Cambrien - Définition et Explications

Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.

Introduction

< Cambrien >
atmosphérique
(et par rapport à l'actuel)

Le Cambrien, qui s'étend de -542 ± 0.3 à -488.3 ± 1.7 million d'années, est la première des six périodes du Paléozoïque.

Origine de la dénomination

Le nom Cambrien a été introduit en géologie (La géologie, du grec ancien γη- (gê-, « terre ») et...) par Adam Sedgwick en 1835. Ce nom dérivé de Cambria, le nom latin du Pays (Pays vient du latin pagus qui désignait une subdivision territoriale et tribale d'étendue...) de Galles, où les terrains de cette période affleurent particulièrement bien.

En 1831, Sedgwick et son collaborateur, Roderick Murchison, commencèrent leurs travaux sur la stratigraphie du Pays de Galles nordique. Sedgwick commença ses recherches par le bas de la section et Murchison le haut.

Sedgwick appela la couche de roche (La roche, du latin populaire rocca, désigne tout matériau constitutif de l'écorce...) inférieure le Cambrien, et Murchison le Silurien les formations supérieures généralement plus fossilifères. Par la suite, leurs sections se rejoignirent, et chacun proclamait les roches intermédiaires pour leur système, jusqu'à en devenir une polémique répandue. Ce n’est que quarante ans plus tard que, Charles Lapworth nomma Ordovicien les couches intermédiaires.

Climat

Le climat chaud éleva le niveau des mers (Le terme de mer recouvre plusieurs réalités.).

Biostratigraphie

Le Cambrien est le seul système n'ayant pas encore de biostratigraphie établie à l'échelle mondiale à cause du fort endémisme de la faune. Par vote en décembre 2004 de l'ISCS (International Sub-commission on Cambrian Stratigraphy), le Cambrien a été divisé en quatre séries et dix étages en vue (La vue est le sens qui permet d'observer et d'analyser l'environnement par la réception et...) de remplacer les termes anciens de Cambrien inférieur, moyen et supérieur. Les divisions sont en cours de définition (Une définition est un discours qui dit ce qu'est une chose ou ce que signifie un nom. D'où la...), aussi les séries et étages ont provisoirement un numéro. Les travaux devraient aboutir d'ici 2009.

Les limites actuellement définies ou pressenties, sont présentées ci-après :

  • les séries 1 et 2 correspondent approximativement aux anciennes notions de Cambrien inférieur et de Géorgien. La base du Cambrien (542 Ma), qui est aussi celle de la série Terre-neuvien (série 1) et de l'étage Fortunien (étage 1), est marquée par la première apparition (FAD, First appareance datum) de la trace (TRACE est un télescope spatial de la NASA conçu pour étudier la connexion entre le...) fossile (Un fossile (dérivé du substantif du verbe latin fodere : fossile, littéralement...) Trichophycus pedum. Comme le nom le laisse entendre, le GSSP est pris à Terre-Neuve (Terre-Neuve (en anglais: Newfoundland, en micmac: Ktaqamk) est une grande île au large de la...) au Canada. L'étage 2 est marqué par l'apparition des archéocyathes et des "Small shelly fossils". Le Terre-neuvien représente près de la moitié du Cambrien en âge. La base de la série 2 (524 Ma), et de l'étage 3, est marquée par l'apparition des trilobites, probablement la famille Fallotaspididae. L'étage 4 est marqué par l'apparition du trilobite Olenellus au Laurentia ou des Redlichiidae au Gondwana.
  • la série 3 correspond approximativement aux anciennes notions de Cambrien moyen et d'Acadien. Selon toute vraisemblance, l'étage 5 sera basé sur la FAD du trilobite Oryctocephalus indicus, avec un âge d'environ 513 Ma. Le Drumien (étage 6) est basé sur la FAD du trilobite Ptychagnostus (Acidusus) atavus, le Guzhangien (étage 7) sur la FAD du trilobite Lejopyge laevigata.
  • la série 4, maintenant appelée Furongien, correspond approximativement aux anciennes notions de Cambrien supérieur et de Potsdamien. Sa base, ainsi que celle de l'étage Paibien (étage 8) est fixée par GSSP à 501 Ma par la FAD du trilobite cosmopolite Glyptagnostus reticulatus. L'étage 9 est basé sur la FAD du trilobite Agnostotes orientalis, et le nom de Gonggirien est pressenti. Enfin, l'étage 10 est basé sur la FAD du trilobite Lotagnostus americanus. Les limites de ces deux étages semblent faire consensus et devraient être approuvées prochainement.
  • La base de l'Ordovicien, et donc la limite supérieure du Cambrien, est marquée par la FAD du conodonte Iapetognathus fluctivagus, dont le GSSP est aussi pris à Terre-Neuve, au Canada.
Page générée en 0.811 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique