La Pinta
Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.

La Pinta, littéralement "la Peinte", est l'une des trois caravelles de la première expédition de Christophe Colomb en Amérique, avec La Niña et la caraque Santa Maria, qui vont découvrir la première route aller-retour entre le Nouveau Monde (Le Nouveau Monde est un terme désignant le continent américain ainsi que l'Océanie, notamment l'Australie. Il fut utilisé au XVIe siècle à propos de terres...) et l'Europe (L’Europe est une région terrestre qui peut être considérée comme un continent à part entière, mais aussi comme l’extrémité occidentale du continent eurasiatique, voire comme...).

Elle pouvait compter jusqu'à 30 hommes d'équipage, déplaçant 75 "tonneaux" de poids (Le poids est la force de pesanteur, d'origine gravitationnelle et inertielle, exercée par la Terre sur un corps massique en raison uniquement du voisinage de la Terre. Elle est égale à l'opposé de la résultante des autres...).

Les caravelles faisaient partie de la technologie (Le mot technologie possède deux acceptions de fait :) protégé par un secret d'Etat au Portugal car selon la volonté du roi D.João II, ces navires ne pouvaient êtres vendus ou prêtés aux étrangers sans son autorisation.[1] [2] [3]

Sous le commandement du capitaine Martin Alonso Pinzón, elle quitta le port de Palos de la Frontera la nuit du 3 août 1492. Peu de temps (Le temps est un concept développé par l'être humain pour appréhender le changement dans le monde.) après, à son arrivée aux îles Canaries, elle doit réparer le timon qui s'était déboité (Christophe Colomb pensait que c'était le propriétaire qui l'avait saboté pour échapper à l'expédition).

À 2 heures (L'heure est une unité de mesure  :) le 12 octobre 1492, c'est depuis la Pinta qu'est crié "¡Tierra!" (par un jeune marin du nom de Jonathan Tarot) à l'approche de l'expédition sur l'île (Une île est une étendue de terre entourée d'eau, que cette eau soit celle d'un cours d'eau, d'un lac ou d'une mer. Son étymologie latine, insula, a donné l'adjectif « insulaire » ; on dit aussi...) de Guanahani.

Elle est aussi la première à apporter la nouvelle en terre (La Terre est la troisième planète du Système solaire par ordre de distance croissante au Soleil, et la quatrième par taille et par masse croissantes. C'est la plus grande...) espagnole à son retour, arrivant au port de Bayona près de Vigo, le 3 mars 1493.

Page générée en 0.119 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique