Quinquina - Définition

Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.

Introduction

Quinquina
 Cinchona officinalis
Classification classique
Règne Plantae
Division Magnoliophyta
Classe Magnoliopsida
Ordre Rubiales
Famille Rubiaceae
Genre Cinchona
Nom binominal
Cinchona officinalis
L., 1753
Classification phylogénétique
Ordre Gentianales
Famille Rubiaceae

Le quinquina (Cinchona officinalis) est un arbuste ou un petit arbre sempervirent de la famille des Rubiacées, originaire de l'Équateur. Il est exploité pour son écorce dont on tire la quinine, fébrifuge et antipaludéen naturel.

Le terme quinquina est polysémique : il peut aussi bien désigner l'arbre de l'espèce Cinchona officinalis que le genre Cinchona et donc servir de terme générique pour n'importe quelle espèce du genre. Par ellipse, il désigne aussi l'écorce de quinquina (une drogue) ou le vin de quinquina (un apéritif).

Pour éviter tout risque de confusions, l'espèce Cinchona officinalis est aussi appelée quinquina gris et son écorce l'écorce brune du Pérou.

Histoire de la nomenclature

La dénomination scientifique Cinchona officinalis a été donnée par Linné sur la base de la description donnée par Charles Marie de La Condamine dans son mémoire sur "l'Arbre du quinquina" publié par l'Académie royale en 1738. Dans la dernière révision du genre Cinchona par Andersson, 23 espèces de quinquina ont été distinguées, regroupées en trois groupes. Maintenant, l'espèce Cinchona officinalis se retrouve donc dans le groupe de C. calisaya avec des caractères distinctifs assez discrets pour ne pas pouvoir être reconnus dans la description de La Condamine. Comme le remarque Andersson « L'ironie veut que le présent traitement du nom C. officinalis restreigne son usage à une forme sans aucune importance médicinale » (car elle comporte seulement des traces de quinine).

L'emploi par des auteurs anciens du terme Cinchona officinalis ne correspond pas forcément à l'espèce décrite ici suivant la classification d'Andersson.

Nom vernaculaire :

  • En Equateur, C. officinalis est appelé uritusinga.

Synonymes : La circonscription précise de l'espèce Cinchona officinalis a posé beaucoup de problèmes aux botanistes. De nombreux synonymes ont été trouvés.

Description

Cinchona officinalis est un arbuste pouvant atteindre 6 m de hauteur, aux jeunes branches densément pubescentes à subglabres.

Les feuilles décussées sont chartacées à l'état sec, de 6-11 x 3-4,6 cm, elliptiques ou plus ou moins ovales, à base cunée. Elles sont proches de C. calisaya mais on peut les reconnaître par leur domaties en cavité plus développées dans la moitié proximale du limbe.

Les inflorescences sont des cymes, à axe plus ou moins densément pubescent, en position terminale sur les branches latérales. Le calice d'environ 2 mm est glabre à l'intérieur. La corolle rose ou pourpre, comporte un tube de 8-13 mm de long et des lobes de 3-5 mm. Les étamines sont insérées dans le tube ; elles peuvent être longues (6 mm) pour les fleurs à style court ou courtes (1-3 mm) pour les fleurs à style long.

Les capsules sont ellipsoïdes à subglobuleuses, de 10-20 x 6-10 mm.

Page générée en 0.047 seconde(s) - site hébergé chez Contabo
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
A propos - Informations légales | Partenaire: HD-Numérique
Version anglaise | Version allemande | Version espagnole | Version portugaise