Joug
Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.

Introduction

Deux bœufs portant un joug

Le joug est une pièce de bois permettant d'atteler des animaux de trait en exploitant au mieux leur force de traction.

Le joug (Le joug est une pièce de bois permettant d'atteler des animaux de trait en exploitant au mieux leur force de traction.) s'emploie généralement avec des bovins, parfois des chevaux, et se place sur la tête ou sur le garrot. Il est le plus souvent double afin d'atteler ensemble (En théorie des ensembles, un ensemble désigne intuitivement une collection d’objets (les éléments de l'ensemble), « une multitude qui peut être comprise comme un...) une paire (On dit qu'un ensemble E est une paire lorsqu'il est formé de deux éléments distincts a et b, et il s'écrit alors :) de bœufs pour labourer ou tirer un chariot (Un chariot est un plateau équipé de quatre roues, et sert au transport de charges. Par extension on inclut également ceux à trois ou cinq roues, parlant alors de chariots à trois ou cinq points d'appui. Un chariot...).

Beaucoup d'outils agricoles sont faits pour être attelés à l'aide d'un joug. On rencontre encore au Moyen-Orient des attelages asymétriques âne-chameau ou âne-vache par exemple quand un paysan est trop pauvre pour posséder deux animaux identiques

Dans certaines régions de France, le joug était surmonté d'un surjoug, parfois richement décoré et muni de cloches (dans le Midi toulousain et le Gers).

Histoire

A priori, les premières traces (TRACES (TRAde Control and Expert System) est un réseau vétérinaire sanitaire de certification et de notification basé sur internet sous la responsabilité de la Commission européenne dans le cadre du premier pilier...) de ce type d'attelage (Le terme attelage désigne:) seraient attestées en Mésopotamie et en Égypte entre 3500 AC et 3000 AC et également au Proche-Orient (Le Proche-Orient est une région d'Asie et d'Afrique comprenant les pays du sud-est du bassin Levantin (mer Méditerranée). On l'englobe souvent dans le Moyen-Orient. Un synonyme plus ancien est le Levant (là où le...), mais plus spécifiquement, le joug de cornes limité aux seuls animaux à cornes (bœufs, buffles, zébus).

En France

Le joug devient courant à partir des XIe et XIIe siècles.

L'utilisation du Joug aux XVIIe et XVIIIe siècles est généralisée sur l'ensemble du territoire (La notion de territoire a pris une importance croissante en géographie et notamment en géographie humaine et politique, même si ce concept est utilisé par d'autres...) français, hormis quelques régions situées au nord (Le nord est un point cardinal, opposé au sud.) de la Loire (Bassin parisien, Normandie, Nord) qui utilisent déjà les chevaux de trait. Les progrès dans les techniques d'élevage permettent l'amélioration des caractéristiques de ces chevaux, contribuant ainsi à leur diffusion (Dans le langage courant, le terme diffusion fait référence à une notion de « distribution », de « mise à disposition » (diffusion d'un produit,...), toujours au détriment de la traction bovine

L'utilisation du joug s'amenuise progressivement suivant les régions et les moyens financiers des exploitants du milieu du XIXe siècle jusqu'aux années 1930 (au profit des équidés). Son utilisation est réactivée temporairement pendant la Première Guerre mondiale face à la pénurie de chevaux de traits. Il devient un outil (Un outil est un objet finalisé utilisé par un être vivant dans le but d'augmenter son efficacité naturelle dans l'action. Cette augmentation se traduit par la...) marginal (Marginal (sous-titrée Anthologie de l'imaginaire) est une collection des éditions OPTA, vouée aux anthologies thématiques de science-fiction.) entre 1950 et 1960 avec l'arrivée massive (Le mot massif peut être employé comme :) des tracteurs dans les campagnes (disparition de la traction animale de manière générale).

Les rares productions et/ou utilisations actuelles relèvent du patrimoine ou de l'activité (Le terme d'activité peut désigner une profession.) touristique

Utilisation

Les éléments

  • atteloire : tige (La tige est chez les plantes à fleurs, l'axe, généralement aérien, qui prolonge la racine et porte les bourgeons et les feuilles. La tige se ramifie généralement en...) bloquant le timon dans le joug
  • chapeau ou coussinet : pièce rembourrée permettant de ne pas blesser l'animal (Un animal (du latin animus, esprit, ou principe vital) est, selon la classification classique, un être vivant hétérotrophe, c’est-à-dire qu’il se...) lors de la traction
  • coiffe ou têtière : berceau dans le joug, partie en contact avec l'animal
  • jointures : lanières de cuir pour fixer le joug aux cornes de l'animal

Typologie

Il peut être en érable, tilleul, orme, hêtre (Le hêtre est un arbre à feuilles caduques, originaire d'Europe, de la famille des Fagacées qui comprend en outre le chêne et le châtaignier. Il...) ou encore frêne.

Joug de corne

Le joug de corne est aussi appelé joug de tête. Il peut être positionné sur le front (joug de front) ou sur la nuque (La nuque est la partie dorsale du cou. C'est-à-dire la région du cou situé en arrière d'un plan frontal passant par les processus transverses des vertèbres cervicales, elle est en outre recouverte pas les...) (joug de nuque), c'est-à-dire devant ou derrière les cornes. Il est exclusivement utilisé avec les animaux à cornes (bœufs, buffles...)

La plupart du temps (Le temps est un concept développé par l'être humain pour appréhender le changement dans le monde.), il est constitué d'une grande barre de bois transversale, généralement monoxyle (Le terme est composé à partir de mono- et du grec xylon, qui signifie « bois ». Il se rapporte à un objet taillé dans une seule pièce de bois.). Deux encoches arrondies permettent le positionnement (On peut définir le positionnement comme un choix stratégique qui cherche à donner à une offre (produit, marque ou enseigne) une position crédible, différente et attractive au sein d’un marché et dans l’esprit des...) des animaux : un joug est la plupart du temps adapté spécifiquement pour une bête (adaptation du joug à la morphologie de l'animal). Des sangles de cuir permettent de maintenir le joug en position par rapport aux cornes de l'animal. La partie centrale du joug permet d'attacher l'élément à tracter (traineau ou char à roues (La roue est un organe ou pièce mécanique de forme circulaire tournant autour d'un axe passant par son centre.), araire, traineau à dépiquer...)

La fixation peut se faire également de différentes manières :

  • ouverture circulaire au centre du joug ;
  • anneau suspendu au joug ;
  • trou pour loger une attelle.

Le jouguet désigne un joug à une seule tête. Il est utilisé alors avec un attelage de type brancard.

Joug de garrot

Le joug de garrot est également appelé joug d'épaule. Plus largement répandu, il est réputé être plus aisé d'utilisation et la tête de l'animal reste plus libre.

Il est utilisé pour les mulets et les ânes, plus rarement pour les bœufs.

Page générée en 0.095 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique