Pyrex
Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.

Introduction

Un bécher en pyrex

Le pyrex est un verre borosilicate présentant un faible coefficient de dilatation. Il est principalement utilisé pour les optiques non transmissives comme les miroirs, car son homogénéité est faible et sa porosité élevée. C'est aussi un verre (Le verre, dans le langage courant, désigne un matériau ou un alliage dur, fragile (cassant) et transparent au rayonnement visible. Le plus souvent, le verre est constitué d’oxyde de silicium (silice...) résistant à la chaleur (Dans le langage courant, les mots chaleur et température ont souvent un sens équivalent : Quelle chaleur !) car son coefficient de dilatation (Les coefficients de dilatation mesurent l'augmentation relative de volume d'un système lorsque l'on ne fait varier qu'un seul paramètre, en général la...) thermique (La thermique est la science qui traite de la production d'énergie, de l'utilisation de l'énergie pour la production de chaleur ou de froid, et...) est très faible.

Origine

Inventé par E.C. Sullivan et W.C. Taylor aux laboratoires Corning Glass Works aux États-Unis en enrichissant une composition de borosilicate. Le verre obtenu supporte des chocs thermiques. Il fut commercialisé dès 1915 sous le nom de Pyrex (Le pyrex est un verre borosilicate présentant un faible coefficient de dilatation. Il est principalement utilisé pour les optiques non transmissives comme les miroirs, car son homogénéité est faible et sa...), aujourd'hui entré dans le langage courant. Le nom « Pyrex » est en fait une marque déposée. Les articles sont produits par la société Newell (Rachetée en 2005 par Arc International (ex-Verrerie Cristallerie d'Arques). Le pyrex se prête au travail au chalumeau.

On l'utilise pour :

  • de la vaisselle supportant les chocs thermiques ;
  • les verres de laboratoire pouvant aller sur la flamme ;
  • les appareils industriels, ballons et capacités jusqu'à 500 litres, tuyauteries et colonnes jusqu'à 1 000 mm de diamètre ;
  • la construction de réflecteur de télescopes ;
  • les tubes à couder pour la réalisation d'enseignes au néon ;
  • les petits sujets en verre coloré faits entre autres à Murano.
Page générée en 0.064 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique