Pile Zoé
Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.

La pile Zoé (Z comme zéro, O comme oxyde d'uranium et E comme eau lourde) est la première pile atomique française.

La réalisation de ce réacteur nucléaire fut lancée en 1947 par Frédéric Joliot-Curie alors directeur du CEA. C'est Lew Kowarski, de retour du Canada où il venait de réaliser la pile ZEEP, qui en assura la mise au point (Graphie). Installée au centre d’études de Fontenay-aux-Roses, elle fonctionna pour la première fois le 15 décembre 1948 et vit, en 1953, sa puissance (Le mot puissance est employé dans plusieurs domaines avec une signification particulière :) portée à 150 kW.

Le combustible (Un combustible est une matière qui, en présence d'oxygène et d'énergie, peut se combiner à l'oxygène (qui sert de comburant) dans une réaction chimique générant de...) de Zoé provenait de l'usine du Bouchet (près de Ballancourt-sur-Essonne) qui retraitait également le combustible irradié et permit l'extraction des premiers milligrammes de plutonium (Le plutonium est un métal lourd de symbole chimique Pu et de numéro atomique 94, très dense — approximativement 1,74 fois plus lourd que le plomb...) français.

Elle fut arrêtée en mars 1976 et confinée en 1977.

Portail de l'énergie (Dans le sens commun l'énergie désigne tout ce qui permet d'effectuer un travail, fabriquer de la chaleur, de la lumière, de produire un mouvement.)
Page générée en 0.200 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique