Anneau planétaire
Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.

Un anneau planétaire est un anneau composé de poussières et d'autres petites particules orbitant autour d'une planète (Une planète est un corps céleste orbitant autour du Soleil ou d'une autre étoile de l'Univers et possédant une masse suffisante pour que sa gravité la maintienne en équilibre hydrostatique,...) dans une région en forme de disque (Le mot disque est employé, aussi bien en géométrie que dans la vie courante, pour désigner une forme ronde et régulière, à l'image d'un palet — discus en latin.) plat. Les anneaux planétaires les plus spectaculaires et connus sont ceux de Saturne mais chacune des quatre géantes gazeuses du système solaire (Le système solaire est un système planétaire composé d'une étoile, le Soleil et des corps célestes ou objets définis gravitant autour de lui (autrement dit, notre...) (Jupiter, Saturne, Uranus et Neptune) a un système d'anneaux.

Origine

L'origine des anneaux planétaires n'est pas connue avec certitude (ils pourraient être l'aboutissement d'un arrachement de matière (La matière est la substance qui compose tout corps ayant une réalité tangible. Ses trois états les plus communs sont l'état solide, l'état liquide, l'état gazeux. La matière...) continue ou bien étaient déjà présents dès la formation de la planète), et il est généralement estimé qu'ils sont instables et se dispersent peu à peu en quelques dizaines ou centaines de millions d'années. Ainsi, les systèmes d'anneaux connus aujourd'hui sont considérés comme récents, probablement constitués par les débris de satellites (Satellite peut faire référence à :) naturels qui se sont désintégrées après avoir franchi la limite de Roche (La limite de Roche est la distance théorique en dessous de laquelle un satellite commencerait à se disloquer sous l'action des forces de marée causées par le corps céleste autour duquel il orbite, ces forces dépassant la...) de leur planète.

Composition

La composition des particules des anneaux est variable : ce sont soit des silicates, soit des poussières glacées. On y trouve également des rochers de taille supérieure.

Parfois, certains anneaux ont des lunes "bergers" : ce sont de petits astres qui orbitent à proximité des bordures extérieures ou dans les lacunes des anneaux. La gravité (La gravitation est une des quatre interactions fondamentales de la physique.) engendrée par ces lunes maintient un bord précis aux anneaux. En effet, les matériaux (Un matériau est une matière d'origine naturelle ou artificielle que l'homme façonne pour en faire des objets.) qui s'en éloignent sont soit renvoyés dans l'anneau, soit éjectés de celui-ci, ou encore s'intègrent à la lune (La Lune est l'unique satellite naturel de la Terre et le cinquième plus grand satellite du système solaire avec un diamètre de 3 474 km. La...).

Plusieurs des lunes intérieures de Jupiter, telles Métis et Adrastée, se trouvent à l'intérieur du système annulaire de Jupiter, et sont même au-delà de la limite de Roche (La roche, du latin populaire rocca, désigne tout matériau constitutif de l'écorce terrestre. Tout matériau entrant dans la composition du sous-sol est...) de la planète. Il est possible que ces anneaux soient composés de matériaux arrachés à ces deux astres par les forces de marée (La marée est le mouvement montant (flux ou flot) puis descendant (reflux ou jusant) des eaux des mers et des océans causé par l'effet conjugué des forces de...) engendrées par Jupiter, peut-être aidées par des impacts de matière annulaire sur la surface (Une surface désigne généralement la couche superficielle d'un objet. Le terme a plusieurs acceptions, parfois objet géométrique, parfois...) de ces corps. Un astre évoluant au-delà de la limite de Roche n'est maintenu entier que par les forces mécaniques et non pas par sa gravité : il perdra ainsi facilement de la matière qui rejoindra alors l'anneau.

Les anneaux de Neptune (Les anneaux de Neptune se composent principalement de cinq anneaux découverts en 1989 par la sonde Voyager 2. Là où ils sont le plus denses, ils sont comparables aux parties les moins denses des anneaux...) sont très particuliers car ils apparaissent depuis la Terre (La Terre est la troisième planète du Système solaire par ordre de distance croissante au Soleil, et la quatrième par taille et par masse croissantes. C'est la plus grande et la plus massive...) comme des arcs incomplets. Les images transmises par Voyager 2 ont montré qu'il s'agissait d'anneaux complets avec d'importantes variations d'épaisseur. C'est probablement le résultat de l'influence gravitationnelle de la lune " berger " Galatée et peut-être d'autres lunes similaires encore inconnues.

Page générée en 0.352 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique