RapidShare - Définition et Explications

Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.

Introduction

Rapidshare.png

URL rapidshare (Rapidshare est une entreprise et un site web de nationalité allemande et hébergé en Suisse et en Chine, proposant un service d'hébergement de fichiers en un clic. L'offre de Rapidshare comprend deux...).com
rapidshare.de
Slogan (Un slogan est une phrase facilement énoncée et retenue, qui exprime bien une idée qu'on veut diffuser (fonction de recrutement) ou autour de laquelle on veut rassembler (fonction de...) The easy way to share your files
Commercial (Un commercial (une commerciale) est une personne dont le métier est lié à la vente.) Oui
Type de site Site d'hébergement de fichiers en un clic
Langue(s) Anglais
Inscription Non obligatoire
Propriétaire RapidShare AG (Groupe Universal)
Lancement 10 octobre 2006
État actuel RapidShare.com : fonctionnel ; RapidShare.de : arrêté le 23 avril 2010

Rapidshare est une entreprise et un site web (Un site Web est un ensemble de pages Web hyperliées entre elles et mises en ligne à une adresse Web. On dit aussi site Internet par métonymie, le World Wide Web reposant sur Internet.) de nationalité allemande et hébergé en Suisse et en Chine, proposant un service d'hébergement de fichiers en un clic. L'offre de Rapidshare comprend deux versions : une version limitée mais gratuite (Free) et une version complète mais payante (Premium), dont les revenus financent le service.

Les millions de fichiers stockés sur ses serveurs classent ce site parmi les plus importantes plates-formes de ce type. Selon Alexa, Rapidshare.com est le 12e site web le plus visité du monde sur les trois mois (Le mois (Du lat. mensis «mois», et anciennement au plur. «menstrues») est une période de temps arbitraire.) d'avril à juin 2008.

Histoire

Le site d'origine était Rapidshare.de, utilisant le domaine national de premier niveau .de réservé à la République fédérale d'Allemagne. Il permettait de stocker des fichiers d'une taille allant jusqu'à 300 Mo. Le 20 octobre 2006, la page d'accueil de Rapidshare annonce que « malheureusement, tous les disques durs de Rapidshare.de sont pleins ».

Un nouveau site - Rapidshare.com - fut alors mis en place en avril 2007, avec pour vocation de prendre, à terme, la place de Rapidshare.de. Au lancement de Rapidshare.com, les détenteurs de comptes payants sur Rapidshare.de pouvaient également les utiliser sur Rapidshare.com, l'inverse (En mathématiques, l'inverse d'un élément x d'un ensemble muni d'une loi de composition interne · notée multiplicativement, est un élément y tel que...) n'étant cependant pas possible. Pourtant, RapidShare affirmait que les deux entités étaient entièrement distinctes.

Le site Rapidshare.de ne fonctionne plus depuis le 23 avril 2010 et renvoie vers le site RapidShare.com .

Aspects légaux

Certains fournisseurs d'accès à Internet (L'accès à Internet a beaucoup varié depuis sa création dans les années 1970. Un fournisseur d'accès à Internet permet cet, soit accès grâce à une connexion...) bloquent l'accès aux sites de partages comme Rapidshare, jugeant que ce type de service permet le partage de produits culturels sans accord des ayant droits.

Le 19 janvier 2007, la GEMA annonce qu'elle a obtenu une injonction temporaire à l'encontre de Rapidshare.com et Rapidshare.de. « Ces derniers sont accusés d'avoir usé de manière illégale d'œuvres sous copyright appartenant à des membres de la GEMA ». Rapidshare a déclaré ne pas avoir connaissance du contenu téléchargé par ses utilisateurs et ne pas être en position de le contrôler. Le tribunal (Le tribunal ou juridiction (de jus dicere : littéralement, « dire le droit ») est un lieu où est rendue la justice. C'est là que les personnes en conflit viennent chercher la justice...) de Cologne a donné raison à la GEMA, jugeant que le fait que le contenu des serveurs soit géré par les utilisateurs eux-mêmes et non par l'opérateur (Le mot opérateur est employé dans les domaines :) ne déchargeait pas ce dernier de ses responsabilités légales en ce qui concerne les violations de copyright.

Au début du mois d'octobre 2008, RapidShare a été condamné à vérifier l'intégralité des fichiers téléchargés sur ses disques durs et à conserver des traces (TRACES (TRAde Control and Expert System) est un réseau vétérinaire sanitaire de certification et de notification basé sur internet sous la responsabilité de la Commission européenne dans le cadre...) de toutes les personnes envoyant des fichiers. Le trafic du site étant énorme, RapidShare pourrait être dans l'obligation de cesser toute activité (Le terme d'activité peut désigner une profession.).

Courant 2009 et 2010, Rapidshare n'a cessé de remporter les procès dont il faisait l'objet (De manière générale, le mot objet (du latin objectum, 1361) désigne une entité définie dans un espace à trois dimensions, qui a une fonction précise, et qui peut être désigné par une...). Le site se dirige donc vers un statut de site légal utilisé par les utilisateurs afin d'en faire des abus illégaux.

Page générée en 0.097 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique