Louis-Pierre Baltard
Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.

Louis-Pierre Baltard, né à Paris le 9 juillet 1764 et mort à Lyon le 22 janvier 1846, est un architecte, graveur et peintre français.

Biographie

À l'origine graveur paysagiste, c'est lors de d'un voyage (Un voyage est un déplacement effectué vers un point plus ou moins éloigné dans un but personnel (tourisme) ou professionnel (affaires). Le voyage s'est considérablement...) en Italie qu'il se découvre une passion pour l'architecture (L’architecture peut se définir comme l’art de bâtir des édifices.). Il commence sa nouvelle carrière en s'appuyant sur sa réputation de graveur et devient l’un des architectes les plus réputés de la génération néo-classique. Il a beaucoup travaillé sur l'architecture carcérale. Il élève d'Antoine-François Peyre à l'Académie (Une académie est une assemblée de gens de lettres, de savants et/ou d'artistes reconnus par leurs pairs, qui a pour mission de veiller aux usages dans leurs disciplines respectives et de publier des ouvrages tels que...) royale d'architecture.

Il fit comme engagé volontaires quelques-unes des campagnes de la Révolution, devint sucessivement professeur d'architecture à l’École polytechnique en 1796, puis à l’École des beaux-arts en 1818, architecte (L'architecte est le professionnel du bâtiment dont la fonction est de concevoir et de diriger la réalisation d'une œuvre d'architecture pour le compte d'un propriétaire qui peut être un...) du Panthéon et des prisons, membre du Conseil des bâtiments civils et des travaux publics.

Il est le père de l'architecte Victor Baltard (Victor Baltard, né à Paris le 10 juin 1805 et mort à Paris le 13 janvier 1874, est un architecte français qui a exercé à Paris sous le Second Empire.).

Gravure

Il a gravé, avec un talent qui l'égale à Giovanni Battista Piranesi, de nombreuses planches, soit au burin (Le burin est un outil consistant en une tige carrée ou rectangulaire en acier trempé et insérée dans un manche en forme de champignon. L’extrémité est...), soit à l'eau-forte où à l'aquatinte :

  • Vues des monuments de Rome (1801)
  • Voyage dans la Basse et Haute-Égypte pendant les campagnes du général Bonaparte par Vivant Denon (1802)
  • Paris et ses monuments (1803)
  • Voyage en Espagne par Alexandre de Laborde (1806)
  • Colonne de la Grande Armée (1810)
  • Voyage en Espagne d'Alexandre de Laborde, Voyage à Thèbes de Frédéric Cailliaud, Antiquités de la Nubie de François Chrétien Gau, Grands prix d'architecture, collection continuée par son fils.

Louis-Pierre Baltard (Louis-Pierre Baltard, né à Paris le 9 juillet 1764 et mort à Lyon le 22 janvier 1846, est un architecte, graveur et peintre français.) est présent au catalogue de la chalcographie du musée du Louvre.

Architecture

Louis-Pierre Baltard et Jean-Baptiste Rondelet ont été candidats au concours pour la transformation du Panthéon de Paris en " temple de la Gloire ". En 1813, à la mort (La mort est l'état définitif d'un organisme biologique qui cesse de vivre (même si on a pu parler de la mort dans un sens cosmique plus général, incluant par exemple la mort des étoiles). Chez les organismes vivants,...) de Alexandre Théodore Brongniart (Alexandre Théodore Brongniart est un architecte français, né le 15 février 1739 à Paris, mort le 6 juin 1813 dans la même ville (voir Famille Brongniart)), Baltard postule pour achever le Palais Brongniart (Le Palais Brongniart anciennement appelé Palais de la Bourse est un édifice entouré d'un péristyle de style corinthien, qui accueillait la Bourse de Paris. Il est...). Il ne sera pas retenu.

  • Chapelle (Une chapelle est un lieu de culte chrétien qui peut, selon le cas, constituer un édifice distinct ou être intégré dans un autre bâtiment.) de la prison Sainte-Pélagie, Paris.
  • Infirmerie et chapelle de la prison Saint-Lazare, Paris (1834)
  • Prison Saint-Joseph, Lyon, quartier de Perrache (1836)
  • Palais de Justice (Un palais de justice contient un tribunal ou autre juridiction, son administration et divers services liés au droit. C'est l'équivalent francophone de la courthouse des pays anglo-saxons.) (surnommé " Les 24 colonnes "), Lyon, sur les quais de la Saône (1842)

Ouvrages

  • Architectonographie des prisons, ou Parallèle des divers systèmes de distribution dont les prisons sont susceptibles, selon le nombre et la nature de leur population, l'étendue et la forme des terrains (1829) Texte en ligne. Dans cet ouvrage, le premier consacré à l'architecture des prisons par un architecte français, Baltard présente différents plans de prisons françaises et étrangères ainsi que ses propres modèles. Il prône l'hygiénisme et la composition en quartiers distincts.

Source

  • Cet article comprend des extraits du Dictionnaire Bouillet. Il est possible de supprimer cette indication (Une indication (du latin indicare : indiquer) est un conseil ou une recommandation, écrit ou oral.), si le texte reflète le savoir actuel sur ce thème, si les sources sont citées, s'il satisfait aux exigences linguistiques actuelles et s'il ne contient pas de propos qui vont à l'encontre des règles de neutralité de Wikipédia (Wikipédia (prononcé /wi.ki.pe.dja/) est une encyclopédie, multilingue, universelle, librement diffusable, disponible sur le Web et écrite par les internautes grâce à la technologie wiki. Elle a été...).
Page générée en 0.131 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique