Prieuré de Flavigny-sur-Moselle - Définition et Explications

Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.

Introduction

Prieuré de
Flavigny-sur-Moselle
Latitude
Longitude
48° 33′ 50″ Nord
       6° 11′ 43″ Est
/ 48.563889, 6.195278
 
Pays France France
Région Lorraine
Département Meurthe-et-Moselle
Ville Flavigny-sur-Moselle
Culte Catholique romain
Type Prieuré
Rattaché à Ordre bénédictin
Début de la construction 1190
Fin des travaux 1710
Style(s) dominant(s) Gothique
Classique

Le Prieuré de Flavigny-sur-Moselle est un Prieuré dont l'origine remonte au Xe siècle, situé à Flavigny-sur-Moselle en Lorraine.

Origine

Il s'agit du plus ancien monument cénobitique de la région, issu d'une grange monastique créée en 952. Il subsiste aujourd'hui avec son cloître (Un cloître ou cloitre (ou anciennement cloistre, ou clouastre) est une cour entourée de...), sa tour, sa chapelle (Une chapelle est un lieu de culte chrétien qui peut, selon le cas, constituer un édifice...) de style gothique flamboyant (Flamboyant est un nom vernaculaire ambigu désignant en français certains arbres de la...) et différentes dépendances.

façade principale du prieuré

Le Prieuré existait déjà au Xe siècle, fondé par Beranger, Évêque de Verdun, qui avait un droit de haute, moyenne (La moyenne est une mesure statistique caractérisant les éléments d'un ensemble de...) et basse justice sur ses sujets. Il possède un moulin (Un moulin est une machine à moudre les grains de céréale en farine et, par analogie,...) et détient le droit de passage sur la Moselle. Les habitants de Flavigny ont "mouture franche" et passage gratuit. Au fil des ans, se succèdent les Haraucourt, Antoine, Charles et Paul, Erard de Pulligny. Et en 1650, le prince Charles de Lorraine, futur Charles V. Il a neuf ans et réside à Vienne quand il est nommé abbé de Senones, de Moyenmoutier, Saint-Pierremont et Prieur de Flavigny.

Depuis la Révolution

En 1789, le Prieuré est pris dans la tourmente révolutionnaire. Le 30 juillet, les habitants de Flavigny menacent de s'en prendre aux bâtiments s'ils n'obtiennent pas les titres des droits que les Bénédictins possèdent sur eux. L'armée prévenue arrête plusieurs révoltés et les emprisonne : les deux chefs sont pendus à Nancy, le 3 août.

Les biens du Prieuré sont confisqués au profit de la Nation en 1790, et les onze moines présents quittent le couvent (Un couvent est un établissement religieux, généralement chrétien, où des...). Les biens de la communauté sont vendus à un acheteur (L'acheteur est un métier qui consiste à gérer les achats dans une entreprise.) compréhensif, qui eut à cœur d'entretenir les bâtiments pour les préserver.

En 1824, la dernière abbesse de Saint-Eustase de Vergaville, Moselle et quelques soeurs, sollicitées par le curé Baillard, s'installèrent au Prieuré qu'elles avaient racheté aux héritiers Bernier. Les religieuses fondèrent un pensionnat (Un pensionnat est un établissement particulier d'enseignement où l'on prend en pension...) de jeunes filles florissant.

Les Bénédictines furent expulsées de leur couvent le 11 novembre 1904 en application des décrets de proscription contre les congrégations religieuses. Le Prieuré fut racheté par M. Émile Culot, grand-père de M. Pierre Thidric.

Les Prieurs

Flavigny compte quelques grands prieurs :

  • Barthélémy de Lucy fait construire la nouvelle église (L'église peut être :) du Prieuré, que l'on peut encore voir de nos jours (Le jour ou la journée est l'intervalle qui sépare le lever du coucher du Soleil ; c'est la...), parfaite réplique de la chapelle des cordeliers de Nancy, l'ancienne ayant été fort malmenée par les Bourguignons en 1477 ;
  • Son successeur Vary de Lucy (1509-1567) dote l'église de magnifiques vitraux vendus en 1904 à des particuliers ;
  • Dom Charles Noirel (1692-1710) fait construire le beau cloître intérieur ;
  • Dom Charles Cachedenier de Vassimont (1712-1733) est un administrateur habile et conciliant, " les moines sont heureux et les fermiers ne font aucune difficulté pour payer leurs redevances ;
  • Dom Rémy Ceillier (1733-1761), savant philosophe et théologien, reçoit du le cardinal Imperiali de Rome les restes sacrés de Sainte Emerite en remerciement de son ouvrage "L'Histoire Générale des Auteurs Sacrés et Ecclésiastiques" dédié au cardinal.
Page générée en 0.012 seconde(s) - site hébergé chez Contabo
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique