TER Franche-Comté
Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.

Le TER Franche-Comté est le réseau de lignes TER qui couvre la région administrative Franche-Comté.

Depuis la convention signée en 2002, et pour une durée de 5 ans, entre Jean-François Humbert, président du conseil régional de Franche-Comté et Noël Belin, directeur régional de la SNCF (La Société nationale des chemins de fer français (SNCF) est l'une des principales entreprises publiques françaises. Elle exerce une double activité :), le conseil régional de Franche Comté est l'autorité organisatrice des transports (Le transport, du latin trans, au-delà, et portare, porter, est le fait de porter quelque chose, ou quelqu'un, d'un lieu à un autre.) régionaux. Une nouvelle convention, signée le 21 décembre 2006, par Raymond Forni, président du conseil régional de Franche-Comté et Josiane Beaud, directrice régionale de la SNCF, en présence d'Anne-Marie Idrac (Anne-Marie Idrac est une chef d'entreprise publique française, ancienne élue politique, née le 27 juillet 1951 à Saint-Brieuc (Côtes-d'Armor), actuellement présidente de la SNCF.), présidente de la SNCF, couvre la période 2007-2012.

Relations ferroviaires TER

  • Axes Dijon-Dole-Besançon et Besançon-Montbéliard-Belfort : ces deux axes n'en constituent en réalité qu'un seul, dit axe Saône-Doubs. C'est l'axe structurant des déplacements en Franche-Comté. C'est le long de cet axe que passent autoroutes, canaux et voies de chemins de fer (Le fer est un élément chimique, de symbole Fe et de numéro atomique 26. C'est le métal de transition et le matériau ferromagnétique le plus courant dans la vie quotidienne, sous forme pure ou d'alliages. Le fer...). Il regroupe 60 % du trafic de passagers du TER Franche-Comté (Le TER Franche-Comté est le réseau de lignes TER qui couvre la région administrative Franche-Comté.) et 60 % des recettes. La desserte de cet axe a été recomposée au service d'hiver (L'hiver est une des quatre saisons des zones tempérées.) 2005 pour donner plus de souplesse et de densité (La densité ou densité relative d'un corps est le rapport de sa masse volumique à la masse volumique d'un corps pris comme référence. Le corps de référence est l'eau pure à 4 °C pour les liquides et...) à l'offre ;
  • Axe dit du Revermont : Besançon-Lons-le-Saunier-Bourg-en-Bresse. Deuxième axe par son importance du TER Franche Comté, il est en grande partie à voie unique (entre Saint-Amour et Mouchard).
  • Besançon-Morteau-La Chaux-de-Fonds : cet axe a été certifié NF en 2005. L'exploitation de cet axe se fait avec des matériels X 73500 (Les X 73500, aussi appelés « Autorail TER » ou « A TER », sont des autorails monocaisse assurant les services TER principalement dans les zones non...) et X 2800 (Le meilleur autorail français des années 1960 aux années 1990.), parfois attelés à des XR 4600. Une particularité de ces circulations est d'emprunter la côte de Morre.
  • Belfort-Épinal
  • Dijon-Pontarlier
  • Dole-Saint-Claude : cette portion est appelée ligne des hirondelles (La ligne des hirondelles est la section de ligne de chemin de fer française reliant Dole à Saint-Claude via Morez dans le Jura.), nom inspiré au poète par la grâce et la beauté de ses viaducs.
  • Montbéliard-Belfort-Vesoul
  • Morez-Bourg-en-Bresse-Lyon

Matériel roulant

En service en 2006

Matériel automoteur

  • Automotrices électriques Z2 Z 9500 (Les Z 9500 sont des automotrices électriques de la SNCF)
  • Automotrices électriques Z2 Z 9600 (Les Z 9600 sont des automotrices électriques de la SNCF, destinées aux service voyageurs omnibus et express dans diverses régions de France, notamment en Bretagne....)
  • Autorails X 2800+ Remorques XR 6000
  • Autorails X 4750 (Ces autorails sont les remplaçants des X 4300 qui sont également leur modernisation. Cette modernisation est pris en charge par les différentes régions.)
  • Autorails X 73500
  • Autorails XGC X 76500 (Les X 76500 sont des autorails de la SNCF, spécialisées au trafic TER. Il s'agit de la version diesel de l'AGC de Bombardier, aussi nommée XGC.)
  • Autorails ZGC Z 27500 (Les Z 27500 sont des automotrices électriques de la SNCF, spécialisées au trafic TER. Il s'agit de la version électrique de l'AGC de Bombardier, aussi nommée...)

Locomotives pour rames tractées

  • BB 22200 (Les BB 22000 sont des locomotives électriques de la SNCF. Elles font partie de la famille des « nez cassés » avec les BB 7200 et BB 15000. Elles sont bicourant (1500V continu et 25 Kv 50 Hz) et donc aptes à...)
  • BB 25500 (Les BB 25500 sont des locomotives électriques de la SNCF livrées du 19 mai 1964 au 14 janvier 1976.)
Page générée en 0.094 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique