Procrastination
Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.

Introduction

Wiktprintable without text.svg

Voir « procrastination » sur le Wiktionnaire.

La procrastination est un terme relatif à la psychologie qui désigne la tendance pathologique à remettre systématiquement au lendemain quelques actions (qu’elles soient limitées à un domaine précis de la vie (La vie est le nom donné :) quotidienne ou non). Le « retardataire chronique », appelé procrastinateur, n’arrive pas à se « mettre au travail », surtout lorsque cela ne lui procure pas de gratification immédiate.

Profil et comportements types

Cette tendance apparaît souvent au cours des études dès que la personne doit gérer elle-même son activité (Le terme d'activité peut désigner une profession.) et prendre la responsabilité de sa production. C'est souvent quand il faut rendre ses premiers devoirs réalisés à la maison (Une maison est un bâtiment de taille moyenne destiné à l'habitation d'une famille, voire de plusieurs, sans être considérée comme un immeuble collectif.) que la procrastination (La procrastination est un terme relatif à la psychologie qui désigne la tendance pathologique à remettre systématiquement au lendemain...) se révèle. Il n'y a pas de corrélations entre le niveau intellectuel et la fréquence (En physique, la fréquence désigne en général la mesure du nombre de fois qu'un phénomène périodique se reproduit par unité de temps. Ainsi lorsqu'on emploie le mot...) de la procrastination.

La majorité des personnes affectées par la procrastination l’est en général aussi[réf. souhaitée] par le « perfectionnisme », c’est-à-dire la tendance à estimer inacceptable un travail qui ne s'approche pas de la perfection. Comme il est rare d'atteindre la perfection autrement que par essais et erreurs et que la personne n’accepte pas l’idée de produire un résultat imparfait, elle contourne le problème en ne faisant rien : par exemple la nécessité d’un rangement ou d’un classement est sempiternellement différée parce qu’on n’a pas le temps (Le temps est un concept développé par l'être humain pour appréhender le changement dans le monde.) de faire quelque chose de parfait, et on ne fait donc rien du tout (Le tout compris comme ensemble de ce qui existe est souvent interprété comme le monde ou l'univers.). Ce perfectionnisme contribue à augmenter la forte tendance à exagérer la difficulté, la longueur (La longueur d’un objet est la distance entre ses deux extrémités les plus éloignées. Lorsque l’objet est filiforme ou en forme de lacet, sa longueur est celle de...) ou le déplaisir à réaliser la tâche à effectuer.

Cependant, être un « retardataire » ne signifie pas ne rien faire. Au contraire, le sujet peut être pris d’une véritable frénésie d’activités (aller faire les courses, entamer un grand ménage de printemps (Le printemps (du latin primus, premier, et tempus, temps, cette saison marquant autrefois le début de l'année) est l'une des quatre saisons des...), repeindre les volets, prendre des nouvelles de la grand-mère, faire de la maintenance informatique (L´informatique - contraction d´information et automatique - est le domaine d'activité scientifique, technique et industriel en rapport avec le traitement automatique de l'information par des machines telles que les...), etc.), tant que celles-ci ne possèdent aucun rapport avec LA tâche problématique.

Le procrastinateur peut se lever tôt, cela n'est pas pour autant qu'il va travailler tôt. Au contraire, il pensera qu'il a le temps et ne fera que repousser plus longtemps.

La procrastination peut avoir des conséquences plus ou moins importantes. Si elle se concentre sur des choses sans conséquences (faire la vaisselle, etc.), le soulagement momentané et relatif qu’elle apporte peut être sans gravité (La gravitation est une des quatre interactions fondamentales de la physique.). Si elle concerne le secteur professionnel par exemple, le procrastinateur peut être amené à avoir d'importantes conséquences sur son adaptation sociale[réf. souhaitée].

On recense trois domaines privilégiés [réf. souhaitée] de la procrastination :

  • dans les études (et plus tard la vie professionnelle) ;
  • dans la vie quotidienne (procrastination routinière) ;
  • dans les prises de décision (procrastination décisionnelle).

Les étapes qui mènent au report s'auto-entretiennent.[réf. souhaitée]

  1. Vous souhaitez faire quelque chose ;
  2. Vous décidez de le faire ;
  3. Vous reportez sans vraie bonne raison ;
  4. Vous constatez les désavantages de ce report ;
  5. Vous continuez cependant à reporter ;
  6. Soit vous vous en voulez, soit vous trouvez une excuse rationnelle, soit vous évacuez ce problème ;
  7. Vous continuez à reporter ;
  8. Vous réussissez à faire votre tâche juste à temps (Le juste-à-temps (JAT), de l'anglais just–in–time (JIT), peut désigner :), avec un maximum de stress (Le stress (« contrainte » en anglais), ou syndrome général d'adaptation, est l'ensemble des réponses d'un organisme soumis à des contraintes environnementales. Dans le langage courant, on parle de...), ou bien vous terminez trop tard, ou bien vous ne le faites jamais ;
  9. Vous vous sentez coupable d'avoir ce comportement ;
  10. Vous jurez qu'on ne vous y reprendra plus ;
  11. Peu de temps après, vous recommencez (effet d'addiction).
Page générée en 0.045 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique