Z 5300 - Définition et Explications

Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.

Introduction

Z 5300 (SNCF)
 La Z 5355 à Laroche-Migennes.
La Z 5355 à Laroche-Migennes.

Identification
Exploitant(s) : SNCF (La Société nationale des chemins de fer français (SNCF) est l'une des principales entreprises publiques françaises. Elle exerce une double activité :)
Type : automotrice
Motorisation : électrique
Composition : 3 ou 4 caisses
Couplage : 1 à 3 unités
Constructeur(s) :
Mise en service : de 1965 à 1975
Effectif : 94 (2005)
Retrait : de 2003 à …
Affectation : Transilien (Transilien est le réseau de trains de banlieue de la Société nationale des chemins de fer français (SNCF). Il dessert principalement les gares d'Île-de-France, mais aussi quelques-unes...), TER
Configurations
Composition places
(assises)
longueur (La longueur d’un objet est la distance entre ses deux extrémités les plus éloignées. Lorsque l’objet est filiforme ou en forme de lacet, sa longueur est celle de l’objet...) masse (Le terme masse est utilisé pour désigner deux grandeurs attachées à un corps : l'une quantifie l'inertie du corps (la masse inerte) et l'autre la contribution du corps à la force de gravitation (la masse grave)....)
3 c. (M+2R)
4 c. (M+3R)

880 (388)
78,45 m
103,55 m
123,5 t
153,5 t
Caractéristiques techniques
Disposition des essieux : Bo'Bo'
Écartement : standard
Alimentation : 1,5 kV CC
Moteurs (Un moteur est un dispositif transformant une énergie non-mécanique (éolienne, chimique, électrique, thermique par exemple) en une énergie...) de traction : 4 *
puissance (Le mot puissance est employé dans plusieurs domaines avec une signification particulière :) unihoraire :
Effort de traction :
1180
147
kW
kN
Largeur : 2,870 m
Empattement : 18,100 m
Accès : 3 par flanc
Portes : coulissantes
2 vantaux
Vitesse (On distingue :) maximale : 120 km/h

Une Z 5300 est une rame automotrice (Une rame automotrice, ou train automoteur, est un ensemble de véhicules ferroviaires, destinés généralement au transport de voyageurs, formant une rame...) électrique circulant en France et se caractérisant par une caisse (Les caisses en bois servent à emballer des produits en plusieurs pièces, qui doivent être livrées ensembles.) en acier inoxydable (Les aciers inoxydables jouent un grand rôle dans d'innombrables domaines : vie quotidienne, industrie mécanique, agroalimentaire, chimie, transports, médecine, chirurgie, etc. Ce sont...), ce qui lui vaut d'être surnommée « rame inox », « p'tit gris », « canette », « boîte de conserve » ou encore « couscoussière ». Elle succède au Z 3700 (Les Z 3700 sont des automotrices électriques mises en service par le réseau de l'État à l'occasion de l'électrification de la ligne Paris - Le Mans. Elles ont été...) et au Z 5100 (Ce matériel prévu dès 1948 pour équiper la banlieue de Paris Sud-Est (Gare de Lyon) aurait du aussi équiper le réseau RER envisagé depuis les années 1930 [*]. ...).

Composées à l'origine de quatre caisses (dont une seule motrice), certaines Z 5300 sont aujourd'hui réduites à trois caisses.

Sous-séries

première sous-série (Z 5301-5361)

Ceci est la première sous-série de ces trains, construite de 1965 à 1968. Cette première sous-série est reconnaissable par l'encadrement des baies qui, des deux côtés, est similaire à celui des Z 5100. Elles ont été équipées de l'EAS (équipement à agent seul) entre 1987 et 1990. Quelques rames sont équipées de voitures (Une automobile, ou voiture, est un véhicule terrestre se propulsant lui-même à l'aide d'un moteur. Ce véhicule est conçu pour le transport...) transformées provenant de RIB 60 ou de RIB 70. Depuis juin 2005, une quinzaine de rames sont modernisées avec un nouvel aménagement intérieur (sièges, couleurs intérieures), décrassage poussé de l'inox et application d'un logo Transilien. Cette modernisation devrait prolonger la durée de vie (La vie est le nom donné :) de ces rames jusqu'en 2012.

deuxième sous-série (Z 5362-5445)

La deuxième sous-série est reconnaissable par l'encadrement des baies réalisé avec des bandes en néoprène. De plus, un côté possède une barre centrale pour permettre l'ouverture des fenêtres. Les Z 5366-5445 ont subi à la fin des années 1970 une profonde rénovation pour le service sur la ligne C du RER : remplacement des banquettes par des sièges individuels type Z 6400 (Les Z 6400 sont des rames automotrices électriques de la SNCF, affectées aux service voyageurs de la banlieue Saint-Lazare. Ce sont des rames à...), nouveaux coloris d'intérieurs, mise en place d'un indicateur mission aux extrémités de la rame (vers 1982-1984). Paradoxalement, la quasi-totalité de ces rames n'ont pas été équipées de l'EAS, ce qui leur a valu une réforme accélérée en 2002-2003 lors de leur remplacement par des Z 5600 (Après la mise en service des rames réversibles à deux niveaux VB 2N, la SNCF a souhaité étendre le concept des rames de banlieue à deux niveaux aux automotrices.) sur la ligne C sauf pour les rames déjà mutées en province au milieu des années 1990 pour assurer des missions TER et les rames équipées EAS ayant été mutées sur d'autres banlieues à cette même époque. Les rames de navettes Tours et Orléans devraient survivre jusqu'à fin 2010.

Page générée en 0.061 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique