Les data centers bientôt dans l'espace ? Un projet viable d'après Thales

Publié par Cédric le 11/07/2024 à 08:00
Auteur de l'article: Cédric DEPOND
Source: Thales ALenia Space
EN, DE, ES, PT
Restez toujours informé: suivez-nous sur Google Actualités (icone ☆)

Thales Alenia Space a récemment révélé les résultats de l'étude de faisabilité du projet ASCEND, explorant l'installation de centres de données en orbite. Cette initiative, financée par la Commission européenne dans le cadre du programme Horizon Europe, vise à soutenir les objectifs de neutralité carbone du Green Deal européen et à renforcer la souveraineté numérique de l'Europe.


ASCEND © Thales Alenia Space/Master Image Programmes

L'étude ASCEND a été réalisée par un consortium européen comprenant des spécialistes en environnement (Carbone 4, VITO), en cloud (Orange Business, CloudFerro, Hewlett Packard Enterprise), en lancement spatial (ArianeGroup) et en systèmes orbitaux (DLR, Airbus Defence and Space, Thales Alenia Space). Son objectif principal était de comparer les impacts environnementaux des centres de données spatiaux et terrestres, tout en validant la faisabilité technologique de leur développement, de leur déploiement et de leur exploitation en orbite.

Les résultats montrent que pour minimiser les émissions de CO2, un lanceur dix fois moins émissif que les actuels serait nécessaire. De plus, les centres de données spatiaux n'utiliseraient pas d'eau pour le refroidissement, ce qui est un avantage dans un contexte de sécheresse croissante. Cela permettrait des investissements significatifs dans le cadre du Green Deal européen, justifiant le développement d'un lanceur éco-conçu et réutilisable. Le développement d'un tel lanceur a été validé, grâce aux contributions d'ArianeGroup et aux analyses de l'étude PROTEIN de l'ESA.

Les infrastructures modulaires en orbite seraient assemblées à l'aide de technologies robotisées. Le démonstrateur EROSS IOD, dirigé par Thales Alenia Space pour la Commission Européenne, prévoit une première démonstration d'ici 2026. En termes de capacité, ASCEND ambitionne de déployer 1 gigawatt avant 2050, répondant ainsi à la demande croissante en centres de données.

Le projet est jugé économiquement viable, avec un retour sur investissement potentiel de plusieurs centaines de milliards d'euros d'ici 2050. Christophe Valorge, directeur technique de Thales Alenia Space, souligne que cette initiative pourrait transformer le paysage numérique européen en offrant une solution plus écologique et souveraine pour le stockage et le traitement des données, contribuant ainsi aux objectifs de neutralité carbone et de souveraineté technologique de l'Europe.


ASCEND © Thales Alenia Space/Master Image Programmes

Thales Alenia Space et ses partenaires prévoient de poursuivre les travaux sur l'étude ASCEND afin de consolider et optimiser ses résultats. Un changement de paradigme est nécessaire dans le secteur spatial pour atteindre les objectifs de ce projet, reposant sur des technologies accessibles pour l'Europe.
Page générée en 0.161 seconde(s) - site hébergé chez Contabo
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
A propos - Informations légales | Partenaire: HD-Numérique
Version anglaise | Version allemande | Version espagnole | Version portugaise