Jean-Baptiste Mathon
Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.

Jean-Baptiste Mathon (1893-1971) est un architecte français.

Il s'engage très tôt dans des études d’architecte à Lyon. Elève de Redon et de Tournaire à l'École des Beaux-Arts de Paris, il remporte le Premier Grand Prix de Rome en 1923.
Le sujet de l'épreuve finale s'intitule : "Une résidence (Le nom de résidence est donné à un ensemble de voies souvent qui forment une boucle ayant la particularité de desservir des mêmes logements...) du représentant de la France au Maroc".

Le jeune lauréat devient pensionnaire de l'Académie (Une académie est une assemblée de gens de lettres, de savants et/ou d'artistes reconnus par leurs pairs, qui a pour mission de veiller aux usages dans leurs disciplines respectives et de publier des ouvrages tels...) de France à Rome, du 1er janvier 1924 au 30 avril 1927.

Architecte (L'architecte est le professionnel du bâtiment dont la fonction est de concevoir et de diriger la réalisation d'une œuvre d'architecture pour le compte...) en chef des bâtiments civils et palais nationaux, il exerce aussi à titre privé en réalisant la salle Pleyel (La salle Pleyel est une salle de concerts symphoniques située dans le VIIIe arrondissement de Paris, 252 Rue du Faubourg-Saint-Honoré, près de la place de l’Étoile, et inaugurée en 1927. Depuis septembre 2006,...) d’Aubertin et de Granet, l’École spéciale des travaux publics, du bâtiment et de l'industrie sur le boulevard (Au sens premier, un boulevard est une voie de communication reposant sur d'anciens remparts, puisque le mot vient du néerlandais bolwerc signifiant rempart. Il permet donc de contourner une ville de l'extérieur...) Saint-Germain à Paris (Paris est une ville française, capitale de la France et le chef-lieu de la région d’Île-de-France. Cette ville est construite sur une boucle de la Seine,...), le Palais de la Radio à l’exposition de 1937, ainsi que de remarquables bâtiments publics à Cachan (hôtel de ville (Une ville est une unité urbaine (un « établissement humain » pour l'ONU) étendue et fortement peuplée (dont les habitations doivent être à moins...), écoles primaire et secondaire,...).

Il devient, à son tour, professeur à l’École spéciale des travaux Publics et "patron" d’un atelier à l’École supérieure des Beaux-Arts.

A Brest, il élabore le plan de reconstruction, secondé par Maurice Piquemal, inspecteur général des Ponts et Chaussées (1902-1995). Mathon édifie aussi la cité (La cité (latin civitas) est un mot désignant, dans l’Antiquité avant la création des États, un groupe d’hommes...) scolaire de Kérichen, le centre culturel (Un centre culturel est une institution et un lieu qui propose notamment une programmation de spectacles, des expositions, des conférences, mais aussi de l'animation...) (bibliothèque, auditorium et école de Musique), l'école régionale des Beaux-Arts et les bâtiments administratifs des Douanes au port de commerce.

Situé dans le square qui porte son nom, le monument aux morts qui achève la perspective de la rue (La rue est un espace de circulation dans la ville qui dessert les logements et les lieux d'activité économique. Elle met en relation et structure les...) de Siam est également son œuvre.

Page générée en 0.321 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique