Balance des blancs
Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.

La balance des blancs permet, sur un caméscope, d'étalonner le capteur et de corriger la dominante de couleur en fonction de l'éclairage ambiant. On réalise ce réglage en présentant devant le caméscope une surface étalon reconnue comme blanche, normée ou déterminée comme telle par l'œil humain. L'électronique du caméscope modifie ses réglages internes pour que cette surface (Une surface désigne généralement la couche superficielle d'un objet. Le terme a plusieurs acceptions, parfois objet géométrique, parfois frontière...) apparaisse blanche lors de l'enregistrement. Cette opération est à refaire chaque fois que l'on change de conditions d'éclairage. On peut aussi délibérément tromper le caméscope en lui présentant une surface non blanche. Ainsi, certaines personnes font la balances des blancs sur la peau (La peau est un organe composé de plusieurs couches de tissus. Elle joue, entre autres, le rôle d'enveloppe protectrice du corps.) de leur main (La main est l’organe préhensile effecteur situé à l’extrémité de l’avant-bras et relié à ce dernier par le...) pour obtenir des tons plus doux.

Elle s'apparente en photographie au choix d'une émulsion lumière (La lumière est l'ensemble des ondes électromagnétiques visibles par l'œil humain, c'est-à-dire comprises dans des longueurs d'onde de 380nm (violet)...) du jour (Le jour ou la journée est l'intervalle qui sépare le lever du coucher du Soleil ; c'est la période entre deux nuits, pendant laquelle les rayons du Soleil éclairent le ciel. Son début (par rapport à minuit heure...) ou lumière artificielle.

Page générée en 0.031 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique