Actualisation
Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.

L'actualisation est la méthode qui sert à ramener à une même base des flux financiers non directement comparables car se produisant à des dates différentes. Cela permet non seulement de les comparer mais également d'effectuer sur eux des opérations arithmétiques.

Principe: La valeur temps (Le temps est un concept développé par l'être humain pour appréhender le changement dans le monde.) de l'argent (L’argent ou argent métal est un élément chimique de symbole Ag — du latin Argentum — et de numéro atomique 47.)

L'actualisation (L'actualisation est la méthode qui sert à ramener à une même base des flux financiers non directement comparables car se produisant à des dates différentes. Cela permet non seulement de les comparer mais également d'effectuer sur eux...) est fondée sur trois principes fondamentaux :

  • L'inflation
  • La préférence pour la jouissance immédiate
  • L'aversion au risque

Les deux premiers principes sont souvent confondus dans ce que l'on nomme le "coût du temps" par opposition au troisième principe correspondant au "coût du risque".

Le coût du temps reflète le fait qu'un euros de demain vaut moins qu'un euro d'aujourd'hui. En finance, le coût du temps est matérialisé par la courbe (En géométrie, le mot courbe, ou ligne courbe désigne certains sous-ensembles du plan, de l'espace usuels. Par exemple, les droites, les segments, les...) des taux dits "sans risque" (par exemple, les rendements des emprunts d'Etat sont généralement considérés comme de bonnes approximations des taux sans risque).

Le coût du risque, quant à lui, reflète le fait qu'un euro certain vaut plus qu'un euro espéré mais incertain. En finance, le coût du risque est matérialisé par la "prime de risque" qui s'ajoute au taux sans risque pour constituer le rendement attendu d'un actif risqué (comme une action ou une obligation).

La notion d'actualisation en finance

En pratique, deux taux sont utilisées pour mesurer l'évolution de la valeur de l'argent: - la notion de taux sans risque qui couvre le coût du temps (en général on prend comme référence les taux de marché des emprunts d'un état solvable). - la notion de prime de risque qui couvre les incertitudes liées aux anticipations de revenus futurs, ou plus précisément le prix de l'aversion à ces incertitudes (aversion au risque).

Mode de calcul

Actualiser la valeur de flux (Le mot flux (du latin fluxus, écoulement) désigne en général un ensemble d'éléments (informations / données, énergie, matière, ...) évoluant dans un sens commun. Plus précisément le terme est employé dans les...) ou de revenus se produisant à des dates différentes dans le temps consiste à calculer leur valeur à une date donnée (Dans les technologies de l'information, une donnée est une description élémentaire, souvent codée, d'une chose, d'une transaction, d'un...) à l'aide d'un taux d'actualisation. Les valeurs obtenues sont appelées valeurs présentes ou valeurs actualisées.

VA(F) = F . (1+t)^{-x}\,\!

  • VA(F)\,\! représente la valeur actualisée du flux
  • F\,\! est le montant du flux à l'époque où il sera disponible
  • t\,\! est le taux d'actualisation ou son cas particulier, le taux actuariel (Le taux actuariel d'un ensemble de flux financiers, comme un emprunt bancaire ou obligataire ou encore d'un placement est son taux calculé selon le modèle actuariel, lequel est une simplification du processus...)
  • x\,\! est le temps, exprimé en nombre (La notion de nombre en linguistique est traitée à l’article « Nombre grammatical ».) d'années, de la date d'actualisation à la date du flux.

Le plus souvent, la date d'actualisation choisie est la date du jour (Le jour ou la journée est l'intervalle qui sépare le lever du coucher du Soleil ; c'est la période entre deux nuits, pendant laquelle les rayons du Soleil éclairent le ciel. Son début (par rapport à minuit heure locale) et sa...). On parle alors de valeur actuelle plutôt que de valeur actualisée.

En pratique, l'actualisation est utilisée pour mesurer la pertinence du choix d'un investissement, avec deux questions fréquentes :

  1. mesurer la rentabilité d'un actif quel qu'il soit : L'achat d'une machine est-il rentable, autrement dit, ce qu'elle est susceptible de me rapporter dans le futur (Futurs est une collection de science-fiction des Éditions de l'Aurore.) couvre-t-il son prix d'achat ?
  2. choisir entre plusieurs investissements possibles : Vaut-il mieux acheter telle machine plutôt que telle autre, sachant ce que chacune coûte aujourd'hui et ce qu'elles sont susceptibles de rapporter dans les années à venir ?

La valorisation par actualisation repose donc sur deux éléments essentiels : l'évaluation des flux futurs, et le taux d'actualisation.

Évaluation des flux futurs

Il existe des situations où les flux futurs sont parfaitement connus d'avance : obligations à taux fixe, intérêts d'emprunt à taux fixe.

Dans les autres cas, les flux futurs sont par définition (Une définition est un discours qui dit ce qu'est une chose ou ce que signifie un nom. D'où la division entre les définitions réelles et les définitions nominales.) hypothétiques. Les techniques d'évaluation des flux futurs sont complexes et dépendent de la nature de l'investissement. Par exemple,

  • pour une machine industrielle, on évaluera sa capacité de production que l'on transformera en valeur marchande ;
  • pour estimer la valeur d'une entreprise ou de son action, on anticipera les résultats futurs, en fonction de ses compétences commerciales, technologiques et de critères financiers (structure du bilan, contrats en cours, endettement, trésorerie disponible, etc.)

Taux d'actualisation

Le choix du taux d'actualisation est une variable (En mathématiques et en logique, une variable est représentée par un symbole. Elle est utilisée pour marquer un rôle dans une formule, un prédicat ou un algorithme. En statistiques, une variable peut aussi...) clé de la valorisation par actualisation et peut changer fortement le résultat. Le taux géneralement choisi reflète le coût du capital, il prendra donc taux d'intérêt du marché pour une durée comparable, ou éventuellement du taux d'inflation anticipé, éventuellement augmenté d'une prime de risque.

Dans le cas d'actualisation de valeurs financières, on prend pour référence le taux du marché

  • celui du marché monétaire pour les durées courtes,
  • et celui des bons ou obligations du Trésor public pour les durées plus longues.
Page générée en 0.058 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique