Recherchez sur tout Techno-Science.net
       
Techno-Science.net : Suivez l'actualité des sciences et des technologies, découvrez, commentez
Catégories
Techniques
Sciences
Encore plus...
Techno-Science.net
Gearbest Page Spécial sur les nouveaux clients, Grande Réduction @GearBest! promotion
Photo Mystérieuse

Que représente
cette image ?
Posté par Publication le 20/05/2005 à 00:14
Échappées libres
La littérature, pour sa part, a d'autres préoccupations. Pour les auteurs "tendance" de science-fiction des années 80, les robots ne sont plus d'actualité. William Gibson ouvre un nouveau champ d'exploration avec le cyberpunk qui s'intéresse, avec une dizaine d'années d'avance, aux dérives liées à l'univers (L'Univers est l'ensemble de tout ce qui existe et les lois qui le régissent.) des réseaux informatiques. Les héros de telles intrigues sont les pirates, ceux qui parviennent à infiltrer les ordinateurs. Seul le cinéma (On nomme cinéma une projection visuelle en mouvement, le plus souvent sonorisée. Le terme désigne indifféremment aujourd'hui une salle de projection ou...) continue d'offrir quelques rôles éminents aux robots, mais il est à noter qu'il tire un trait sur leur aspect d'être de métal (Un métal est un élément chimique qui peut perdre des électrons pour former des cations et former des liaisons métalliques ainsi que des liaisons ioniques dans le cas des métaux alcalins....). Le fait majeur de ces intrigues est que la créature est extérieurement indiscernable d'un humain.

Peu après Alien (1979) où l'un des membres de l'équipage s'avère être un robot (Un robot est un dispositif mécatronique (alliant mécanique, électronique et informatique) accomplissant automatiquement soit des tâches qui...), Ridley Scott sort le légendaire Blade Runner (1982), qui transpose à l'écran (Un moniteur est un périphérique de sortie usuel d'un ordinateur. C'est l'écran où s'affichent les informations saisies ou demandées par l'utilisateur et générées ou restituées par l'ordinateur, sous...) l'intrigue écrite par Philippe K. Dick. Le film a le don d'amener le spectateur à compatir pour des êtres artificiels qui paraissent sensibles et raffinés, à commencer par la belle Daryl Hannah.

James Cameron suit une piste similaire avec Terminator (Terminator (The Terminator en VO) est un film américain de science-fiction de 1984 réalisé par James Cameron.). Dans un futur où les robots sont entrés en rébellion contres les humains, en 2029, l'un d'eux, le terrifiant Terminator incarné par Arnold Schwarzenegger, remonte le temps (Le temps est un concept développé par l'être humain pour appréhender le changement dans le monde.) jusqu'en 1984. Il a pour mission d'éliminer la mère d'un futur jeune garçon qui présente un danger pour l'avenir des robots.


Extrait du film "Terminator 2"

L'une des forces de cette intrigue est de montrer l'implacable détermination de la machine, qui n'a pas d'autre morale que celle qui lui est programmée. Alors qu'il est sectionné en deux suite à une explosion (Une explosion est la transformation rapide d'une matière en une autre matière ayant un volume plus grand, généralement sous forme de gaz. Plus cette transformation s'effectue rapidement, plus la matière...), le Terminator va encore tenter d'accomplir la tâche qui lui a été fixée. Seule la destruction complète du moindre de ses circuits peut l'empêcher d'aller jusqu'au bout envers et contre tout (Le tout compris comme ensemble de ce qui existe est souvent interprété comme le monde ou l'univers.).

Terminator 2, qui apparaît en 1990, va encore plus loin dans la démonstration (En mathématiques, une démonstration permet d'établir une proposition à partir de propositions initiales, ou précédemment démontrées à partir de propositions initiales, en s'appuyant...) en introduisant la notion du "morphing" (capacité à changer de forme). La séquence finale demeure une scène d'anthologie: pulvérisé, le robot tueur n'est plus qu'un amas de boules de mercure qui gisent sur le sol. Pourtant, ces particules conservent encore la mémoire (D'une manière générale, la mémoire est le stockage de l'information. C'est aussi le souvenir d'une information.) du programme qui leur a été implanté. Une à une, elles se rassemblent et recomposent la forme du Terminator qui repart de plus belle à l'assaut.

Une fois de plus, Cameron assène un message (La théorie de l'information fut mise au point pour déterminer mathématiquement le taux d’information transmis dans la communication d’un message par un canal de communication,...) sans ambages: le robot est une créature qui ne connaît point (Graphie) la lassitude ou le découragement, il peut continuer d'agir sans jamais s'arrêter aussi longtemps qu'il est encore en opération.

Entre temps, Robocop (RoboCop est un film américain de Paul Verhoeven sorti sur les écrans en 1987.) (1987), autre figure marquante a transformé en héros un humain reconstruit au moyen de la greffe d'organes artificiels, également appelé un "cyborg", accentuant cette notion d'une frontière (Une frontière est une ligne imaginaire séparant deux territoires, en particulier deux États souverains. Le rôle que joue une frontière peut fortement varier suivant les régions et les époques....) de plus en plus ténue entre l'homo sapiens (Homo sapiens, qui signifie « Homme sage » en latin, ou Homme moderne est une espèce de l'ordre des Primates appartenant à la famille des Hominidés. Plus...) et son artificielle engeance.
Partagez: 32 commentaires - Icone partage sur Facebook Icone partage sur Twitter Partager sur Messenger Icone partage sur Delicious Icone partage sur Myspace Flux RSS