de la lumière de façon autonome, semblable à une...) vampire (à gauche) volant de la matière (La matière est la substance qui compose tout corps ayant une réalité tangible. Ses...) à sa victime.
Crédit: Pic credit: ESO/M. Kornmesser/S.E. de Mink

Ces chercheurs avancent que les étoiles Be, traditionnellement considérées comme binaires, pourraient en réalité faire partie de systèmes triples. Cette découverte remet en question la théorie établie sur la formation de leurs disques de gaz caractéristiques, semblables aux anneaux de Saturne (Les anneaux de Saturne sont les anneaux planétaires les plus importants du système...) dans notre propre Système Solaire (Le système solaire est un système planétaire composé d'une étoile, le...) et présentant certaines lacunes.

Leurs analyses de données du satellite Gaia (Le satellite Gaia est une mission astrométrique de l'Agence spatiale européenne (ESA) devant...) de l'Agence Spatiale Européenne (L’Agence spatiale européenne (ASE) (en anglais European Space Agency : ESA) est...) ont montré que ces étoiles particulières pourraient s'expliquer par un système triple, où trois corps interagissent, et non deux. Cette interaction (Une interaction est un échange d'information, d'affects ou d'énergie entre deux agents au sein...) pourrait entraîner une migration d'une des étoiles vers une autre, rendant possible un transfert de masse (Dans le jargon automobile, le transfert de masse (souvent confondu avec le transfert de charge) se...) et engendrant un disque caractéristique autour de l'"étoile vampire".

Ce phénomène pourrait aussi expliquer pourquoi les compagnons proches de ces étoiles Be ne sont plus visibles: ils seraient devenus trop petits et faibles pour être détectés après avoir perdu une grande partie de leur masse au profit de l'étoile Be "vampire".

Cette découverte pourrait avoir des répercussions importantes sur d'autres domaines de l'astronomie, y compris notre compréhension des trous noirs, des étoiles à neutrons et des sources d'ondes gravitationnelles.

Le Professeur Oudmaijer souligne que cette étude offre des indices pour comprendre les sources d'ondes gravitationnelles, un champ de recherche en physique (La physique (du grec φυσις, la nature) est étymologiquement la...). Il ajoute que la binarité a longtemps été considérée comme un élément courant dans l'évolution stellaire (Stellaria est un genre de plantes herbacées annuelles ou vivaces, les stellaires, de la...), mais les travaux récents suggèrent que les systèmes triples pourraient être bien plus nombreux qu'on ne le pensait.
Page générée en 0.164 seconde(s) - site hébergé chez Contabo | English version
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
A propos - Informations légales | Partenaire: HD-Numérique