Cette nouvelle comète s'approche, et pourrait être visible même en plein jour

Publié par Adrien le 07/06/2024 à 08:00
EN, DE, ES, PT
Restez toujours informé: suivez-nous sur Google Actualités (icone ☆)

Depuis quelques années, des comètes ont suscité l'intérêt, mais elles étaient difficiles à observer sans télescope sous un ciel parfaitement noir. Cependant, la comète C/2023 A3 (Tsuchinshan-ATLAS), découverte en février 2023 par le système d'alerte ATLAS en Afrique du Sud, pourrait changer la donne.


Illustration du système solaire montrant la position actuelle de la comète C/2023 A3 Tsuchinshan-ATLAS.
Crédit: TheSkyLive.com

Cette comète, initialement confondue avec un astéroïde, a été identifiée grâce à des images prises par l'observatoire de la Montagne Pourpre en Chine. Lors de sa découverte, elle se trouvait au-delà de l'orbite de Jupiter, mais elle s'approchera du Soleil à seulement 58 millions de kilomètres en septembre, puis passera à 71 millions de kilomètres de la Terre en octobre.

Si les conditions sont réunies, cette comète pourrait briller jusqu'à la magnitude 1 ou 2, devenant visible à l'œil nu et arborant une queue spectaculaire.

Cet été, seuls les observateurs de l'hémisphère sud pourront suivre la comète. Leur suivi nous renseignera sur sa progression. Une variable pourrait jouer sur sa luminosité: la "diffusion avant" de la lumière solaire par la poussière de la comète, augmentant sa brillance autour du 8 octobre.

Ce phénomène se produit lorsque la lumière du Soleil, en passant à travers les particules de poussière éjectées par la comète, est diffusée vers l'avant en direction de la Terre. Ce processus est appelé "diffusion avant" (ou "forward scattering" en anglais). En raison de cette diffusion, la lumière solaire est amplifiée, rendant la comète exceptionnellement brillante lorsqu'elle est correctement positionnée entre le Soleil et la Terre. Ce sursaut de brillance peut rendre la comète visible à l'œil nu et même très spectaculaire.


C/2023 A3 (Tsuchinshan-ATLAS) observée avec un télescope de 20 cm le 26 avril 2024.
Crédit: Wikimedia Commons/C messier/CC BY 4.0

Si la comète suit les traces de Skjellerup-Maristany (1927) et McNaught (2007), elle pourrait devenir aussi brillante que Vénus, visible même en plein jour. Elle devrait être bien placée pour les observations dans le ciel de l'hémisphère nord d'ici la mi-octobre.

Cependant, aucune garantie n'existe. Parfois, les comètes prometteuses déçoivent, comme Kohoutek en 1973-74. Inversement, des comètes inattendues peuvent surprendre, comme NEOWISE en 2020. Espérons que Tsuchinshan-ATLAS nous réserve un spectacle digne de ce nom.

Qu'est-ce qu'une comète ?

Une comète est un petit corps céleste du Système solaire constitué principalement de glace, de poussière et de gaz. Lorsqu'une comète s'approche du Soleil, la chaleur solaire provoque la sublimation de ses glaces, formant une atmosphère brillante appelée coma, et souvent une ou plusieurs queues qui s'étendent sur des millions de kilomètres.

Ces queues sont créées par l'interaction du vent solaire avec le noyau de la comète, libérant du gaz et de la poussière. Les comètes proviennent généralement de deux régions principales: la ceinture de Kuiper et le nuage de Oort, situés aux confins du Système solaire. Elles sont souvent considérées comme des reliques primitives, préservant des matériaux inchangés depuis la formation du Système solaire il y a environ 4,6 milliards d'années.
Page générée en 0.160 seconde(s) - site hébergé chez Contabo
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
A propos - Informations légales | Partenaire: HD-Numérique
Version anglaise | Version allemande | Version espagnole | Version portugaise