Contreplaqué
Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.

Introduction

Contreplaqué de bouleau.

Le contreplaqué et le lamibois sont la superposition de plaques de bois déroulées, Son épaisseur peut varier selon son utilisation, généralement de 1 à 50 mm.

Conception

Les plaques du contreplaqué (Le contreplaqué et le lamibois sont la superposition de plaques de bois déroulées, Son épaisseur peut varier selon son utilisation, généralement de 1 à 50 mm.) sont alternées et perpendiculaires l'une à l'autre, contrairement au lamibois dont les fibres (Une fibre est une formation élémentaire, végétale ou animale, d'aspect filamenteux, se présentant généralement sous forme de faisceaux.) des différentes plaques sont alignées. Cette particularité du lamibois permet de plier facilement des plaques épaisses. Il est ainsi beaucoup utilisé, entre autres, pour réaliser des fûts de batterie à des coûts et qualités variables selon les essences de bois employées. En revanche, avant pliage, les plaques de lamibois ne partagent pas les qualités principales de celles réalisées en contreplaqué, à savoir la bonne résistance et la souplesse. En outre, les plaques constituant un panneau de contreplaqué sont toujours en nombre (La notion de nombre en linguistique est traitée à l’article « Nombre grammatical ».) impair pour en accroître la solidité.

Les plis sont maintenus avec de la colle (Colles (pluriel collis) est un mot d'origine latine désignant une petite colline ou une légère surélévation de la surface.) (urée-formol, mélamine, phénolique, résorcine). Si un panneau a plus de trois plis, il est appelé multiplis. Le contreplaqué est très utilisé en construction, autant en structure qu'en aménagement intérieur.

Histoire

L'utilisation du bois en lame mince est connue depuis l'Égypte antique. Le contreplaqué moderne a été inventé par un certain Witkowski en 1884. Son développement industriel peut être observé entre 1912 et 1914, mais son utilisation prend un essor formidable à compter de l'invention de nouvelles colles et de leur perfectionnement, notamment à compter de 1934.

Risques pour la santé

Même si on utilise moins de formaldéhyde dans la fabrication des panneaux de contreplaqué que dans la fabrication de panneaux agglomérés, il n'en demeure pas moins que l'utilisation des résines comportent des risques d'exposition au formaldéhyde qui peuvent avoir des effets sur la santé.

Types de contreplaqué

Sur les autres projets Wikimédia :

  • Le contreplaqué sur Wikimedia Commons (ressources multimédia)
  • Contreplaqué d'intérieur (CTBS)
  • Contreplaqué d'ébénisterie
  • Contreplaqué d'extérieur (CTBX)
  • Contreplaqué de qualité coffrage (CTBO)
  • Contreplaqué ayant un bon comportement à l'humidité (L'humidité est la présence d'eau ou de vapeur d'eau dans l'air ou dans une substance (linge, pain, produit chimique, etc.).) (CTBH) : c'est en fait un panneau de particules.

Formats

  • 2500 × 1530
  • 3100 × 1530
  • 3100 × 2500
  • 3600 x 2500
  • 4' x 8'
  • 4' x 12'
  • 5' x 5'
Page générée en 0.078 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique