Illustrateur
Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.

Selon le Dictionnaire de l'Académie française, un illustrateur est un artiste chargé de l'illustration d'un ouvrage. L'exemple est donné de Gustave Doré qui fut l'illustrateur célèbre de Rabelais, Jean de La Fontaine et du " Don Quichotte ". Les illustrateurs ont également excellé, surtout dans le domaine de la mode, la collaboration de Gruau avec la maison (Une maison est un bâtiment de taille moyenne destiné à l'habitation d'une famille, voire de plusieurs, sans être considérée comme un immeuble collectif.) Christian Dior en est un bel (Nommé en l’honneur de l'inventeur Alexandre Graham Bell, le bel est unité de mesure logarithmique du rapport entre deux puissances, connue...) exemple.

Dans un sens (SENS (Strategies for Engineered Negligible Senescence) est un projet scientifique qui a pour but l'extension radicale de l'espérance de vie humaine. Par une évolution progressive allant du...) plus large, un illustrateur (Selon le Dictionnaire de l'Académie française, un illustrateur est un artiste chargé de l'illustration d'un ouvrage. L'exemple est donné de Gustave Doré qui fut l'illustrateur...) est un artiste (Est communément appelée artiste toute personne exerçant l'un des métiers ou activités suivantes :) graphique qui met ses talents au service d’un projet (Un projet est un engagement irréversible de résultat incertain, non reproductible a priori à l’identique, nécessitant le...) afin de l'imager. Ce projet peut être un livre, une illustration de mode pour la Haute couture ou pour un magazine, une campagne (La campagne, aussi appelée milieu rural désigne l'ensemble des espaces cultivés habités, elle s'oppose aux concepts de ville,...) publicitaire, un produit commercial (Un commercial (une commerciale) est une personne dont le métier est lié à la vente.), une notice technique, un site internet (Internet est le réseau informatique mondial qui rend accessibles au public des services variés comme le courrier électronique, la...), etc.

Histoire

Il est probable que le métier d'illustrateur soit très ancien. Les textes de lois d'Hammourabi dans la Mésopotamie antique sont illustrés de son portrait. Les moines du Moyen Âge illustrèrent (enluminèrent) les manuscrits. On peut toutefois considérer la profession d'illustrateur telle que nous la connaissons comme étant apparue vers la Renaissance avec l'arrivée de l'imprimerie et des techniques modernes de gravure. Elle connût son apogée (Un apogée (du grec apogeios : loin de la terre ; apo : loin + gê : Terre), dans les domaines de l'astronomie et de l'astronautique, est le point extrême de l'orbite elliptique d'un astre ou...) dans la mode à partir du début du XXème siècle (Un siècle est maintenant une période de cent années. Le mot vient du latin saeculum, i, qui signifiait race, génération. Il a ensuite indiqué la durée d'une génération humaine et...) avec des artistes comme Erté ou Gruau et trouve aujourd'hui un nouveau débouché avec les medias high-tech comme internet.

Certains esprits critiques, sans doute attirés par l’image romantique du peintre mourant de faim (La faim désigne la sensation, apparaissant après un certain temps sans manger, qui pousse un être vivant à rechercher de la nourriture.) à cause de son génie non reconnu, ont reproché aux illustrateurs de vendre leur art. Il faut cependant se souvenir que le mécénat a existé pendant des siècles et que Michelange n'a pas illustré la Chapelle (Une chapelle est un lieu de culte chrétien qui peut, selon le cas, constituer un édifice distinct ou être intégré dans un autre bâtiment.) Sixtine uniquement pour l'amour de l'art. Van Gogh est un génie mort (La mort est l'état définitif d'un organisme biologique qui cesse de vivre (même si on a pu parler de la mort dans un sens cosmique plus général, incluant...) dans le besoin (Les besoins se situent au niveau de l'interaction entre l'individu et l'environnement. Il est souvent fait un classement des besoins humains en trois grandes catégories : les besoins...) mais il est probable qu'il aurait apprécié de vendre un peu plus de son œuvre de son vivant. L'image de l'artiste libre de contraintes financières est donc un concept moderne qui ne doit pas déshonorer une profession respectable.

D'autres ont reproché aux illustrateurs de ne travailler que sur des formats et avec des média (On nomme média un moyen impersonnel de diffusion d'informations (comme la presse, la radio, la télévision), utilisé pour communiquer. Les médias permettent de diffuser une information vers un grand nombre d'individus sans...) non nobles. C'est oublier rapidement les plus grands noms de l'illustration américaine tels Howard Pyle ou N.C. Wyeth ou française Erté,Gruau et beaucoup d'autres qui produisirent de véritables tableaux réduits ensuite à des dimensions (Dans le sens commun, la notion de dimension renvoie à la taille ; les dimensions d'une pièce sont sa longueur, sa largeur et sa profondeur/son...) plus adaptées à la publication.

Les artistes qui ont consacré la totalité ou presque de leur carrière à l’illustration sont rares. On peut penser à Alfons Mucha, Frank Frazetta. Mais il est encourageant de constater que des artistes de milieux divers y soient venus à un moment ou un autre. Que cela soit parmi les grands peintres tels Picasso, parmi les dessinateurs de Bandes dessinées tels Hergé, Jacques Tardi ou Yves Chaland (Le chaland un grand bateau à fond plat, souvent non ponté, employé sur les rivières, les canaux et les rades, servant au transport de matériel (munitions, marchandises...) à bord des navires ou...) ou les designers de mode actuels comme Julien Fournié ou Christian Lacroix. Sans oublier bien sûr les écrivains qui ont illustré leurs propres livres, tels Rudyard Kipling, Beatrix Potter, Antoine de Saint-Exupéry ou Jean de Brunhoff.

L'invention d'un métier

L'activité (Le terme d'activité peut désigner une profession.) d'illustration n'a commencé à se professionaliser qu'au cours du...

Reconnaissance du métier d'illustrateur

En France, le métier d'illustrateur est catégorisé par l'INSEE parmi les "Concepteurs et assistants techniques des arts graphiques, de la mode et de la décoration."[1]

Les formations d'illustrateur

Nombre (La notion de nombre en linguistique est traitée à l’article « Nombre grammatical ».) d'illustrateurs sont autodidactes[réf. nécessaire]. Il existe cependant des écoles proposant des formations d'illustrateur, comme l'Institut (Un institut est une organisation permanente créée dans un certain but. C'est habituellement une institution de recherche. Par exemple, le Perimeter Institute for Theoretical Physics est un tel institut.) Supérieur des Arts Appliqués (Par arts appliqués, on désigne le vaste secteur d'activités des designers, c'est-à-dire, ceux qui réfléchissent et travaillent la forme et la...).

Une diversité de métiers

Le métier d'illustrateur est pluriel : illustration de presse, de roman, de bande-dessinées, ...

Rémunérations des illustrateurs

Les revenus des illustrateurs reposent essentiellement sur le droit d'auteurs, ou sur l'exécution de travaux à la commande (Commande : terme utilisé dans de nombreux domaines, généralement il désigne un ordre ou un souhait impératif.)[réf. nécessaire]. Ils sont en effet rarement salariés[réf. nécessaire].

Les outils de l'illustrateur

La profession d'illustrateur, étant liée aux besoins du marché, est en constante évolution. De nouvelles techniques apparaissent continuellement ainsi que de nouveaux débouchés. De l'aérographe aux logiciels de dessin pour les techniques.

Notes

  1. Catégorie 465a de la nomenclature INSEE des Professions et Catégories Socioprofessionnelles. Voir ici

Bibliographie

  • Michel Mellot: L'illustration, histoire d'un art, (1984), ISBN:2-605-00033-8
Page générée en 0.127 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique