Coupole - Définition et Explications

Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.

Introduction

Coupole du Panthéon de Paris.
Coupole dans l'architecture musulmane : coupole côtelée dans la Grande Mosquée de Kairouan en Tunisie.

Une coupole est une voûte (Une voûte (ou voute) est un élément architectural de couvrement intérieur d'un...) hémisphérique, de profil semi-circulaire, elliptique ou polygonal, parfois exhaussée par un tambour. La toiture de cette voûte est un dôme (). Le terme italien exact est volta a cupola (« voûte à coupole »).

En astronomie (L’astronomie est la science de l’observation des astres, cherchant à expliquer...), la coupole désigne la partie supérieure du bâtiment (généralement en demi-sphère mais pas toujours) qui protège le télescope (Un télescope, (du grec tele signifiant « loin » et skopein signifiant...) qu'elle contient.

Histoire

La coupole à encorbellement (L’encorbellement est une construction en saillie du plan vertical d’un mur, soutenue en...) est connue dès l'antiquité mycénienne (tholos) : trésor d'Atrée (-1250).

La coupole est présente dans l'architecture (L’architecture peut se définir comme l’art de bâtir des édifices.) romaine : salles octogonales de la Domus Aurea (64) et de la Domus Augustana (92), Panthéon de Rome (125), pavillon des jardins de Licinius (temple de Minerve Medica, vers 300). Elles se sont également répandues à Constantinople (salle hexagonale du palais d'Antiochos, 416-418).

Dans l'architecture byzantine (L'architecture byzantine a pour berceau l'Empire byzantin et il est d'usage de réserver ce terme...), la coupole est associée à l'église (L'église peut être :) à plan centré (église de Saints-Serge-et-Bacchus, Sainte-Sophie, VIe siècle). Les Byzantins innovent par ailleurs en introduisant la coupole sur pendentifs.

Dans l'architecture romane (L'architecture romane s'est développée en Europe au cours du Moyen Âge (v. 950 ~...), la coupole apparaît fréquemment dans certaines régions. Le sud-ouest (Le sud-ouest est la direction à mi-chemin entre les points cardinaux sud et ouest. Le...) de la France compte ainsi une soixantaine d'églises du XIIe siècle dans lesquelles une coupole hémisphérique coiffe chaque travée (Une travée, dans le domaine de l'architecture, est une ouverture délimitée par deux supports...), comme les cathédrales Saint-Front de Périgueux (terminée en 1173) et Notre-Dame du Puy-en-Velay. Une coupole elliptique sur trompes surmontant un tambour à galerie naine apparaît au premier quart du XIIe siècle à la croisée (Croisée peut désigner :) du grand transept (Le transept est une nef transversale qui coupe à angle droit la nef principale d’une église...) de l'abbatiale (L'abbatiale est l'église d'une abbaye ou d'un monastère.) de Cluny. Les églises romanes à coupoles sont également fréquentes dans les Pouilles (cathédrale Saint-Conrad de Molfetta). Une troisième région où les coupoles sont nombreuses est l'Espagne, où se développe le cimborio (corps cylindrique ou octogonal coiffé d'une coupole). On retrouve des cimborios dans la vieille cathédrale (Une cathédrale est, à l'origine, une église chrétienne où se trouve le...) de Salamanque (1150-1220), dans la cathédrale de Zamora (1153-1174 environ) et la collégiale (Une collégiale est une église qui a été confiée à un collège de...) de Toro (1160-1240).

On trouve d'autres exemples de coupoles romanes dans le dôme de Pise (1063-1350), qui comporte une coupole elliptique d'inspiration orientale, la cathédrale de Spire, dont la coupole date du roman tardif, l'église Saint-Jean-des-Ermites (à partir de 1142) et la chapelle (Une chapelle est un lieu de culte chrétien qui peut, selon le cas, constituer un édifice...) du palais des Normands (1132-1143) de Palerme (Palerme (Palermu en sicilien, Palermo en italien) est une ville italienne, chef-lieu et plus grande...), dont les coupoles témoignent de l'influence de l'architecture arabe. Notons également la présence de coupoles dans la basilique Saint-Marc (La basilique Saint-Marc (italien : basilica di San Marco), à Venise, est la plus...) de Venise (1063-1094), qui se rattache cependant bien plus à l'architecture byzantine qu'à l'architecture romane.

Dans l'architecture arabo-musulmane, l'utilisation de la coupole comme mode de couvrement est très répandue principalement dans les édifices religieux comme les mosquées et les mausolées. Ainsi, la coupole côtelée du mihrab de la Grande Mosquée de Kairouan (La Grande Mosquée de Kairouan (arabe : الجامع...) représente l'une des plus anciennes et des plus remarquables coupoles sur trompes de l'art musulman.

La coupole réapparaît dans l'architecture occidentale à la Renaissance : Filippo Brunelleschi y recourt à Santa Maria del Fiore (Santa Maria del Fiore est la cathédrale de Florence (le Duomo).) (1418-1438) et dans la chapelle des Pazzi à la basilique Santa Croce de Florence (Florence (en italien Firenze) est une ville d'Italie, capitale de la région de Toscane et...) (1430-1444). À Santa Maria del Fiore, Brunelleschi s'inspire directement de l'architecture antique (coupole du Panthéon de Rome) : la coupole est construite en se servant d'échafaudages mobiles, plutôt que de cintres comme le voulait la tradition médiévale. Pour résoudre le problème de la poussée (En aérodynamique, la poussée est la force exercée par le déplacement de l'air...), il place les briques en chevron (Chevron: Pièce de bois taillée, constituant une partie de la charpente d'une toiture, de section...) et imagine un système de double calotte.

Page générée en 0.153 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique