Le cosmos est-il noir ?

Publié par Adrien le 13/12/2020 à 09:00
Source: ASP
La "noirceur des espaces infinis" n'est peut-être pas si noire qu'on le prétendait. Le cosmos est trop brillant pour qu'on le qualifie de complètement noir.


C'est du moins ce qui ressort des dernières mesures prises grâce à la sonde (Une sonde spatiale est un vaisseau non habité envoyé par l'Homme pour explorer de plus près des...) New Horizons (New Horizons (« nouveaux horizons » en français) est une sonde spatiale de...), à 6,4 milliards de kilomètres (Le mètre (symbole m, du grec metron, mesure) est l'unité de base de longueur du Système...), au-delà de l'orbite (En mécanique céleste, une orbite est la trajectoire que dessine dans l'espace un corps...) de Pluton (Pluton, dont la désignation officielle est (134340) Pluton, est la deuxième plus grande planète...). Dans un article pré-publié (à paraître dans l'Astrophysical Journal), une équipe d'astrophysiciens écrit que l'espace entre les étoiles n'est pas aussi noir qu'il devrait l'être, et qu'on ne sait pas trop pourquoi. Même en tenant compte de la (faible) lumière (La lumière est l'ensemble des ondes électromagnétiques visibles par l'œil...) du lointain Soleil (Le Soleil (Sol en latin, Helios ou Ήλιος en grec) est l'étoile...), et même en tenant compte des reflets de la lumière sur les grains de poussière interstellaire, l'espace "vide (Le vide est ordinairement défini comme l'absence de matière dans une zone spatiale.)" serait deux fois plus brillant que prévu.

Peut-être cela signifie-t-il qu'il y a davantage de très lointaines galaxies (Galaxies est une revue française trimestrielle consacrée à la science-fiction. Avec...) que ce qu'on avait évalué, lesquelles contribueraient à ce "fond lumineux". Ou peut-être que des trous noirs au centre de ces galaxies produisent une énergie (Dans le sens commun l'énergie désigne tout ce qui permet d'effectuer un travail, fabriquer de la...) supplémentaire. Plus prosaïquement, il pourrait aussi s'agir d'une erreur de mesure. Le calcul s'appuie sur sept images prises par New Horizons (Conceptuellement, l’horizon est la limite de ce que l'on peut observer, du fait de sa propre...) et ce n'est pas la première fois que de telles mesures de l'espace interstellaire arrivent à la conclusion qu'il est plus "brillant". Mais ça reste un échantillon (De manière générale, un échantillon est une petite quantité d'une matière, d'information, ou...) limité, et les physiciens évaluent le risque d'erreur à 5%, soit un sur 20.

La quantité (La quantité est un terme générique de la métrologie (compte, montant) ; un scalaire,...) de lumière "supplémentaire" dont on parle est de l'ordre de 10 nanowatts par mètre carré (Le mètre carré (symbole m²) est l'unité d'aire du système international.) par stéradian. Interrogé par le New York Times, l'auteur principal de la recherche (La recherche scientifique désigne en premier lieu l’ensemble des actions entreprises en vue...) compare cela à l'équivalent de la lumière émise par un réfrigérateur (Un réfrigérateur (ou frigidaire ou frigo dans le langage famillier) est un appareil...) situé à près de 2 km.
Cet article vous a plu ? Vous souhaitez nous soutenir ? Partagez-le sur les réseaux sociaux avec vos amis et/ou commentez-le, ceci nous encouragera à publier davantage de sujets similaires !
Page générée en 0.118 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique