Lutte contre la chaleur en ville: la nature source d'inspiration
Publié par Adrien le 03/07/2019 à 08:00
Source: CEA

© Stéphane Masclaux - Adobe Stock
S'inspirer de la nature pour améliorer le confort des habitants de Grenoble en été tout en minimisant la consommation d'eau et d'énergie, tel est l'objectif du projet "Ville résiliente bio-inspirée" qui a vu le jour (Le jour ou la journée est l'intervalle qui sépare le lever du coucher du Soleil ; c'est la période entre deux nuits, pendant laquelle les rayons du Soleil éclairent le ciel. Son début (par rapport à minuit heure locale) et sa...) au sein du laboratoire d'innovation ouverte collaborative: Ideas Laboratory.

Pour lutter contre les ilots de chaleur (Dans le langage courant, les mots chaleur et température ont souvent un sens équivalent : Quelle chaleur !) urbains, il y a plus écologique que la climatisation (La climatisation est la technique qui consiste à modifier, contrôler et réguler les conditions climatiques (température, humidité, niveau de poussières, etc.)...). La nature, où la vie (La vie est le nom donné :) s'épanouit même dans des environnements hostiles et frugaux en ressources, nous en amène bien des preuves. Ainsi le projet (Un projet est un engagement irréversible de résultat incertain, non reproductible a priori à l’identique, nécessitant le...) "Ville (Une ville est une unité urbaine (un « établissement humain » pour l'ONU) étendue et fortement peuplée (dont...) résiliente bio-inspirée" vise à développer des solutions innovantes s'inspirant des objets biologiques (bio-mimétisme). L'objectif dans ce cas était de proposer des concepts inspirés de la nature pour apporter de la fraîcheur (sources multiples: évaporation (L'évaporation est un passage progressif de l'état liquide à l'état gazeux. Elle est différente de l'ébullition qui est une transition rapide. C'est un changement d'état appelé vaporisation.), courant d'air (L'air est le mélange de gaz constituant l'atmosphère de la Terre. Il est inodore et incolore. Du fait de la diminution de la pression de l'air avec l'altitude, il est...), ombrage, albédo (L'albédo est le rapport de l'énergie solaire réfléchie par une surface sur l'énergie solaire incidente. On utilise une échelle graduée de 0 à 1, avec 0...), etc), avec une consommation d'eau (L’eau est un composé chimique ubiquitaire sur la Terre, essentiel pour tous les organismes vivants connus.) et d'énergie (Dans le sens commun l'énergie désigne tout ce qui permet d'effectuer un travail, fabriquer de la chaleur, de la lumière, de produire un mouvement.) la plus réduite possible.

Un travail collaboratif (Le travail est souvent naturellement collectif et collaboratif, c'est-à-dire qu'il fait interagir plusieurs acteurs pour la réalisation de tâches qui visent à...) réunissant des experts CEA Tech et notamment de l'INES, des partenaires industriels (Bouygues, Suez, Maif...), des académiques et des étudiants en design (Le design (la stylique en français) est un domaine visant à la création d'objets, d'environnements ou d'œuvres graphiques, à la fois fonctionnels,...) (ENSAG), a permis d'imaginer 11 concepts innovants issus de l'observation (L’observation est l’action de suivi attentif des phénomènes, sans volonté de les modifier, à l’aide de moyens d’enquête et d’étude appropriés....) des capacités d'adaptation de 42 objets biologiques naturels. Parmi eux, citons le Cool Hug, un objet (De manière générale, le mot objet (du latin objectum, 1361) désigne une entité définie dans un espace à trois dimensions, qui a une fonction précise, et qui peut être désigné par une étiquette verbale. Il est défini par les...) sensoriel qui refroidit par le toucher (Le toucher, aussi appelé tact ou taction, est l'un des cinq sens de l'homme ou de l'animal, essentiel pour la survie et le développement des êtres vivants, l'exploration, la reconnaissance, la...) et l'air ambiant par ventilation, ou encore Palmvent, un rideau design en forme de feuilles de palmier qui fait de l'ombre (Une ombre est une zone sombre créée par l'interposition d'un objet opaque (ou seulement partiellement opaque) entre une source de lumière et la surface sur laquelle se réfléchit cette...) et rafraîchit l'air par ventilation et évaporation.

La suite du projet va consister à analyser la faisabilité technique de ces premiers concepts, puis à définir un modèle économique pour chacun d'eux, afin de ne garder que les plus pertinents. Cette approche d'innovation, qui part des usages et des besoins des citoyens et non des technologies, s'inscrit parfaitement dans la démarche mise en avant dans le cadre de Y.SPOT.
Page générée en 0.288 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique