Ville d'Alger (paquebot)
Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.
Ville d'Alger
Type : Paquebot
Histoire
En service : Septembre 1935
Statut : Démoli en Italie en 1969
Caractéristiques techniques
Longueur : 136,50 m
Maître-bau : 19,23 m
Port en lourd : 2 115 tpl
Tonnage : 9 889 tjb
Propulsion : 2 groupes de turbines à engrenages simple réduction, 2 hélices
Puissance : 19 800 cv
Vitesse : 21 nœuds
Autres caractéristiques
Chantier : Chantiers & Ateliers de St Nazaire, à Penhoët

A l’époque, c'est le plus gros paquebot (Un paquebot est un navire spécialisé dans le transport de passagers. Le nom vient de l'anglais « packet-boat », désignant les navires...) français construit pour les lignes d’Afrique du Nord (Le nord est un point cardinal, opposé au sud.).

Sa vitesse (On distingue :) lui permettait de relier Marseille à Alger (Alger, (arabe : ??????? al-Jaz??ir, al-Dzayer ; berbère : L?ayer), surnommée Al Bahdja (« La Radieuse ») ou « la Blanche », tant par les Algériens que par les Français, est la capitale de...) en moins de 20 heures (L'heure est une unité de mesure  :). Souvent présenté comme le Normandie de la Méditerranée. Sister-ship : Ville (Une ville est une unité urbaine (un « établissement humain » pour l'ONU) étendue et fortement peuplée (dont les habitations doivent être à moins de 200 m chacune, par...) d'Oran (1936).

Il est mis en service en septembre 1935. A L’époque, il possède deux cheminées, la cheminée (Une cheminée (lat. caminus) est un conduit vertical aménagé dans un bâtiment, (un véhicule), pour évacuer les gaz et fumées toxiques d'un feu brûlant dans son intérieur. Ce...) arrière étant factice.

Il est ensuite réquisitionné au début de 1940 pour participer à l’expédition de Norvège, comme transport (Le transport est le fait de porter quelque chose, ou quelqu'un, d'un lieu à un autre, le plus souvent en utilisant des véhicules et des voies de communications (la route, le canal ..). Par assimilation, des actions de...) de troupes. A la différence de Ville d'Oran, il conserve ses deux cheminées.

En juin 1940, il transporte une partie du stock d’or de la Banque de France de Brest à Casablanca (Casablanca (????? ??????? addar al-baïda en arabe classique - dar beïda en marocain dialectal - littéralement « maison blanche ») est la plus grande ville du Maroc. Capitale...) et Dakar puis est désarmé à Dakar.

Après la défaite, il reprend son service durant quelques mois (Le mois (Du lat. mensis «mois», et anciennement au plur. «menstrues») est une période de temps arbitraire.) puis est désarmé à Alger.

Il est saisi par les Allemands en janvier 1943, désarmé à Caronte, Italie. Il est utilisé sur place comme hôtel (Un hôtel est un établissement offrant un service d’hébergement payant, généralement pour de courtes périodes. Dans sa définition de l’hôtel,...) flottant en 1944.

Il est incendié et sabordé par les troupes allemandes en retraite en août 1944.

Il est renfloué en février 1945 puis complètement (Le complètement ou complètement automatique, ou encore par anglicisme complétion ou autocomplétion, est une fonctionnalité...) reconstruit. Ses superstructures sont raccourcies et sa cheminée arrière supprimée.

Plus tard, la cheminée avant sera modernisée et surélevée.

Il reprend son service en juillet 1948 sur les lignes d’Afrique du Nord.

Il est vendu en avril 1966 à l’armateur grec Typaldos, rebaptisé POSEIDON puis désarmé.

Il est utilisé en 1967 et 1968 sur une ligne reliant Marseille à HaÏfa, sous le management de l’Aegean Steam Navigation (La navigation est la science et l'ensemble des techniques qui permettent de :) Company, Coque blanche.

Il est désarmé à Scaramanga après la mise en liquidation de son armateur en juillet 1968.

Il est démoli à La Spezia, en Italie, en 1969.

Page générée en 0.321 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique