Oignon de carbone
Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.

Suite à la découverte initiale des fullerènes, Kroto et MacKay envisagèrent de façon théorique la formation de fullerènes multicouches (communement appelés " oignons de carbone "). L'existence de telles structures demande une succession de couches présentant une même symétrie et séparées d'une distance proche de celle existant entre les plans du graphite. Ces conditions sont remplies pour les familles de fullerènes formés de 60n² ou 20n² de carbone (Le carbone est un élément chimique de la famille des cristallogènes, de symbole C, de numéro atomique 6 et de masse atomique 12,0107.) où n est un entier naturel.

En 1992, au cours d'une étude des structures formées à l'aide d'un mélange (Un mélange est une association de deux ou plusieurs substances solides, liquides ou gazeuses qui n'interagissent pas chimiquement. Le résultat de l'opération est une préparation aussi...) de nanotubes, de nanoparticules et de carbone amorphe, Ugarte observe par HRTEM une évolution très surprenante : en utilisant un faisceau électronique de très forte densité (La densité ou densité relative d'un corps est le rapport de sa masse volumique à la masse volumique d'un corps pris comme référence. Le corps de référence...), une transformation morphologique des nanotubes et des nanoparticules intervient progressivement jusqu'à la formation de particules quasi-sphériques.

Le mode de croissance de ces oignons est mal connu mais ils sont maintenant fabriqués par différentes methodes :

  • bombardement électronique
  • chauffage (Le chauffage est l'action de transmettre de l'énergie thermique à un objet, un matériau.) de suie de carbone
  • implantation (Le mot implantation peut avoir plusieurs significations :) d'ions de carbone dans des substrats polycrystallins de cuivre (Le cuivre est un élément chimique de symbole Cu et de numéro atomique 29. Le cuivre pur est plutôt mou, malléable, et présente sur ses...) ou d'argent (L’argent ou argent métal est un élément chimique de symbole Ag — du latin Argentum — et de numéro atomique 47.) portés à haute température (La température est une grandeur physique mesurée à l'aide d'un thermomètre et étudiée en thermométrie. Dans la vie courante, elle est reliée aux sensations de...).

Cette dernière methode semble être la plus prometteuse puisqu'elle permet d'obtenir des films minces d'oignons de carbone avec un certain contrôle (Le mot contrôle peut avoir plusieurs sens. Il peut être employé comme synonyme d'examen, de vérification et de maîtrise.) de la taille et une distribution de la forme relativement étroite.

Page générée en 0.033 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique