PetroKazakhstan
Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.

PetroKazakhstan était une groupe pétrolier canadien, basé à Calgary, dont les affaires sont concentrées au Kazakhstan, où elle possèdait environ 550 millions de barils de réserves dans la région du bassin de Turgai. C'est la deuxième plus grande réserve trouvée au Kazakhstan après TengizChevroil de ChevronTexaco.

Historique

Autrefois connue sous le nom d'Hurricane Hydrocarbons Ltd., la compagnie a été fondée en 1981 en opérant dans l'Ouest (L’ouest est un point cardinal, opposé à l'est. C'est la direction vers laquelle se couche le Soleil à l'équinoxe, le couchant (ou ponant).) canadien. Elle s'est internationalisée et développée (En géométrie, la développée d'une courbe plane est le lieu de ses centres de courbure. On peut aussi la décrire comme l'enveloppe de la famille des droites normales à la courbe.) après plusieurs découvertes majeures de pétrole (Le pétrole est une roche liquide carbonée, ou huile minérale. L'exploitation de cette énergie fossile est l’un des piliers de l’économie industrielle contemporaine, car le...) au Kazakhstan méridional. En 1996, elle a acheté Yuzhneftegaz du gouvernement kazakh, devenant ainsi un des plus grands acteurs dans ce pays (Pays vient du latin pagus qui désignait une subdivision territoriale et tribale d'étendue restreinte (de l'ordre de quelques centaines de km²), subdivision de la civitas gallo-romaine....). Cependant, la compagnie eu de graves problèmes vers la fin des années 1990. Le pétrole de toute la compagnie devait passer (Le genre Passer a été créé par le zoologiste français Mathurin Jacques Brisson (1723-1806) en 1760.) par des raffineries possédées par Central Asian Industrial Holdings, qui ont usé de leur monopole pour demander des prix élevés. En même temps (Le temps est un concept développé par l'être humain pour appréhender le changement dans le monde.), les prix du pétrole ont plongé. En 1999, la compagnie était en procédure de faillite et s'est presque dissolue.

La compagnie a été sauvée par Bernard Isautier, un membre du conseil qui avait été longtemps impliqué dans l'industrie pétrolière (L'industrie pétrolière traite de la chaîne industrielle du pétrole et du gaz naturel, du gisement jusqu'au consommateur.) canadienne et en Asie (L'Asie est un des cinq continents ou une partie des supercontinents Eurasie ou Afro-Eurasie de la Terre. Il est le plus grand continent (8,6 % de la surface totale terrestre ou 29,4 % des terres émergées) et le...) centrale. Il est devenu PDG et a négocié une fusion (En physique et en métallurgie, la fusion est le passage d'un corps de l'état solide vers l'état liquide. Pour un corps pur, c’est-à-dire pour une substance constituée de molécules toutes identiques, la fusion...) avec Central Asian Industrial Holdings. Ceci a par la suite rendu (Le rendu est un processus informatique calculant l'image 2D (équivalent d'une photographie) d'une scène créée dans un logiciel de modélisation 3D comportant à la fois des objets et des...) les investisseurs des deux compagnies très riches, particulièrement Isautier qui n'avait exigé aucun salaire et n'avait d'abord été payé qu'en options d'achat d'actions. L'augmentation rapide en valeur des actions a fait à Isautier de loin le directeur le plus généreusement rémunéré au Canada en 2004. En 2003, la compagnie a été renommée PetroKazakhstan (PetroKazakhstan était une groupe pétrolier canadien, basé à Calgary, dont les affaires sont concentrées au Kazakhstan, où elle possèdait environ 550 millions de barils de réserves dans la région du bassin de Turgai. C'est...) pour refléter que ses opérations se situent entièrement dans ce pays.

Actualités

Ces dernières années, PetroKazakhstan a vu s'intensifier un conflit avec le gouvernement du Kazakhstan, y compris une amende pour comportement anticompétitifs et des protestations pour son dossier environnemental et de conditions de travail, censément organisées par des agents de gouvernement. En juin 2005, PetroKazakhstan a annoncé qu'elle avait été approchée pour une acquisition (En général l'acquisition est l'action qui consiste à obtenir une information ou à acquérir un bien.) ou une fusion possible, faisant monter le cours des actions d'actions de manière significative. Le prétendant le plus fréquemment mentionné était une branche de l'ONGC de l'Inde. Les actions sont rapidement tombées quand le gouvernement du Kazakhstan a annoncé qu'il exigerait le droit d'acquérir PetroKazakhstan avant n'importe quelle fusion. En août 2005, il a été annoncé que la China National Petroleum Corporation (La China National Petroleum Corporation (CNPC) est une entreprise de production de carburant appartenant à l'État chinois. C'est la plus grande...) avait accepté d'acheter la compagnie pour 4,18 milliards de USD. Ceci fait de PetroKazakhstan la plus grande acquisition outre-mer par une compagnie chinoise.

La production quotidienne estimée est de 165 000 barils de pétrole.

Page générée en 0.143 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique