Missile - Définition et Explications

Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.

Introduction

Un missile est un projectile autopropulsé et guidé, constitué de :

  • un propulseur : moteur fusée, réacteur (généralement statoréacteur), voire les deux (une fusée donnant l'impulsion de départ, avant d'être relayée par un statoréacteur) ;
  • un système de guidage, qu'il soit externe (téléguidage) ou indépendant (autoguidage) ;
  • une charge utile (La charge utile (payload en anglais ; la charge payante) représente ce qui est effectivement...), qui peut être une charge (La charge utile (payload en anglais ; la charge payante) représente ce qui est effectivement...) militaire (explosive, incendiaire, chimique, biologique, etc), un système électronique (drone de reconnaissance, missile (Un missile est un projectile autopropulsé et guidé, constitué de :) scientifique (Un scientifique est une personne qui se consacre à l'étude d'une science ou des sciences et qui...) ou expérimental) voire un simple poids (Le poids est la force de pesanteur, d'origine gravitationnelle et inertielle, exercée par la...) pour équilibrer l'engin (missile cible) ou une masse (Le terme masse est utilisé pour désigner deux grandeurs attachées à un...) inerte (Inerte est l'état de faire peu ou rien.) (missile de propagande (La propagande désigne la stratégie de communication, dont use un pouvoir (ou un parti) politique...) transportant des tracts).
Le missile air-air AIM-9 Sidewinder (Les AIM-9 Sidewinder sont une famille de missiles air-air courte-portée guidés par...), à guidage infrarouge (Le rayonnement infrarouge (IR) est un rayonnement électromagnétique d'une longueur d'onde...).

Dans son acception initiale le terme de missile désignait un projectile, quel qu'il soit. Ce sens (SENS (Strategies for Engineered Negligible Senescence) est un projet scientifique qui a pour but...) est aujourd'hui obsolète mais peut encore se trouver dans des ouvrages datant d'entre les deux guerres mondiales. La règle généralement utilisée de nos jours (Le jour ou la journée est l'intervalle qui sépare le lever du coucher du Soleil ; c'est la...) veut que :

  • les engins possédant un guidage soient nommés missiles, quel que soit le système de propulsion ;
  • les engins propulsés par un autre moyen qu'une fusée (Fusée peut faire référence à :) à poudre (La poudre est un état fractionné de la matière. Il s'agit d'un solide présent...) soient nommés missiles. À part quelques prototypes datant des environs de la Seconde ( Seconde est le féminin de l'adjectif second, qui vient immédiatement après le premier ou qui...) Guerre mondiale, tous ces engins ont un système de guidage ;
  • les fusées à poudre sans guidage soient nommées roquettes (de rocket, fusée en anglais) ;
  • les projectiles (guidés ou non) se déplaçant sous la surface (Une surface désigne généralement la couche superficielle d'un objet. Le terme a...) de l'eau (L’eau est un composé chimique ubiquitaire sur la Terre, essentiel pour tous les...) soient nommés torpilles.

Cependant, il existe des exceptions, tels les projectiles des lance-roquettes multiples qui, de nos jours, sont le plus souvent autoguidés tout (Le tout compris comme ensemble de ce qui existe est souvent interprété comme le monde ou...) en conservant le nom de roquettes, ou des prototypes datant d'une période où les systèmes électroniques étaient bien plus coûteux, fragiles et volumineux qu'actuellement. Une telle utilisation de ce terme est exceptionnelle et, en général, due à un contexte (Le contexte d'un évènement inclut les circonstances et conditions qui l'entourent; le...) historique particulier (prototype ancien, dénomination qui perdure bien qu'elle soit devenue impropre).

Historique

Missile V-1 allemand de la Seconde Guerre mondiale

Dès le VIe siècle des fusées récréatives ou de guerre semblent attestées en Chine. À la fin du XVIIIe siècle et au début du XIXe siècle, des fusées à têtes explosive ou incendiaire sont testées dans les armées régulières européennes. Le modèle le plus connu fut sans doute celui dit « de Congreve » utilisé par les armées anglaises. Le perfectionnement des canons durant la seconde partie du XIXe siècle entraina l'abandon des fusées à tête explosive. Toutefois, des modèles éclairant et/ou incendiaires semblent avoir été utilisés.

En octobre 1914, durant la Première Guerre mondiale, l'armée allemande commença à développer un biplan (Un biplan est un avion pourvu de deux paires d'ailes, l'une au-dessus de l'autre. Si une des ailes...) armé de torpilles qui fut lancé depuis un Zeppelin (Un zeppelin désigne un aérostat de type dirigeable rigide, de fabrication allemande, mais...). Les essais en vol eurent lieu en avril 1917, mais cette arme ne fut jamais déployée. Durant cette même guerre, plusieurs ballons d'observation (L’observation est l’action de suivi attentif des phénomènes, sans volonté de les...) français furent abattus par des fusées incendiaires (ce qui poussa à l'adoption du parachute (Le parachute est un dispositif destiné à freiner le mouvement, principalement vertical...) par les aérostiers). L'armée française utilisa aussi des fusées à poudre lancées par avion (Un avion, selon la définition officielle de l'Organisation de l'aviation civile internationale...), pour abattre des ballons d'observation allemands.

Les premiers missiles opérationnels de l'Histoire furent utilisés par le Troisième Reich durant la Seconde Guerre mondiale. Leur mise au point (Graphie) avait commencé en 1932, dans un laboratoire de Kummersdorf. La première victime de ces armes fut l'escorteur (Le terme d'escorteur est apparu dans la Marine Nationale pendant la Seconde Guerre mondiale pour...) Egret de la Royal Navy. Moins de deux semaines plus tard, en septembre 1943, lorsque l'Italie fit volte-face et épousa la cause des Alliés, une bombe planante radiocommandée Fritz X, larguée depuis un bombardier, coula le navire de ligne (Le navire de ligne est le navire de guerre qui fut le fondement de la guerre navale entre les...) de 35 000 t Roma de la marine militaire italienne (Italienne est le nom communément utilisé pour le cordage servant a manœuvrer un enrouleur....). L'efficacité de ces bombes guidées a été évaluée à 40 %.

Puis vinrent les V1 et V2 allemands mis au point en 1944 et utilisés pour bombarder Londres (Londres (en anglais : London - /?l?nd?n/) est la capitale ainsi que la plus grande ville...) et Anvers. Ils avaient été conçus par Werner von Braun. Cet ingénieur (« Le métier de base de l'ingénieur consiste à résoudre des problèmes de nature...) se rendit aux forces américaines avec son équipe. C'est lui qui, après les échecs répétés des fusées Vanguard de la marine américaine construites sans son concours, allait devenir dans les années 1960 le père technique du programme astronautique (L'astronautique ou spationautique ou cosmonautique, est constituée par l'ensemble des sciences...) américain (voir Opération Paperclip). Deux autres missiles furent mis au point par l'Allemagne pendant la Seconde Guerre mondiale : le missile antinavire Henschel Hs 293 A et le missile air-air Kramer X4 (La Kramer X4 (aussi connue sous le nom de code RK 344 pour Ruhrstahl-Kramer, à...), tandis que plusieurs autres projets dont quatre de missile sol-air et un missile antichar étaient en cours.

Coupe d'un missile antichar français ENTAC de 1re génération, entré en service dans les années 1950

Les alliés étaient très en retard dans ce domaine, seuls les États-Unis ayant mis en service une bombe planante autoguidée (Bat) en 1945 qui fut utilisée à quelques reprises durant les campagnes du Pacifique. Après la guerre furent développés les premiers missiles air-air, sol-air et sol-sol. On peut citer quelques dates :

  • En 1955 entra en service le 1er missile antichar opérationnel, il s'agit du SS.10 français.
  • la première victoire aérienne obtenue par un missile intervint lorsqu'un AIM-9 Sidewinder tiré par un F-86 Sabre (Le North American F-86 Sabre est le premier avion de chasse à réaction et ailes en flèches...) taïwanais abattit un MiG-15 de la République populaire de Chine, le 24 septembre 1958;
  • l'URSS abattit un avion espion américain U-2 le 1er mai 1960 grâce à ses missiles sol-air SA-2 ;
  • en octobre 1962 éclata la Crise des missiles suite au déploiement de missiles nucléaires soviétiques à Cuba
  • Dans les années 1970, l'industrie française a produit le missile anti-navire Exocet qui s'est rendu (Le rendu est un processus informatique calculant l'image 2D (équivalent d'une photographie)...) célèbre entre les mains de l'Argentine, en coulant des navires britanniques pendant la Guerre des Malouines.
  • Durant la guerre Iran-Irak, on assista aux premiers bombardements massifs de villes par des missiles balistiques depuis 1945, des Scuds, utilisés par les deux parties en conflit.
Page générée en 0.358 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique