LaTeX - Définition et Explications

Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.

Les paquetages

Seules, les capacités de LaTeX sont assez limitées ; la personnalisation d'un document est une tâche ardue. Heureusement, LaTeX étant lui-même une « extension » de TeX, il est facilement extensible à l'aide de paquetages (ou extensions). Ceux-ci, à l'instar des bibliothèques logicielles, regroupent des commandes permettant de réaliser certaines tâches courantes, évitant ainsi de devoir sans cesse réinventer la roue (La roue est un organe ou pièce mécanique de forme circulaire tournant autour d'un axe...).

Par exemple, le paquetage amsmath, fourni (Les Foúrnoi Korséon (Grec: Φούρνοι...) par la Société américaine de mathématiques, s'avère être un compagnon indispensable pour l'édition de formules mathématiques. Le paquetage xcolor amène la couleur (La couleur est la perception subjective qu'a l'œil d'une ou plusieurs fréquences d'ondes...), tandis que graphicx permet l'insertion d'images dans le document (Dans son acception courante un document est généralement défini comme le support physique d'une...). L'extension babel facilite l'adaptation de la typographie du document à sa langue et calc permet d'accomplir des calculs simples. La liste est interminable ; heureusement, tous les paquetages sont réunis au sein du Comprehensive TeX Archive Network (CTAN).

Exemples

Document LaTeX (LaTeX est un système logiciel de composition de documents créé par Leslie Lamport....)

Exemple simple :

       \documentclass{minimal}              \begin{document}           \[\sum_{n=1}^{+\infty}\frac{1}{n^2}=\frac{\pi^2}{6}\]       \end{document}      

permettant de produire la formule mathématique (Les mathématiques constituent un domaine de connaissances abstraites construites à l'aide...)

\sum_{n=1}^{+\infty}\frac{1}{n^2}=\frac{\pi^2}{6}.

Les commandes sont précédées d'un « \ ». Une commande (Commande : terme utilisé dans de nombreux domaines, généralement il désigne un ordre ou un...) peut avoir des paramètres. Les paramètres facultatifs sont à mettre entre crochets. Les paramètres obligatoires doivent être encadrés par des accolades. Cependant, si le paramètre (Un paramètre est au sens large un élément d'information à prendre en compte...) en question ne fait qu'un caractère de long ou s'il s'agit d'une autre commande, les accolades peuvent être omises.

La commande \documentclass est la première commande de tout (Le tout compris comme ensemble de ce qui existe est souvent interprété comme le monde ou...) document LaTeX : elle définit l'apparence générale du document – ici, c'est minimal :

  • article : le document est condensé au maximum (aucun saut de page automatique) ; destiné à l'impression recto. Le numéro de page est centré en pied de page ; un document de type article ne contient aucun chapitre (commande \chapter non reconnue)…
  • report (rapport en français) : comme article mais en plus aéré ; la commande \chapter est reconnue et provoque un saut de page automatique ; de même, la page de titre et la table des matières engendrent un saut de page automatique ;
  • book (livre en français) : comme report mais encore plus aéré ; il y a davantage de pages (à l'écran) mais il y a moins de feuilles (à l'impression) car book produit un document destiné à l'impression recto-verso : la marge gauche n'est pas égale à la marge droite (pour prévoir la reliure), les sauts de pages aboutissent toujours à une page impaire (côté droit du livre) ; toutes les pages ont un en-tête qui reprend le nom du chapitre courant (côté gauche) et le nom de la section courante (côté droit) ; les numéros de pages ne sont plus en bas mais en haut des feuilles, à côté des reports de noms de chapitre et de section ;
  • letter (lettre en français) : sert à écrire des courriers ;
  • slides : permet de créer des transparents ;
  • beamer : permet de créer des diapositives ;
  • minimal : utile pour faire des tests, les possibilités de cette classe sont très réduites.

Le contenu du document doit être écrit entre \begin{document} et \end{document}.

Logiciels

Sous GNU/Linux, les environnements de développement pour LaTeX les plus connus sont Winefish, pour l'environnement (L'environnement est tout ce qui nous entoure. C'est l'ensemble des éléments naturels et...) GNOME (GNOME, acronyme de GNU Network Object Model Environment, est un environnement de bureau libre...), ou Kile, disponible dans l'environnement KDE (KDE est un projet de logiciel libre historiquement centré autour d'un environnement de bureau...) et compatible avec GNOME. Il existe également des plug-ins pour les éditeurs de texte comme avec celui de GNOME, Gedit et son LaTeX Plugin (En informatique, un plugin ou plug-in (aussi nommé module d'extension, greffon ou plugiciel au...), TeXworks pour l'environnement graphique (Un environnement graphique est, en informatique, ce qui est affiché en mode pixel au moniteur...) Qt.

Sous Mac OS X (Mac OS X est une ligne de systèmes d’exploitation propriétaire développés et...), on peut citer TeXShop,Texmaker, iTeXMac et TeXworks et le compilateur (Un compilateur est un programme informatique qui traduit un langage, le langage source, en un...) MacTeX.

Sous Windows (Windows est une gamme de systèmes d'exploitation produite par Microsoft, principalement destinées...), on peut citer les éditeurs WinEdt, Texmaker, TeXworks, TeXnicCenter et le compilateur MiKTeX.

Il existe aussi des solutions multiplate-formes, soit sous la forme d'applications complètes portables (Texmaker, TeXworks), soit sous la forme de modules pour des éditeurs ou environnement de développement intégrés généralistes, disponibles pour de nombreux systèmes d'exploitation : le très puissant AUC TeX pour Emacs (ou XEmacs), TeXlipse pour Eclipse.

Page générée en 0.027 seconde(s) - site hébergé chez Contabo
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique