GNU - Définition et Explications

Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.

Introduction

GNU
Official gnu.svg

Famille Type Unix
Type de noyau Micronoyau
État du projet (Un projet est un engagement irréversible de résultat incertain, non reproductible a...) actif
Entreprise/
Développeur (En informatique, un développeur (ou programmeur) est un informaticien qui réalise des...)
Projet GNU (GNU est un projet de système d'exploitation composé exclusivement de logiciels libres.)
Licence GNU GPL et GNU LGPL principalement
États des sources Logiciel libre (Un logiciel libre est un logiciel dont l'utilisation, l'étude, la modification, la duplication...)
Site Web (Un site Web est un ensemble de pages Web hyperliées entre elles et mises en ligne à une...) www.gnu.org

GNU est un projet de système d'exploitation composé exclusivement de logiciels libres.

Présentation

Le projet est constitué d'un ensemble (En théorie des ensembles, un ensemble désigne intuitivement une collection...) de sous-projets GNU, aussi appelés paquets GNU, qui sont tous des logiciels libres. Cependant tous les logiciels libres ne font pas parties du projet GNU, seulement ceux qui sont proposés par leur auteur et acceptés le deviennent. Ces paquets GNU doivent correspondre à certains critères et respecter la philosophie du logiciel (En informatique, un logiciel est un ensemble d'informations relatives à des traitements...) libre de la FSF, ce qui assure une certaine unité et une certaine cohérence dans le projet.

Le système d'exploitation GNU reprend les concepts et le fonctionnement d'UNIX (UNIX (marque déposée officiellement comme UNIX, parfois aussi écrit comme Unix avec...), mais son implémentation (Le mot implantation peut avoir plusieurs significations :) est indépendante et originale. Son nom est un acronyme récursif qui signifie en anglais « Gnu's Not Unix » (littéralement, « GNU n'est pas UNIX ») en référence d'une part à sa similitude ou plutôt son accointance ou ses accointances (atomes crochus, parenté) avec UNIX et d'autre part à sa volonté d'échapper à toute pression (La pression est une notion physique fondamentale. On peut la voir comme une force rapportée...) des « propriétaires » d'UNIX.

Au début de la création de GNU, le système d'exploitation UNIX était déjà largement répandu et son architecture (L’architecture peut se définir comme l’art de bâtir des édifices.) considérée comme suffisamment robuste par les universitaires et les ingénieurs. GNU fut donc conçu pour être compatible avec ce système, mais complètement (Le complètement ou complètement automatique, ou encore par anglicisme complétion ou...) nouveau (par l'absence de tout (Le tout compris comme ensemble de ce qui existe est souvent interprété comme le monde ou...) code source (Le code source (ou les sources voire le source) est un ensemble d'instructions écrites dans un...) d'origine Unix), afin d'obtenir un équivalent libre.

GNU a été fondé et créé par Richard Stallman à la suite de son désaccord avec les licences de Berkeley, et constituait le principal objectif de la Free Software Foundation (FSF).

Les licences GNU GPL, GNU LGPL et GNU FDL ont été écrites pour GNU mais font cependant partie de projets dissociés. Ces licences sont employées par une majorité de logiciels libres, notamment la licence GPL, dont la plupart ne font pas partie du projet GNU.

Le symbole de GNU est un gnou ; le logo a été dessiné par Étienne Suvasa.

Origine

Baby GNU

Le projet GNU est lancé par Richard Stallman en 1984, alors qu'il travaillait au laboratoire d'intelligence artificielle (L'intelligence artificielle ou informatique cognitive est la « recherche de moyens...) du MIT, afin de créer un système d'exploitation libre et complet et, d'après ses mots, « ramener l'esprit de coopération qui prévalait dans la communauté informatique (L´informatique - contraction d´information et automatique - est le domaine...) dans les jours (Le jour ou la journée est l'intervalle qui sépare le lever du coucher du Soleil ; c'est la...) anciens » (il n'était pas question alors de propriété intellectuelle, et tous les codes sources, distincts, s'échangeaient librement).

On ne peut comprendre réellement ce qu'est le projet GNU si on en néglige ses motivations, relevant de l'éthique et de la philosophie politique. Il vise en effet à ne laisser l'homme (Un homme est un individu de sexe masculin adulte de l'espèce appelée Homme moderne (Homo...) devenir ni l'esclave de la machine et de ceux qui auraient l'exclusivité de sa programmation (La programmation dans le domaine informatique est l'ensemble des activités qui permettent...), ni de cartels monopolisant des connaissances en fonction de leurs seuls intérêts. Le projet GNU œuvre pour une libre diffusion (Dans le langage courant, le terme diffusion fait référence à une notion de...) des connaissances, ce qui n'est pas sans implications politiques, éthiques, philosophiques et sociales, ou sociétales.

Les programmes disponibles en accord avec le projet GNU sont appelés les paquets GNU ou les programmes GNU. Parmi les composants de base du système, on retrouve : la collection de compilateurs GNU (GCC), les outils binaires GNU (binutils), le shell Bash, la bibliothèque C GNU (glibc), et les outils de base GNU (coreutils).

Histoire du système GNU

En 1985, Stallman crée la Free Software Foundation, structure logistique (La logistique est l'activité qui a pour objet de gérer les flux physiques d'une...), légale et financière du projet GNU. La FSF finance également des développeurs pour contribuer au projet, une proportion substantielle des logiciels et documents ayant été (et étant encore) réalisée par des bénévoles. À ce titre, des communautés universitaires ou scientifiques, américaines et internationales, contribuent énormément à la viabilité de ces projets.

Alors que la réputation de GNU grandissait, des entreprises intéressées ont commencé soit à contribuer au développement, soit à revendre les logiciels du projet GNU et à offrir du support technique (En informatique, le support technique (ou "Hotline" qui pourrait se traduire par "appel urgent")...). La principale de ces sociétés est Cygnus Solutions, qui fait maintenant partie de Red Hat (Red Hat est une société multinationale d'origine américaine éditant des...).

À partir de 1990, le système GNU dispose de son propre éditeur de texte (Emacs), d'un compilateur (Un compilateur est un programme informatique qui traduit un langage, le langage source, en un...) très performant (GCC), d'un Débogeur (GDB) d'un langage de script (Bash), et de la plupart des bibliothèques système (comme glibc) d'une distribution Unix standard. Le principal composant encore manquant étant le noyau, qui sera finalement amené de l'extérieur par le projet linux (Au sens strict, Linux est le nom du noyau de système d'exploitation libre, multitâche,...).

En janvier 2004, l'Unesco a inscrit comme « Trésor du monde » le projet GNU.

GNU est toujours en 2007 en cours de développement, car son noyau officiel, GNU Hurd (Le Hurd est un ensemble de programmes et de bibliothèques servant de base au système...) reste incomplet et l'ensemble des composants GNU ne sont pas compatibles avec ce dernier. Pour cette raison, la plupart des utilisateurs de GNU utilisent le noyau tiers Linux. Bien que Linux n’ait pas été adopté comme étant le noyau officiel de GNU, ce dernier intègre officiellement certains logiciels tiers tels que l'implémentation X.Org du système de fenêtrage X et le système de typographie TeX (TeX est un système logiciel de composition de documents, largement utilisé par les...). De nombreux programmes ont également été portés pour d'autres systèmes d’exploitation comme Microsoft Windows (Windows (littéralement « Fenêtres » en anglais) est une gamme de...), les variantes BSD, Solaris et Mac OS (Mac OS (pour Macintosh Operating System) est le nom du système d'exploitation d'Apple pour ses...).

Page générée en 0.087 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique