Bolomètre - Définition et Explications

Un bolomètre est un détecteur élémentaire de rayonnement électromagnétique. Son principe est simple : il transforme l'énergie du rayonnement électromagnétique incident en chaleur. En choisissant un matériau dont la résistance électrique change avec la température (La température est une grandeur physique mesurée à l'aide d'un thermomètre et...), on peut donc mesurer les variations d'impédance (Le terme Impédance est utilisé dans plusieurs domaines:) du détecteur (Un détecteur est un dispositif technique (instrument, substance, matière) qui change...), et donc l'énergie électromagnétique (Les forces électrostatiques et magnétiques peuvent faire déplacer des objets à distance, il...) incidente.
Les bolomètres peuvent couvrir l'intégralité du spectre électromagnétique (Le spectre électromagnétique est la décomposition du rayonnement...). Cependant, les technologies mises en œuvre spécialisent chaque type de bolomètre (Un bolomètre est un détecteur élémentaire de rayonnement électromagnétique. Son principe est...) à un domaine de longueur (La longueur d’un objet est la distance entre ses deux extrémités les plus...) d'onde (Une onde est la propagation d'une perturbation produisant sur son passage une variation...) défini et à une utilisation particulière. Par exemple, on utilise des spiderweb pour mieux attraper le rayonnement (Le rayonnement, synonyme de radiation en physique, désigne le processus d'émission ou de...) millimétrique.
Ces appareils comptent parmi les capteurs (Un capteur est un dispositif qui transforme l'état d'une grandeur physique observée en une...) les plus performants pour le rayonnement X, l'infrarouge (Le rayonnement infrarouge (IR) est un rayonnement électromagnétique d'une longueur d'onde...) lointain et le sub-millimétrique. Ils seront désormais embarqués à bord de satellites (Satellite peut faire référence à :) d'observation (L’observation est l’action de suivi attentif des phénomènes, sans volonté de les...) astronomiques, tels Planck.
Afin d'accroître leur sensibilité et de réduire leur " bruit " intrinsèque, c'est-à-dire le rayonnement parasite qu'ils émettent, les bolomètres sont le plus souvent refroidis à très basse température (autour de quelques Kelvins, c'est-à-dire à des températures inférieures à -269°C).

[ http://www.astrosurf.com/astro_virtu/glossair/f_glossb.htm ]

Cet article vous a plu ? Partagez-le sur les réseaux sociaux avec vos amis !
Page générée en 0.130 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique