Refoulement
Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.

Introduction

Le refoulement est un des concepts majeurs de la psychanalyse développés par Sigmund Freud.

Mécanisme de défense

Aperçu

Le refoulement est "un processus supposé par moi et je l'ai considéré prouvé par l'existence indéniable de la résistance" écrivait Freud dans son livre Cinq leçons sur la psychanalyse. Pour la psychanalyse, le refoulement (Le refoulement est un des concepts majeurs de la psychanalyse développés par Sigmund Freud.) est vu comme un mode de défense privilégié contre les pulsions. Le refoulement est l'opération par laquelle le sujet repousse et maintient à distance du conscient des représentations considérées comme désagréables, car inconciliables avec le Moi. Il ne faut pas confondre :
- Répression : Un désir vient de l'inconscient, passe dans la conscience et est renvoyé dans l'inconscient.
- Refoulement: Un désir vient de l'inconscient et est renvoyé dans l'inconscient sans avoir pu accéder à la conscience.

Représentations

La pulsion est un concept limite entre le psychique et le somatique ; elle prend pied dans le corporel mais se lie à des représentations. La pulsion ne saurait être refoulée, au sens (SENS (Strategies for Engineered Negligible Senescence) est un projet scientifique qui a pour but l'extension radicale de l'espérance de vie humaine. Par une évolution progressive allant du ralentissement du...) où le désir demeure quoi que le sujet pense de son désir. Le refoulement est mécanisme de défense, mais il n'annihile pas la pulsion - le sujet ne fait que s'en défendre, refuser de se la représenter.

L'affect ne saurait, lui non plus, se voir refoulé. Il est expression qualitative d'une énergie (Dans le sens commun l'énergie désigne tout ce qui permet d'effectuer un travail, fabriquer de la chaleur, de la lumière, de produire un mouvement.), donc la transformation d'une somme (l'énergie pulsionnelle) en qualité - ce pour quoi l'affect se comprend comme plus large que le concept d'émotion.

Le refoulement touche donc la représentation: impressions, souvenirs, concepts. En particulier, la sexualité infantile est refoulée, tant les désirs pervers que les souvenirs liés à cette sexualité infantile.

Ces représentations n'évolueront pas avec le reste de la personnalité, mais demeureront telles qu'elles.

Première topique

La première topique opère la distinction entre conscient, préconscient et inconscient. Ces trois systèmes présentent des fonctionnements différents :

  • Le conscient est le système de la représentation de chose,
  • le système préconscient/conscient même représentation de chose et représentation de mot
  • Le préconscient est la mémoire (D'une manière générale, la mémoire est le stockage de l'information. C'est aussi le souvenir d'une information.),
  • tandis que le contenu de l'inconscient n'est pas accessible.

Le refoulement désigne le passage du système préconscient/conscient au système inconscient. Une représentation qui était accessible ne le sera plus, elle sera oubliée, mais déterminera toujours la pensée, le langage, le comportement du sujet.

Le refoulement est ralliement d'une représentation au système inconscient : la représentation refoulée rejoint le système inconscient. Cette opération implique un déplaisir, que la représentation entraîne, mais aussi sur une attraction : le refoulement repose sur l'inconscient, qui appelle la représentation à être refoulée, qui attire à lui d'autres représentations.

Une fois la représentation refoulée, elle n'évolue plus, et suit les lois qui gouvernent le système inconscient.

Seconde ( Seconde est le féminin de l'adjectif second, qui vient immédiatement après le premier ou qui s'ajoute à quelque chose de nature identique. La seconde est une unité...) topique

Le refoulement peut caractériser les rapports qu'entretiennent les instances de l'appareil psychique. Ces instances, lieux métaphoriques, désignent des pôles de la personne psychique.

Le moi entraîne le refoulement, il dirige les mécanismes de défense. Le refoulement est opération défensive du moi. Pour autant, cette opération n'est pas consciente, et les mécanismes de défense eux-mêmes sont inconscients.

De ce point (Graphie) de vue (La vue est le sens qui permet d'observer et d'analyser l'environnement par la réception et l'interprétation des rayonnements lumineux.), topique, le refoulement touche des représentations inconciliables avec le moi. Le moi a pour fonction de maintenir une unité de la personne, de construire un bloc cohérent, et ce qui ne lui convient pas est refoulé. Le ça est entièrement inconscient.

D'un point de vue économique, le refoulement entraîne des mécanismes complexes de désinvestissement et de contre-investissements.

Page générée en 0.042 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique