Recherchez sur tout Techno-Science.net
       
Techno-Science.net : Suivez l'actualité des sciences et des technologies, découvrez, commentez
Catégories
Techniques
Sciences
Encore plus...
Techno-Science.net
Gearbest Page Spécial sur les nouveaux clients, Grande Réduction @GearBest! promotion
Photo Mystérieuse

Que représente
cette image ?
 A | B | C | D | E | F | G | H | I | J | K | L | M | N | O | P | Q | R | S | T | U | V | W | X | Y | Z | +
Logiciel libre

Introduction

Logo copyleft (« gauche d'auteur » ou « laisser copier », les deux traductions sont possibles) symbolise l'obligation de conserver le droit de copier

Un logiciel libre est un logiciel (En informatique, un logiciel est un ensemble d'informations relatives à des traitements effectués automatiquement par un appareil informatique. Y sont inclus les instructions de traitement, regroupées...) dont l'utilisation, l'étude, la modification, la duplication et la diffusion (Dans le langage courant, le terme diffusion fait référence à une notion de « distribution », de « mise à disposition » (diffusion d'un produit, d'une information), voire de...) sont universellement autorisées sans contrepartie financière. Les droits correspondant à ces libertés peuvent être simplement disponibles (comme pour les logiciels du domaine public) ou établis par une licence dite « libre » basée sur le droit d'auteur ; les licences qui imposent le maintien de ces droits aux logiciels dérivés sont dites « licences copyleft ».

Si la production et la distribution de logiciels libres peuvent être rémunérées, leur utilisation doit rester libre, et donc potentiellement gratuite. Ils sont toutefois à distinguer des freewares (gratuiciels) qui ne sont pas nécessairement libres. La notion de logiciel Open Source telle que définie par l'Open Source Initiative est reconnue comme techniquement comparable à celle du logiciel libre.

Richard Stallman a formalisé la notion de logiciel libre pendant la première moitié des années 1980 puis l'a popularisée avec le projet (Un projet est un engagement irréversible de résultat incertain, non reproductible a priori à l’identique, nécessitant le concours et...) GNU (GNU est un système d'exploitation composé exclusivement de logiciels libres.) et la Free Software Foundation (FSF). Les logiciels libres constituent une alternative à ceux qui ne le sont pas, qualifiés de « propriétaires » ou de « privateurs ».

Depuis la fin des années 1990, le succès des logiciels libres, notamment de GNU/Linux, suscite un vif intérêt dans l'industrie informatique (L´informatique - contraction d´information et automatique - est le domaine d'activité scientifique, technique et industriel en rapport avec le traitement automatique de...) et les médias (On nomme média un moyen impersonnel de diffusion d'informations (comme la presse, la radio, la télévision), utilisé pour communiquer. Les médias permettent de...).

Définition

Qu'est-ce que le logiciel libre ?
Il y a quatre libertés essentielles... 0/l'exécution du code, 1/l'étude et l'édition du code...
.. 2/le partage du code source (Le code source (ou les sources voire le source) est un ensemble d'instructions écrites dans un langage de programmation informatique de haut niveau, compréhensible par un être humain entraîné,...), 3/le partage des modifications.
Si ces quatre libertés sont réunies alors on a un logiciel libre.
Sinon, le développeur (En informatique, un développeur (ou programmeur) est un informaticien qui réalise des logiciels en créant des algorithmes et en les mettant en...) a le pouvoir sur l'utilisateur, ce qui est une injustice.
Si vous voulez la liberté quand vous utilisez des ordinateurs, vous devez rejeter le logiciel propriétaire.

La première ébauche de définition est proposée en février 1986 et (outre la distinction entre libre et gratuit qui n'a pas besoin (Les besoins se situent au niveau de l'interaction entre l'individu et l'environnement. Il est souvent fait un classement des besoins humains en trois grandes catégories : les besoins primaires, les besoins secondaires et les besoins...) d'être précisé en français) elle est articulée en deux points :

« Premièrement, la liberté de copier un programme et de le redistribuer a vos voisins, qu'ils puissent ainsi l'utiliser aussi bien que vous. Deuxièmement, la liberté de modifier un programme, que vous puissiez le contrôler au lieu qu'il vous contrôle (Le mot contrôle peut avoir plusieurs sens. Il peut être employé comme synonyme d'examen, de vérification et de maîtrise.); pour cela, le code doit vous être accessible. »

La Free Software Foundation établit et maintient depuis une définition du logiciel libre basée sur quatre libertés :

  • Liberté 0 : La liberté d'exécuter le programme — pour tous les usages ;
  • Liberté 1 : La liberté d'étudier le fonctionnement du programme — ce qui suppose l'accès au code source ;
  • Liberté 2 : La liberté de redistribuer des copies — ce qui comprend la liberté de donner ou de vendre des copies ;
  • Liberté 3 : La liberté d'améliorer le programme et de publier ses améliorations — ce qui suppose, là encore, l'accès au code source.

La FSF précise quelques points : ces libertés doivent être irrévocables ; possibilité d'en jouir sans devoir prévenir un tiers ; possibilité de redistribuer le programme sous toute forme, notamment compilée, et le code source doit être accessible pour jouir des libertés d'étude et d'amélioration ; possibilité de fusionner des logiciels libres dont on n'est pas soi-même l'auteur. La FSF accepte des restrictions mineures quant à la façon dont un logiciel modifié doit être présenté lorsqu'il est redistribué.

Définitions ultérieures

Le projet Debian (Debian (/de.bjan/) est une organisation communautaire et démocratique, dont le but est le développement d'un système d'exploitation basé exclusivement sur des logiciels libres.), commencé en 1993 avec le soutien de la Free Software Foundation, a développé Les principes du logiciel libre selon Debian également connus sous l'acronyme DFSG (pour Debian Free Software Guidelines). Proposé en 1997 par Bruce Perens, le côté pratique y est mis en évidence en 10 points, en précisant par exemple : la non-discrimination des utilisateurs et des usages ; les restrictions acceptables en matière (La matière est la substance qui compose tout corps ayant une réalité tangible. Ses trois états les plus communs sont l'état solide, l'état liquide, l'état gazeux. La matière occupe de...) de préservation du code source de l'auteur original ; ou encore l'acceptation explicite de la modification du nom d'un logiciel dont on redistribue une modification (On peut noter à ce propos que les noms de plusieurs logiciels libres sont des marques déposées: par exemple Linux (Au sens strict, Linux est le nom du noyau de système d'exploitation libre, multitâche, multiplate-forme et multi-utilisateur de type UNIX créé par Linus Torvalds, souvent...), Mozilla (Mozilla est un nom utilisé en informatique avec beaucoup de significations différentes. Cependant toutes ces significations sont liées à l'ancienne entreprise...) ou Apache).

Cette définition établie pour Debian a été reprise en 1998 dans le cadre de l'Open Source Initiative (OSI) pour établir l'Open Source Definition. La terminologie FLOSS est ensuite apparue pour tenter de réunir les notions de logiciel libre et logiciel open source.

« Logiciel libre » et « open source »

La différence est surtout historique. Le mouvement pour le logiciel libre a défini des règles sur des principes éthiques et celui pour l'open source qui en découle, a proposé une traduction fonctionnelle (En mathématiques, le terme fonctionnelle se réfère à certaines fonctions. Initialement, le terme désignait les fonctions qui en prennent...), ce qui a créé un temps (Le temps est un concept développé par l'être humain pour appréhender le changement dans le monde.) quelques différends relatifs au respect de ces principes. La différence porte aussi sur le fait que les défenseurs du logiciel libre considèrent que le logiciel libre est une affaire de philosophie tandis que les partisans de l'open source rejettent toute philosophie.

S'il reste parfois des désaccords entre ces mouvements ils restent très proches, et un travail conjoint d'harmonisation fait que les définitions officielles du logiciel libre par la Free Software Foundation et de l'open source par l'Open Source Initiative renvoient dans la pratique aux mêmes licences, à quelques rares exceptions près.

Source: Wikipédia publiée sous licence CC-BY-SA 3.0. Vous pouvez soumettre une modification à cette définition sur cette page.

La liste des auteurs de cet article est disponible ici.