Sociétés d'économie mixte de Paris
Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.

La Ville de Paris est actionnaire dans vingt sociétés d'économie mixtes (SEM), dont dix-sept sont propres à la commune, une au département et deux à l'État. Leur chiffre d'affaires cumulé correspondait à un quart du budget primitif de fonctionnement de la Ville (Une ville est une unité urbaine (un « établissement humain » pour l'ONU) étendue et fortement peuplée (dont les...) de Paris (Paris est une ville française, capitale de la France et le chef-lieu de la région d’Île-de-France. Cette ville est construite sur une boucle de la Seine, au centre du bassin parisien, entre les confluents de la Marne et...) en 2001. Elles emploient plus de 4 000 personnes et gèrent un parc (Un Parc est un terrain naturel enclos,[1] formé de bois ou de prairies, dans lequel ont été tracées des allées et chemins destinés à la chasse, à la promenade ou à...) de logements de plus de 90 000 logements.

Liste des SEM parisiennes

Aménagement urbain

  • SEMEA 15 (Société d’économie mixte d’équipement et d’aménagement du XVe arrondissement) : site Web (Un site Web est un ensemble de pages Web hyperliées entre elles et mises en ligne à une adresse Web. On dit aussi site Internet par métonymie, le World Wide Web reposant sur Internet.). Cette SEM s'occupe aussi d'opérations situées hors du XVe arrondissement comme la ZAC Didot ( Les Didot sont une dynastie d'imprimeurs, éditeurs et typographes français, la famille Didot, qui commence au début du XVIIIe siècle et se poursuit de...) (XIVe) et la ZAC des Amandiers (XXe).
  • SEMAVIP (Société d’économie mixte d’équipement et d’aménagement de la Ville de Paris) : étude et réalisation d'opérations d'aménagement et de maîtrise (La maîtrise est un grade ou un diplôme universitaire correspondant au grade ou titre de « maître ». Il existe dans...) d'ouvrage qui portent sur plus de 300 ha (site Web).
  • SEMAPA (Société d’économie mixte Paris Rive Gauche) : réalisation d'une vaste opération d'urbanisme (L’urbanisme est à la fois un champ disciplinaire et un champ professionnel recouvrant l'étude du phénomène urbain, l'action...) sur le quartier Paris Rive Gauche (Paris Rive Gauche, ou Seine Rive Gauche, est un nouveau quartier de Paris qui occupe la partie du 13e arrondissement située entre les voies ferrées de la gare de Paris-Austerlitz et la Seine, jusqu'au boulevard périphérique.) dans le XIIIe arrondissement (site Web).
  • SEMAEST (Société d’économie mixte d’aménagement de l’Est parisien) : aménagement urbain du XIIe arrondissement : ZAC Bercy, Reuilly, Chalon, Promenade Plantée (site Web). Elle peut par exemple préempter des locaux commerciaux afin de favoriser la diversification du commerce de proximité.

Domaine immobilier

  • RIVP (Régie immobilière de la Ville de Paris) : description.
  • SGIM (Société de gérance d’immeubles municipaux) : description.
  • SAGI (Société anonyme de gestion immobilière) : détenue à 40% par la Ville de Paris et à 60% par Perexia (site Web) et créée en 1930 pour construire 18 000 logements sociaux sur l'emplacement des anciennes fortifications dans le cadre du décret-loi Poincaré du 28 décembre 1926, la SAGI gèrait 35 000 logements à Paris. Suite à une décision du maire (Le maire représente l'autorité municipale. Dans de nombreux cas, il est le détenteur du pouvoir exécutif au niveau d'une ville ou communal en France...) de Paris, Bertrand Delanoe, la SAGI a été démembrée : une partie des logements a été confiée à l'OPAC, l'autre à la RIVP.
  • SEM Centre : quartier des Halles (site Web). La Ville de Paris a annoncé la fusion (En physique et en métallurgie, la fusion est le passage d'un corps de l'état solide vers l'état liquide. Pour un corps pur, c’est-à-dire pour une...) de cette SEM avec la SEMEA 15 (voir ci-dessus).
  • SGJA (Société de gérance " Jeanne d’Arc ") : description.
  • SEMIDEP (Société anonyme d’économie mixte immobilière interdépartementale de la région parisienne) : description.
  • SIEMP (Société immobilière d’économie mixte de la Ville de Paris) : créée en 1956 pour gérer et entretenir des immeubles de la Ville de Paris. Elle réalise aussi, pour son compte, des opérations de construction neuves (site Web).

Services

  • SAGEP (Société anonyme de gestion des eaux de Paris), aussi connue sous l'appellation " Eau de Paris " : service public (Un service public est une activité considérée comme étant d'intérêt général. Cette notion faisant appel à une appréciation pouvant être élargie ou rétrécie à...) de l'eau (L’eau est un composé chimique ubiquitaire sur la Terre, essentiel pour tous les organismes vivants connus.) à Paris (site Web).
  • SAEMES (Société anonyme d’économie mixte, d’exploitation, du stationnement (Le stationnement tout comme l’arrêt d’un véhicule consiste en une immobilisation de ce dernier.) de la Ville de Paris) : création de parcs de stationnement (site Web).
  • CPCU (Compagnie parisienne de chauffage (Le chauffage est l'action de transmettre de l'énergie thermique à un objet, un matériau.) urbain) : production et distribution de chauffage et d'eau chaude (site Web).
  • SOGARIS (Société anonyme d’économie mixte de la gare routière (Une gare routière de voyageurs, ou pôle intermodal dans le jargon des aménageurs, est une structure de correspondance entre plusieurs lignes de...) de Rungis) : immobilier logistique (La logistique est l'activité qui a pour objet de gérer les flux physiques d'une organisation, mettant ainsi à disposition des ressources...) (site Web).
  • CENECA (Centre national, des expositions et concours agricoles) : description.
  • POPB (Palais omnisports de Paris-Bercy) : site Web.
  • SNTE (Société nouvelle d’exploitation de la Tour Eiffel) : gestion de la tour Eiffel (La tour Eiffel, initialement nommée tour de 300 mètres, est une tour de fer puddlé construite par Gustave Eiffel et ses collaborateurs pour l'Exposition...) (site Web). La SNTE est détenue à 70% par la SAGI et à 30% par la Ville de Paris. Son mandat, qui a commencé en 1981, expire le 31 décembre 2005. Sur une décision du Conseil de Paris du 13 décembre 2005, elle sera remplacée par la SETE (Société d'exploitation de la Tour Eiffel), société appartenant pour 60% à la Ville et pour 40% à des partenaires privés (BTP Eiffage, Unibail, LVMH, Dexia Crédit local et EDF).
  • SAEMPF (Société anonyme d’économie mixte des pompes funèbres de la Ville de Paris) : site Web.
  • SEMMARIS (Société anonyme d’économie mixte d’aménagement et de gestion du marché d’intérêt national de Rungis) : site Web.
Page générée en 0.306 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique