Surcouf (navire)
Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.

Plusieurs navires français ont porté le nom du célèbre corsaire malouin Robert Surcouf :

  • Un aviso mixte de 531 tonneaux (1858–1885)
  • Un croiseur à vapeur de 1850 tonneaux (1889–1921)
  • Le célèbre sous-marin ("croiseur (Un croiseur est un navire de guerre, aujourd'hui, le plus puissant et le plus grand des bâtiments de combat, exception faite des porte-aéronefs.) submersible") de 3300 tonneaux Surcouf, qui combattit avec les Forces Françaises Libres pendant la Seconde ( Seconde est le féminin de l'adjectif second, qui vient immédiatement après le premier ou qui s'ajoute à quelque chose de nature identique. La seconde est une unité de mesure...) Guerre Mondiale (1929–1942)
  • Un escorteur (Le terme d'escorteur est apparu dans la Marine Nationale pendant la Seconde Guerre mondiale pour désigner un bâtiment de combat, de taille moyenne ou petite, destiné à...) d'escadre de type T47 (1954–1972). Premier d'une série de 18 escorteurs d'escadre, le Surcouf a été conçu comme escorteur anti-aérien et anti-sous-marin.
Mis sur cale en février 1951 aux chantiers de la DCN Lorient, il est lancé en octobre 1953 et mis en service en 1955. Il fut basé successivement à Brest puis à Toulon.
Le 6 juin 1971, le Surcouf alors qu'il naviguait en escadre est abordé par le pétrolier (Un pétrolier est un navire citerne servant à transporter le pétrole ainsi que ses dérivés (essence). Pour le transport d'autres liquides, les navires ont d'autres appellations : les...) sovietique Général Boucharov au large de Carthagène (Espagne). Collision (Une collision est un choc direct entre deux objets. Un tel impact transmet une partie de l'énergie et de l'impulsion de l'un des corps au second.) ou la responsabilité du Surcouf était entière, le Général Boucharov l'ayant percuté sur son tribord, il était donc prioritaire.
L'accident fait neuf disparus et un blessé grave, qui décède de ses brûlures à l'hopital des grands brûlés de Lyon.
Après une tentative de remorquage par le Tartu, l'avant se détache et chavire tandis que la partie arrière du navire (Un navire est un bateau destiné à la navigation maritime, c'est-à-dire prévu pour naviguer au-delà de la limite où cessent de s'appliquer les règlements techniques de...) rejoint Toulon, via une escale (Une escale est un arrêt marqué par un véhicule de transport durant un trajet au long cours. Dans sa dimension technique, elle a généralement un...) à Carthagène.
La marine nationale organise un procès (date ?) à l'issue duquel le commandant du bâtiment est mis à la retraite anticipée (confirmation?) et le lieutenant de vaisseau de quart sur la passerelle condamné à 6 mois (Le mois (Du lat. mensis «mois», et anciennement au plur. «menstrues») est une période de temps arbitraire.) de prison avec sursis et rayé des cadres de la marine sans droit à la retraite (confirmation?).
Extrait du site netmarine.net, concernant le Surcouf :
C'est la malchance qui poursuivit ce bâtiment au cours de sa carrière. Il est abordé une première fois, le 26 mars 1960, au sud de Groix (L'île de Groix (Enez Groe en breton, prononcé Iniz Groe en breton vannetais) est une île et une commune bretonne du département du Morbihan (France). Elle se trouve au large...), par le cargo Léognan de la Compagnie Maritime et Commerciale du Sud-Ouest. Cet abordage ne fait heureusement aucune victime, malgré de sérieux dégats.
Condamné le 22 mai 1972, le Surcouf est coulé comme cible par un missile (Un missile est un projectile autopropulsé et guidé, constitué de :) Exocet.
  • La frégate furtive (type La Fayette) Surcouf F711 (1993–)
Page générée en 0.051 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique