Bernie Ecclestone
Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.
Ecclestone lors du GP de Bahrein 2006.
Ecclestone lors du GP de Bahrein 2006.

Bernard Charles Ecclestone alias Bernie Ecclestone (né le 29 octobre 1930 à Ipswich, dans le comté de Suffolk, Angleterre - ) est un homme d'affaires britannique, qui fut un temps (Le temps est un concept développé par l'être humain pour appréhender le changement dans le monde.) directeur d'une écurie de Formule 1 (La Formule 1 est une discipline de sport automobile qui se dispute sur des circuits fermés à bord de monoplaces. Depuis début 2006, les spécifications sont : monoplaces d'au...), avant de s'imposer comme le grand organisateur — il en est considéré comme le véritable " patron " ou " le grand argentier " — de la Formule 1 dans le monde (Le mot monde peut désigner :).

Biographie

Bernard Ecclestone a d'abord été pilote privé dès 1949, en formule 3 500 cm³, puis en 1958, après avoir acheté les monoplaces de l'écurie de F1 Connaught qui se retire du championnat du monde. Il s'inscrit au GP de Monaco sur Connaught modèle C mais ne réalise aucun temps en qualification et ne peut donc pas courir. Il participe également au GP de Grande-Bretagne (La Grande-Bretagne (en anglais Great Britain) est une île bordant la côte nord-ouest de l'Europe continentale. Elle représente la majorité du territoire du Royaume-Uni. En son...) la même année (Une année est une unité de temps exprimant la durée entre deux occurrences d'un évènement lié à la révolution de la Terre autour du Soleil.), mais en tant que pilote d'essais. Ses piètres résultats ne lui permettent alors pas de se faire une place dans l'histoire du sport automobile (Une automobile, ou voiture, est un véhicule terrestre se propulsant lui-même à l'aide d'un moteur. Ce véhicule est conçu pour le transport terrestre de personnes ou de...) en tant que pilote. Il devient également le manager du pilote Stuart Lewis-Evans (Stuart Lewis-Evans était un pilote automobile britannique né le 20 avril 1930 à Luton (Angleterre, Bedfordshire) et décédé le 25 octobre 1958 à East Grinstead (Angleterre, Sussex) , des suites d'un...), dont la mort (La mort est l'état définitif d'un organisme biologique qui cesse de vivre (même si on a pu parler de la mort dans un sens cosmique plus général, incluant par exemple la...) tragique l'incite à s'éloigner du sport automobile.

Après avoir fait fortune dans l'immobilier, il revient en F1 comme manager du pilote autrichien Jochen Rindt, puis comme directeur de l'écurie Brabham qu'il rachète fin 1971 et mènera au titre mondial avec Nelson Piquet en 1981 et 1983.

Au milieu des années 1970, il fédère les principales écuries au sein de la FOCA (Formula One Constructors Association) à la tête de laquelle il développe les aspects commerciaux de la F1 (accords avec les organisateurs de Grand Prix, négociation (La négociation est la recherche d'un accord, centrée sur des intérêts matériels ou des enjeux quantifiables entre deux ou plusieurs interlocuteurs (on ne négocie pas avec...) des droits de télévision). De plus en plus influente, la FOCA entend également exercer un droit de regard sur la réglementation sportive de la discipline, ce qui aboutit à la fin des années 1970 à un vif conflit avec la FISA (organe sportif de la FIA) et son président Jean-Marie Balestre. Cette lutte, désignée sous le nom de guerre FISA-FOCA (La guerre FISA[1] - FOCA est une période de l'histoire de la Formule 1 pendant laquelle la Fédération internationale du sport automobile (FISA), et la Formula One Constructors Association (FOCA) se...) aboutit en 1981 aux Accords Concorde (Le Concorde est un avion de transport supersonique construit par l’association de Sud-Aviation (devenue par la suite l’Aérospatiale après sa fusion avec Nord-Aviation...), qui entérinent le partage des pouvoirs entre la FISA et la FOCA : à la FISA le pouvoir sportif et à la FOCA (et donc à Ecclestone) le pouvoir économique. En 1987, il revend Brabham et crée la FOPA (Formula One Promotions and Administration), qui gère les droits promotionnels sur les Grands Prix. La même année, il devient de plus le vice-président de la FIA. L'élection en 1991 à la tête de la FIA de son vieux complice Max Mosley (co-fondateur de l'écurie March et de la FOCA) en remplacement de l'intransigeant Balestre renforce son pouvoir.

Il a révolutionné, avec ces fédérations, l'univers (L'Univers est l'ensemble de tout ce qui existe et les lois qui le régissent.) de la F1, en faisant un véritable business qui a totalement fait disparaître l'amateurisme, et l'ambiance bonne enfant des temps héroïques des débuts, quand la F1 était encore affaire d'artisans. Il y a gagné autant d'amis que d'ennemis, et a amassé dans ces activités une fortune considérée par les magazines spécialisés comme la sixième de Grande-Bretagne.

Page générée en 0.060 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique