Global dilution of precision - Définition et Explications

Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs est disponible ici.

Le GPS (Global positioning system) s'appuit, pour déterminer une position sur terre sur un principe de triangulation en regroupant les résultats de plusieurs satellites. En général trois satellites suffisent pour déterminer une position par ce système. Toutefois ces calculs peuvent être entachés d'incertitude, la position des satellites au moment des mesures a une influence déterminante sur la qualité du positionnement (On peut définir le positionnement comme un choix stratégique qui cherche à donner à une offre (produit, marque ou enseigne) une position crédible, différente et attractive au sein d’un marché et...), surtout en cas de mesures dynamiques ou cinématiques (temps d'observation (L’observation est l’action de suivi attentif des phénomènes, sans volonté de les modifier, à l’aide de moyens d’enquête et d’étude...) de quelques secondes). Il existe donc des critères qui permettent de vérifier ou corriger la précision du triplet (x, y, z) déterminé grâce aux satellites.

Ainsi le G.D.O.P. (Global Dilution (La dilution est un procédé consistant à obtenir une solution finale de concentration inférieure que celle de départ, soit par ajout de solvant, soit par prélèvement d'une...) Of Precision ou encore Coefficient (En mathématiques un coefficient est un facteur multiplicatif qui dépend d'un certain objet, comme une variable (par exemple, les coefficients d'un polynôme), un espace...) d'affaiblissement de la précision) est un de ces critères de qualité. Il permet de savoir si une position évaluée au sol est fiable ou non. En effet c'est un coefficient qui vérifie si les satellites concernés dans cette détermination de position au sol sont suffisamment éloignés entre eux, car des satellites trop proches calculeraient une position trop imprécise.
Cet indicateur s'avère alors instructif et fiable sur la qualité de la précision calculée par le système GPS. C'est un renseignement essentiel.

Qu'est ce que le GDOP?

Principes de calculs

Ainsi le GDOP est un indicateur sur le positionnement des satellites. Il est possible de considérer qu'il est proportionnel à l’inverse du volume (Le volume, en sciences physiques ou mathématiques, est une grandeur qui mesure l'extension d'un objet ou d'une partie de l'espace.) du polyèdre (Un polyèdre est une forme géométrique à trois dimensions ayant des faces planes qui se rencontrent le long d'arêtes droites. Le mot polyèdre provient du grec...) formé par l’utilisateur et les satellites en visibilité (En météorologie, la visibilité est la distance à laquelle il est possible de distinguer clairement un objet, quelle que soit l'heure. On peut mesurer la...) (plus le volume sera important, plus le GDOP sera faible). Il se décompose en réalité en trois indicateurs, VDOP, HDOP, et TDOP, qui traduisent respectivement la qualité du positionnement vertical (Le vertical (rare), ou style vertical, est un style d’écriture musicale consistant en accords plaqués.), horizontal (Horizontal est une orientation parallèle à l'horizon, et perpendiculaire à la verticale. Une ligne horizontale va « de la gauche vers la droite » ou vice versa.) et l’influence de la synchronisation des satellites sur la mesure.

Exemples et signification

Un bon coefficient GDOP, dans le sens (SENS (Strategies for Engineered Negligible Senescence) est un projet scientifique qui a pour but l'extension radicale de l'espérance de vie humaine. Par une...) où il indique une mesure plutôt fiable, est proche de 1. Plus la valeur du coefficient est élevée, moins la mesure est précise : 1 est donc la valeur optimale, une valeur comprise entre 2 et 3 est excellente, entre 5 et 6 la mesure est considérée comme bonne, au delà de 8 la mesure n'est plus considérée comme acceptable, la position des satellites étant trop défavorable.

Prenons un premier exemple :
Image:GDOPbon.JPG
Les satellites sont biens répartis dans le ciel (Le ciel est l'atmosphère de la Terre telle qu'elle est vue depuis le sol de la planète.), ils sont éloignés entre eux. Le facteur GDOP sera donc bon, à savoir proche de un.

Dans ce second cas :
Image:GDOPmauvais.JPG
Les satellites sont très proches, mal répartis. La mesure est donc peu fiable, on obtiendra un Gdop élevé, supérieur à huit.
En pratique il est donc utile pour le récepteur de calculer ce facteur. Dans le cas où un nombre (La notion de nombre en linguistique est traitée à l’article « Nombre grammatical ».) suffisant de satellites sont visibles, le récepteur peut donc choisir de rajouter ou d'enlever des satellites pour la mesure, en prenant la configuration où le facteur GDOP est le meilleur.

Intérêt simplifié et limite du facteur GDOP

Un autre aspect pratique du GDOP, et également le plus simple, est qu'il suffit de multiplier le coefficient GDOP obtenu après calcul avec l'erreur "théorique" (compte tenu des erreurs inhérentes au système GPS) pour obtenir une estimation de l'erreur réelle sur la position.

Erreur globale de position = (GDOP)*(erreur théorique)

Cependant, même si cette mesure est pratique pour déterminer si la mesure est d'une précision acceptable ou non, d'autres paramètres restent à prendre en compte. Les satellites peuvent être très bien placés, sans que pour autant une mesure puisse être effectuée, notamment pour des questions de reliefs et/ou obstacles entre le satellite (Satellite peut faire référence à :) et le récepteur. (interférences et réflexions du signal ( Termes généraux Un signal est un message simplifié et généralement codé. Il existe sous forme d'objets ayant des formes particulières. Les signaux lumineux sont employés depuis la nuit des temps par les hommes pour...) par exemple)

Cet article vous a plus ? Partagez-le sur les réseaux sociaux avec vos amis !
Page générée en 0.227 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique