Carte mère - Définition et Explications

Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.

Carte multi-processeurs

Une carte mère équipée de deux processeurs

C’est un type de carte mère capable d’accueillir plusieurs processeur (généralement 2, 4, 8 ou plus). Ces cartes mères multiprocesseurs disposant de plusieurs supports de micro-processeur (sockets), ce qui permet de leur enficher plusieurs micro-processeurs physiquement distincts (par opposition aux processeurs double cœur).

Lorsque deux processeurs sont présents sur une carte, il y a deux manières de les gérer :

  • La manière asymétrique, où chaque processeur (Le processeur, ou CPU (de l'anglais Central Processing Unit, « Unité centrale de...) se voit attribuer une tâche différente (En mathématiques, la différente est définie en théorie algébrique des...). Cette méthode n’accélère pas les traitements, mais permet de confier une tâche à un processeur pendant que l’autre est occupé à une tâche différente.
  • La manière symétrique, dite SMP (Symmetric MultiProcessing) où chaque tâche est répartie symétriquement entre les deux processeurs.

Le système d’exploitation Linux (Au sens strict, Linux est le nom du noyau de système d'exploitation libre, multitâche,...) fut le premier à gérer les architectures (Architectures est une série documentaire proposée par Frédéric Campain et Richard Copans,...) bi-processeur sur x86 (La famille x86 regroupe les microprocesseurs compatibles avec le jeu d'instructions de l'Intel...). Toutefois, la gestion de plusieurs processeurs existait bien avant sur d’autres plates-formes et d’autres systèmes d’exploitation.

Le système Linux 2.6.x gère parfaitement les multiprocesseurs symétriques, ainsi que les architectures à mémoire (D'une manière générale, la mémoire est le stockage de l'information. C'est aussi le souvenir...) non-uniformément répartie (NUMA).

Certains fabricants de cartes mères fabriquent des cartes mères pouvant accueillir jusqu'à 8 processeurs (en l’occurrence sur socket 939 pour AMD Opteron (Opteron est une marque commerciale d'AMD pour les microprocesseurs x86 conçus pour les...) et sur socket 604 pour Intel Xeon).

Les fabricants

Plusieurs constructeurs se partagent le marché des cartes mères tel que Abit, Albatron, Aopen, Asrock, ASUS (ASUSTeK Computer, Inc. (en mandarin,...), ATI (ATi Technologies Inc. (NASDAQ : ATYT) devenu filiale par AMD est une compagnie...), Biostar, Chaintech, DFI, Elite, Epox, EVGA, Foxconn (Foxconn, officiellement Hon Hai Precision Industry, Co. Ltd. est une entreprise taïwannaise....), Gigabyte Technology (Gygabyte Technology est une société de matériel informatique basée à Taïwan, fondée en 1986....), Intel, MSI, NVIDIA (Nvidia Corporation est l'un des plus grands fournisseurs de processeurs graphiques, de cartes...), QDI, Sapphire, Soltek, Super Micro, Tyan, Via, XFX.

Certains conçoivent et fabriquent une ou plusieurs composantes de la carte mère (La carte mère est un matériel informatique (composé de circuits imprimés et de...) tandis que d’autres assemblent les éléments que des partenaires ont conçus et fabriqués.

Évolutivité

Jusqu'au milieu des années 1990, les PC étaient équipés d'une carte mère sur laquelle le microprocesseur (Un microprocesseur est un processeur dont les composants ont été suffisamment...) (CPU) était inséré dans un support dont il est était très difficile de l'enlever. Puis vinrent les cartes mères équipées d'un support du micro-processeur (socket) "libre" ou ZIF (Zero Insertion Force), permettant d'accueillir le microprocesseur de son choix (selon ses besoins et son budget). Grâce à ce système (qui s'est vite généralisé et n'a plus été remis en question), il devient donc en théorie (Le mot théorie vient du mot grec theorein, qui signifie « contempler, observer,...) possible d'équiper son ordinateur (Un ordinateur est une machine dotée d'une unité de traitement lui permettant...) d'un CPU plus puissant sans changer de carte mère, donc à moindre coût.

Dans les faits, cette évolutivité a ses limites car les microprocesseurs étant de plus en plus performants, ils nécessitent immanquablement des cartes mères elles-mêmes plus performantes (capables par exemple de traiter des flux (Le mot flux (du latin fluxus, écoulement) désigne en général un ensemble d'éléments...) de données (Dans les technologies de l'information (TI), une donnée est une description élémentaire, souvent...) de plus en plus importants).

Les facteurs de formes

Au fil des années, plusieurs normes se sont imposées :

  • 1984 AT : 305 × 305 mm (IBM)
    • Baby AT  : 216 × 330 mm
  • 1995 ATX : 305 × 244 mm (Intel)
    • MicroATX : 244 × 244 mm
    • FlexATX  : 229 × 191 mm
    • MiniATX  : 284 × 208 mm
  • 2001 ITX : 215 × 195 mm (VIA)
    • MiniITX  : 170 × 170 mm
    • NanoITX  : 120 × 120 mm
    • PicoITX  : 100 × 72 mm
  • 2005 BTX : 325 × 267 mm (Intel)
    • MicroBTX : 264 × 267 mm
    • PicoBTX  : 203 × 267 mm
  • 2007 DTX : 248 × 203 mm (AMD)
    • mini-DTX : 170 × 203 mm
  • 2009 ITX
    • mini-ITX : 170 × 170 mm
Page générée en 0.013 seconde(s) - site hébergé chez Contabo
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique