Recherchez sur tout Techno-Science.net
       
Techno-Science.net : Suivez l'actualité des sciences et des technologies, découvrez, commentez
Catégories
Techniques
Sciences
Encore plus...
Techno-Science.net
Photo Mystérieuse

Que représente
cette image ?
 A | B | C | D | E | F | G | H | I | J | K | L | M | N | O | P | Q | R | S | T | U | V | W | X | Y | Z | +
Territoire

Introduction

La notion de territoire a pris une importance croissante en géographie et notamment en géographie humaine et politique, même si ce concept est utilisé par d'autres sciences humaines. Dans le dictionnaire de géographie de Pierre George et Fernand Verger le territoire (La notion de territoire a pris une importance croissante en géographie et notamment en géographie humaine et politique, même si ce concept est utilisé par d'autres...) est défini comme un espace géographique qualifié par une appartenance juridique (on parle ainsi de « territoire national ») ; ou par une spécificité naturelle ou culturelle : territoire montagneux, territoire linguistique. Dans ce dernier cas, le terme d'aire (« aire linguistique ») pourrait lui être préféré. Quelle que soit sa nature, un territoire implique l'existence de frontières ou de limites. Ces deux derniers termes sont utilisés en fonction du type de territoire dont ils forment le périmètre (Le périmètre d'une figure plane est la longueur du bord de cette figure. Le calcul du périmètre sert par exemple à déterminer la quantité de grillage nécessaire à la clôture...). Un territoire politique, ou une subdivision administrative, est délimité par une frontière ; un territoire naturel est circonscrit par une limite, terme moins juridique.

Histoire du concept

La notion de territoire a été l'objet (De manière générale, le mot objet (du latin objectum, 1361) désigne une entité définie dans un espace à trois dimensions, qui a une fonction précise, et qui peut être désigné par une étiquette...) de nombreuses réflexions de la part des géographes qui au fil du temps (Le temps est un concept développé par l'être humain pour appréhender le changement dans le monde.) ont fait évoluer sa signification. L'idée de territoire est en lien avec la notion d'espace, et bien que utilisée souvent en synonymes ces termes se distinguent sous plusieurs aspects et varient aussi de sens (SENS (Strategies for Engineered Negligible Senescence) est un projet scientifique qui a pour but l'extension radicale de l'espérance de vie humaine. Par une évolution progressive allant du...) selon les conceptions.

Géographie

Géographie physique (La géographie physique est la branche de la géographie qui décrit la surface de la Terre et qui ne s'intéresse pas directement aux activités humaines. C'est donc par définition une science de la...)

En géographie physique (La physique (du grec φυσις, la nature) est étymologiquement la « science de la nature ». Dans un sens général et ancien, la physique désigne la connaissance de...), un territoire est un espace à métrique topographique (métrique caractérisée par la continuité (En mathématiques, la continuité est une propriété topologique d'une fonction. En première approche, une fonction est continue si, à des variations infinitésimales de la variable x,...) et la contiguïté).

Géographie humaine (La géographie humaine est l'étude spatiale des activités humaines à la surface du globe, donc l'étude de l'écoumène, c'est-à-dire des régions habitées par l'homme.)

En géographie humaine il existe plusieurs courants principaux pour définir ce concept, affiliés à la sociologie, à l'économie, au pouvoir politique, etc.

Le territoire au sens sociologique

Le territoire au sens sociologique peut être lié à l'identité culturelle des populations l'habitant et ayant une emprise sur sa gestion, ou encore aux représentations que l'on s'en fait. Par exemple, le territoire tibétain est considéré comme tel parce qu'il a été marqué par la culture (La Culture est une civilisation pan-galactique inventée par Iain M. Banks au travers de ses romans et nouvelles de science-fiction. Décrite avec...) et la population tibétaine (paysages, monuments, etc.). Mais cet espace est tibétain parce que nous le considérons comme tel bien qu'aujourd'hui les Tibétains y soient minoritaires et sous souveraineté chinoise.

Le concept de territorialité désigne le processus d'appropriation du territoire par les groupes sociaux. Géographiquement et théoriquement on peut le définir comme étant l'unité de l'identité par les lieux liés. Le lieu représentant la distance annulée. Le territoire induit (L'induit est un organe généralement électromagnétique utilisé en électrotechnique chargé de recevoir l'induction de l'inducteur et de la transformer en électricité (générateur) ou en force (moteur).) alors des rapports sociaux spatiaux. Il a un sens matériel mais aussi idéel.

Définitions :

« Le territoire est une appropriation à la fois économique, idéologique et politique (sociale, donc) de l'espace par des groupes qui se donnent une représentation particulière d'eux-mêmes, de leur histoire. »

— Guy Di Méo (Méo est une localité de l'ouest de la Côte d'Ivoire et appartenant au département de Toulepleu, Région du Moyen Cavally. La localité de Méo est un...), Les territoires du quotidien, 1996, p.40

« un agencement de ressources matérielles et symboliques capable de structurer les conditions pratiques de l’existence d’un individu (Le Wiktionnaire est un projet de dictionnaire libre et gratuit similaire à Wikipédia (tous deux sont soutenus par la fondation Wikimedia).) ou d’un collectif social et d’informer en retour cet individu et ce collectif sur sa propre identité »

— Bernard Debarbieux, géographe

« Le territoire est une réordination de l'espace dont l'ordre est à chercher dans les systèmes informationnels dont dispose l'homme (Un homme est un individu de sexe masculin adulte de l'espèce appelée Homme moderne (Homo sapiens) ou plus simplement « Homme ». Par distinction, l'homme prépubère est appelé un...) en tant qu'il appartient à une culture (La définition que donne l'UNESCO de la culture est la suivante [1] :). Le territoire peut être considéré comme de l'espace informé par la sémiosphère »

— Claude Raffestin (1986)

Dans leur Dictionnaire de la géographie et de l'espace des sociétés (2003), Jacques Lévy et Michel Lussault proposent trois définitions générales, qui illustrent les grandes conceptions du territoire au sein (Le sein (du latin sinus, « courbure, sinuosité, pli ») ou la poitrine dans son ensemble, constitue la région ventrale supérieure du torse d'un animal, et en particulier celle...) de la géographie :

  • « Espace à métrique topographique » (p. 907)
  • « Agencement de ressources matérielles et symboliques capables de structurer les conditions pratiques de l'existence d'un individu ou d'un collectif social et d'informer en retour cet individu ou ce collectif sur sa propre identité » (p. 910)
  • « Toute portion humanisée de la surface (Une surface désigne généralement la couche superficielle d'un objet. Le terme a plusieurs acceptions, parfois objet géométrique,...) terrestre » (p. 912)

Voir également Giraut, 2008 ; Lévy, 1999 ; Di Meo, 2000 ; Gervais-Lambony, 2003.

Le territoire au sens économique

Le territoire au sens économique naît souvent par l'acquisition (En général l'acquisition est l'action qui consiste à obtenir une information ou à acquérir un bien.) par la population d'un territoire d'une compétence économique spécifique à partir d'avantages naturels ou humains.

Voir pôle de compétitivité, économie des territoires)

Le territoire au sens politique

Le territoire au sens politique a été défini comme « portion de l'espace délimitée pour exercer un pouvoir » (R. Sack). Un groupe d'individus détient un pouvoir (souvent économique) sur un territoire, il construit une organisation (Une organisation est) spatiale pour conforter son pouvoir et l'agrandir, et ainsi de suite.

Le territoire est un espace marqué par le politique, par tout (Le tout compris comme ensemble de ce qui existe est souvent interprété comme le monde ou l'univers.) ce qui structure la société.

Il existe deux facettes: L'une venant des pouvoirs qui encadrent la société, l'autre venant de la société elle-même. Ce sont deux aspects complémentaires. Voyons donc le territoire comme une construction sociopolitique sur un espace donné.

Lorsque les institutions exercent des prérogatives de puissance (Le mot puissance est employé dans plusieurs domaines avec une signification particulière :) publique à l'échelle de territoires, on parle de territorialisation des politiques publiques, un modèle de régulation (Le terme de régulation renvoie dans son sens concret à une discipline technique, qui se rattache au plan scientifique à l'automatique.) politique censé être plus proche des citoyens mais plus adapté aux spécificités locales.

Le territoire douanier

Le territoire douanier est défini comme la portion du territoire où s' exerce le droit douanier du pays (Pays vient du latin pagus qui désignait une subdivision territoriale et tribale d'étendue restreinte (de l'ordre de quelques centaines de km²), subdivision de la civitas gallo-romaine. Comme la civitas...). Le territoire douanier peut différer du territoire politique, ce qui crée des enclaves douanières (par exemple le Liechtenstein fait partie du territoire douanier Suisse).

Géographie politique (La notion de géographie politique a été formulée, en tant que savoir scientifique, au XIXe siècle, par Friedrich Ratzel (1844-1904), géographe allemand marqué par les recherches du géographe Alexandre...)

En géographie politique, le territoire désigne un espace approprié, que cette appropriation soit juridiquement reconnue ou non. L'espace mondial est ainsi découpé en un maillage complexe mais généralement emboité de territoires dont le premier niveau est formé par 195 États. Chaque État est ensuite découpé, sauf les plus petits, en subdivisions administratives : régions, départements ou autres entités intermédiaires et communes.

Source: Wikipédia publiée sous licence CC-BY-SA 3.0. Vous pouvez soumettre une modification à cette définition sur cette page.

La liste des auteurs de cet article est disponible ici.