Vessie
Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.

Introduction

La vessie est l'organe du système urinaire dont la fonction est de recevoir l'urine terminale produite par les reins puis de la conserver avant son évacuation au cours de la miction. L'urine arrive dans la vessie par les uretères, et est émise via l'urètre.

Anatomie et physiologie (La physiologie (du grec φύσις, phusis, la nature, et λόγος, logos, l'étude, la science) étudie le rôle, le fonctionnement et l'organisation...)

Vue (La vue est le sens qui permet d'observer et d'analyser l'environnement par la réception et l'interprétation des rayonnements lumineux.) intérieure de la vessie (La vessie est l'organe du système urinaire dont la fonction est de recevoir l'urine terminale produite par les reins puis de la conserver avant son...) montrant l'urothélium qui tapisse l'intérieur de la vessie, et le détrusor en coupe

La vessie est un organe (Un organe est un ensemble de tissus concourant à la réalisation d'une fonction physiologique. Certains organes assurent simultanément plusieurs fonctions, mais dans ce cas,...) musculaire pelvien creux de la forme d'une pyramide (Une pyramide (du grec pyramis) à n côtés est un polyèdre formé en reliant une base polygonale de n côtés à un point, appelé l'apex, par n faces...) dont l'apex est étirée vers le haut et l'avant. Le point (Graphie) le plus déclive de la vessie est l'urètre par laquelle l'urine (L'urine est un liquide biologique composé des déchets de l'organisme. L'urine est secrétée par les reins par filtration du sang, puis par...) sera évacuée lors de la miction. Ses parois sont constituées d'un muscle (Les muscles sont une forme contractile des tissus des animaux. Ils forment l'un des quatre types majeurs de tissus, les autres étant le tissu épithélial, le tissu conjonctif, le tissu nerveux. Ce tissu...) lisse, détrusor. Il est recouvert sur sa face intérieure d'un épithélium transitionnel (stratifié), l'urothélium.

Le remplissage maximal habituel de la vessie est d'une capacité physiologique de 400 à 700 ml chez l'adulte. Au-delà, son remplissage est pathologique et la vessie peut acquérir une forme de globe, d'où le nom de globe vésical. De manière physiologique, la contenance de la vessie est en moyenne (La moyenne est une mesure statistique caractérisant les éléments d'un ensemble de quantités : elle exprime la grandeur qu'auraient chacun des membres de l'ensemble s'ils étaient tous...) plus élevée chez les hommes que chez les femmes et la sensation de besoin (Les besoins se situent au niveau de l'interaction entre l'individu et l'environnement. Il est souvent fait un classement des besoins humains en trois grandes catégories : les besoins primaires, les besoins...) se fait ressentir à partir d'environ 300 ml.

La vessie est en rapport en avant avec la symphyse pubienne, cela la protège contre les chocs antérieurs. Entre ses deux élément se trouve l'espace pré vésical de Retzius, il a un rôle d'amortisseur (Un amortisseur est un système destiné à limiter voire supprimer les oscillations d'un objet ou à isoler un objet de vibrations par dissipation d'énergie. Les vibrations libres ou...) pour la vessie du fait de la présence de tissu graisseux. Cranialement à travers péritoine la vessie a des rapports avec des anses grêles et le côlon (Le côlon, aussi appelé "gros intestin", court du cæcum jusqu'au rectum et constitue la partie terminale de l'intestin, appartenant à l'appareil digestif. Il fait suite à...) sigmoïde. Chez l'homme (Un homme est un individu de sexe masculin adulte de l'espèce appelée Homme moderne (Homo sapiens) ou plus simplement « Homme ». Par distinction, l'homme prépubère est appelé un...) elle est en rapport caudalement avec la prostate (La prostate est une large glande de l'appareil génital masculin. Sa fonction principale est de sécréter et de stocker le liquide séminal, l'un des constituants du sperme.) et dorsalement avec le rectum (Le rectum est le segment terminal du tube digestif, juste avant que celui-ci ne débouche à l'extérieur par le canal anal. L'« ampoule rectale » permet le stockage des...) et vésicules séminales. Chez la femme, elle possède des rapports postérieur avec le vagin et craniaux avec l'utérus (L'utérus est un organe participant aux fonctions reproductrices chez les mammifères dont la femme. C'est une poche dont l'intérieur...)

Les uretères pénètrent dans la vessie en biais, à la hauteur (La hauteur a plusieurs significations suivant le domaine abordé.) de sa face dorso-latérale : le trigone vésical. Cette zone triangulaire est histologiquement et embryologiquement distincte du reste de la vessie, ses capacités de dilatations sont moindres. En effet, il s'agit d'un tissu d'origine wolffienne donc du mésoderme intermédiaire contrairement à la vessie qui dérive du sinus (En mathématiques, les fonctions trigonométriques sont des fonctions d'angle importantes pour étudier les triangles et modéliser des phénomènes périodiques. Elles...) uro-génital qui est lui de l'endoderme.

L'ouraque est un canal fibreux virtuel imperméable qui relie le pôle antéro-supérieur de la vessie à l'ombilic : c'est un résidu embryologique du canal allantoïdien, qui reste normalement perméable à l'urine. Il permet de tirer la pointe de la vessie vers le haut. Entre les artères ombilicales et l'ouraque est tendu le fascia pré-vésical. A son niveau l'artère (Une artère (du grec αρτηρία, artêria) est un vaisseau qui conduit le sang du cœur aux poumons ou aux autres tissus de l'organisme.) ombilicale est bouchée car après l'obturation du cordon ombilical (Chez les mammifères placentaires, le cordon ombilical est l'organe qui joint le placenta de la mère enceinte au fœtus ou à l'embryon. C'est dans ce cordon...) à la naissance elle ne possède plus de branche de décharge du sang (Le sang est un tissu conjonctif liquide formé de populations cellulaires libres, dont le plasma est la substance fondamentale et est présent chez la plupart des animaux. Un humain adulte est doté...). Elle se transforme alors en ligament (Un ligament est une courte bande de tissu conjonctif fibreux composée principalement de longues molécules de collagène. C'est une structure extrêmement solide. Les ligaments connectent les os...) ombilical.

La miction est contrôlée par des fibres (Une fibre est une formation élémentaire, végétale ou animale, d'aspect filamenteux, se présentant généralement sous forme de faisceaux.) nerveuses parasympathiques et sympathiques issues des racines nerveuses sacrées S2 à S4. L'inhibition de ce réflexe (Le réflexe d'une façon générale fait intervenir des propriétés intégratrices d'un centre nerveux. Il résulte d'un réflexe des activités musculaires en réponse à un stimulus. Ces activités musculaires sont involontaires,...) est un apprentissage (L’apprentissage est l'acquisition de savoir-faire, c'est-à-dire le processus d’acquisition de pratiques, de connaissances, compétences, d'attitudes ou de valeurs culturelles, par...) dans l'espèce (Dans les sciences du vivant, l’espèce (du latin species, « type » ou « apparence ») est le taxon de base de la systématique. L'espèce est un...) humaine, qui se manifeste par la propreté et la continence. Elle est sous contrôle (Le mot contrôle peut avoir plusieurs sens. Il peut être employé comme synonyme d'examen, de vérification et de maîtrise.) central, au niveau de centres nerveux du pont (Un pont est une construction qui permet de franchir une dépression ou un obstacle (cours d'eau, voie de communication, vallée, etc.) en passant par-dessus cette séparation. Le franchissement supporte le passage d'hommes et de...) (dans le tronc (Un tronc peut être :) cérébral). L'étude des fonctions urinaires est l'urodynamique.

La physiologie de la miction se déroule chronologiquement par :

  1. l'atteinte de la capacité physiologique (300 ml) ;
  2. les récepteurs à l'étirement de la paroi vésicale transmettent des influx nerveux aux centres cérébraux supérieurs qui nous informe de l'envie d'uriner ;
  3. la contraction du détrusor et relâchement du sphincter lisse ;
  4. il y a miction par relâchement volontaire du sphincter externe, sous le contrôle de la volonté, par l'intermédiaire des nerfs moteurs (Un moteur est un dispositif transformant une énergie non-mécanique (éolienne, chimique, électrique, thermique par exemple) en une énergie mécanique ou...) somatiques.
Page générée en 0.008 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique