Commutation de contexte
Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.

Une commutation de contexte (context switch) en informatique consiste à sauvegarder l'état d'un processus ou d'un processus léger et à restaurer l'état d'un autre processus (léger) de façon à ce que des processus multiples puissent partager les ressources d'un seul processeur (Le processeur, ou CPU (de l'anglais Central Processing Unit, « Unité centrale de traitement »), est le composant de l'ordinateur qui exécute les programmes informatiques. Avec la...) dans le cadre d'un système d'exploitation multitâche (Un système d'exploitation est multitâche (en anglais : multi-task) s’il permet d’exécuter, de façon apparemment simultanée, plusieurs programmes informatiques. On...).

Une commutation de contexte (Une commutation de contexte (context switch) en informatique consiste à sauvegarder l'état d'un processus ou d'un processus léger et à restaurer l'état d'un autre processus (léger) de façon à ce que des...) peut être plus ou moins coûteuse en temps (Le temps est un concept développé par l'être humain pour appréhender le changement dans le monde.) processeur suivant le système d'exploitation et l'architecture (L’architecture peut se définir comme l’art de bâtir des édifices.) matérielle utilisés.

Le contexte (Le contexte d'un évènement inclut les circonstances et conditions qui l'entourent; le contexte d'un mot, d'une phrase ou d'un texte inclut les mots qui...) sauvegardé doit au minimum inclure une portion notable de l'état du processeur (registres généraux, registres d'états, etc.) ainsi que, pour certains systèmes, les données (Dans les technologies de l'information (TI), une donnée est une description élémentaire, souvent codée, d'une chose, d'une transaction d'affaire, d'un événement, etc.) nécessaires au système d'exploitation pour gérer ce processus.

La commutation de contexte invoque au moins trois étapes. Par exemple, en présumant que l'on veut commuter l'utilisation du processeur par le processus P1 vers le processus P2 :

  • Sauvegarder le contexte du processus P1 quelque part en mémoire (D'une manière générale, la mémoire est le stockage de l'information. C'est aussi le souvenir d'une information.) (usuellement sur la pile de P1).
  • Retrouver le contexte de P2 en mémoire (usuellement sur la pile de P2).
  • Restaurer le contexte de P2 dans le processeur, la dernière étape de la restauration consistant à reprendre l'exécution de P2 à son point (Graphie) de dernière exécution.

Certains processeurs peuvent sauvegarder et restaurer le contexte du processeur en interne (En France, ce nom désigne un médecin, un pharmacien ou un chirurgien-dentiste, à la fois en activité et en formation à l'hôpital ou en cabinet pendant une durée...), évitant ainsi d'avoir à sauvegarder ce contexte en mémoire vive (La mémoire vive, mémoire système ou mémoire volatile, aussi appelée RAM de l'anglais Random Access Memory (que l'on traduit en français par 'mémoire à accès...).

Page générée en 0.114 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique