Ces effets néfastes d'un coucher tardif sur la santé mentale

Publié par Cédric le 04/07/2024 à 13:00
Auteur de l'article: Cédric DEPOND
Source: Psychiatry Research
EN, DE, ES, PT
Restez toujours informé: suivez-nous sur Google Actualités (icone ☆)

Une étude récente met en lumière les risques pour la santé mentale associés à des heures de coucher tardives. Ces conclusions soulignent l'importance de se coucher avant 1 heure du matin pour préserver son bien-être mental.


Image d'illustration Pixabay

Psychiatry Research a publié une étude montrant que se coucher tard peut augmenter le risque de stress, d'anxiété et de symptômes dépressifs. Les chercheurs ont analysé les habitudes de sommeil de 73 888 Britanniques, répartis en trois groupes: les couche-tôt (9 065), les couche-tard (6 844) et ceux entre les deux (47 979). Même si ces résultats sont à nuancer du fait de la composition homogène de l'échantillon et de la méthode de collecte des données (reposant sur un questionnaire simple), ils révèlent mettent toutefois en lumière une tendance, qui nécessitera d'autres études plus approfondies.

Ces résultats indiquent que les personnes se couchant tard sont 20 à 40 % plus susceptibles de développer des troubles de la santé mentale. En effet, le corps a besoin de signaux clairs, comme la lumière du jour, pour réguler ses rythmes biologiques. L'absence de ces repères peut perturber le cerveau et entraîner des problèmes comportementaux, d'impulsivité et d'inhibition. Ainsi, une activité nocturne accrue peut être liée à des comportements impulsifs et inadaptés, aggravant ainsi les risques de troubles mentaux.

L'étude a analysé les données de la UK Biobank, incluant 73 888 adultes avec une moyenne d'âge de 63,5 ans. Les participants ont été équipés de moniteurs d'activité pour suivre leur sommeil pendant une semaine. Les chercheurs ont constaté que ceux qui se couchaient tard, peu importe leur chronotype, présentaient des taux plus élevés de dépression et d'anxiété.

Les chercheurs ont également été surpris de découvrir que s'aligner sur son chronotype n'était pas forcément bénéfique pour la santé mentale. Ils ont noté que les personnes se couchant tard, indépendamment de leur chronotype, étaient plus susceptibles de souffrir de troubles mentaux. Pour garantir des résultats fiables, ils ont pris en compte la durée et la régularité du sommeil, mais ces critères n'ont pas suffi à expliquer les différences observées.

Les experts recommandent donc de se coucher avant 1 heure du matin pour préserver sa santé mentale, soulignant les comportements nuisibles qui surviennent souvent la nuit, tels que la consommation d'alcool et de drogues, ou les pensées suicidaires. Selon l'hypothèse de "l'esprit après minuit", les changements neurologiques et physiologiques qui se produisent tard dans la nuit peuvent favoriser l'impulsivité, l'humeur négative et l'altération du jugement.
Page générée en 0.068 seconde(s) - site hébergé chez Contabo
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
A propos - Informations légales | Partenaire: HD-Numérique
Version anglaise | Version allemande | Version espagnole | Version portugaise