Multitâche préemptif
Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.

Le traitement multitâche préemptif est une forme de traitement multitâche. Son but est de partager les temps de calcul des diverses tâches (programmes) à exécuter par le processeur d'un ordinateur.

Dans un système d'exploitation multitâche préemptif (Le traitement multitâche préemptif est une forme de traitement multitâche. Son but est de partager les temps de calcul des diverses tâches (programmes) à exécuter par le processeur...), les processus ne sont pas autorisés à prendre un temps (Le temps est un concept développé par l'être humain pour appréhender le changement dans le monde.) non-défini pour s'exécuter dans le processeur (Le processeur, ou CPU (de l'anglais Central Processing Unit, « Unité centrale de traitement »), est le composant de l'ordinateur qui exécute les programmes informatiques. Avec la mémoire...). Une quantité (La quantité est un terme générique de la métrologie (compte, montant) ; un scalaire, vecteur, nombre d’objets ou d’une autre manière de dénommer la valeur d’une collection ou un groupe de choses.) de temps définie est attribuée à chaque processus ; si la tâche n'est pas accomplie avant la limite fixée, le processus est renvoyé dans la pile pour laisser place au processus suivant dans la file d'attente, qui est alors exécuté par le processeur. Ce droit de préemption peut tout (Le tout compris comme ensemble de ce qui existe est souvent interprété comme le monde ou l'univers.) aussi bien survenir avec des interruptions matérielles.

Certaines tâches peuvent être affectées d'une priorité (il peut y avoir plusieurs niveaux de priorité) de sorte que le temps qui leur est accordé est plus long, et leur attente dans la file d'attente plus courte. Pendant la préemption, l'état du processus (drapeaux, registres et pointeur d'instruction) est sauvé dans la mémoire (D'une manière générale, la mémoire est le stockage de l'information. C'est aussi le souvenir d'une information.). Il doit être rechargé dans le processeur pour que le code soit exécuté de nouveau : c'est la commutation de contexte (Une commutation de contexte (context switch) en informatique consiste à sauvegarder l'état d'un processus ou d'un processus léger et à restaurer l'état d'un autre processus (léger) de...).

Page générée en 0.294 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique